Shlomit
topblog Ivoire blogs

31/03/2011

les rebelles sur le chemin de la victoire

Daloa, Sinfra, Gagnoa: Les rebelles volent, pillent et chassent les populations dans une église

Publié le jeudi 31 mars 2011 | Le Temps

Depuis mardi dernier, les rebelles de Guillaume Soro et d’Alassane Dramane Ouattara soutenus par Licorne et l’Onuci sont entrés sans gloire dans la ville de Daloa. Ces enfants sans cœur ont abattu froidement dans le village quartier Gbeullville, quatre jeunes hommes. Ce crime a fait fuir tous les habitants de ce quartier. Ils se sont réfugiés à la cathédrale Christ Roi de Dalao au quartier commerce. Dans la ville, ces rebelles qui entre-temps avaient libéré les prisonniers de la Maison d’arrêt et de correction de Daloa (Macd) se sont adonnés à des scènes de pillage. Ils ont arraché deux véhicules de type 4x4 aux membres de la famille Tapé Doubaï. Le véhicule du représentant de l’agence ivoirienne de presse de Daloa a également été arraché. Plusieurs magasins et autres boutiques des Libanais sis au quartier commerce ont été pillés et vidés de leurs contenus. Très tard dans la nuit, ces mêmes rebelles sont allés exercer des violences sur les populations traumatisées qui se sont réfugiées à la cathédrale Christ Roi. En complicité avec les membres du Rhdp de la ville, ces rebelles sont allés prendre de force, les techniciens de la radio communale (radio Thrato) pour appeler les populations à rallier leur cause. Hier mercredi, ces mêmes rebelles ont pourchassé des jeunes de La majorité présidentielle pour leur faire la peau. Ainsi, plusieurs jeunes des quartiers Labia, Gbeullville, Lobia ont été molestés. A Guipiri, village situé à quelque 30 kilomètres de Daloa, ces rebelles ont incendié la résidence du Colonel Aka Bidi, un proche du Président de la République, Laurent Gbagbo. A Sinfra, la résidence du Général Touvoly Bi Zogbo a été également pillée et incendiée par les rebelles actionnés par Guillaume Soro, qui était d’ailleurs présent hier, à Daloa dans la cité des Antilopes où il a tenu un meeting à la place de la mosquée. A Gagnoa, ville natale du président Gbagbo, ils ont fait libérer les prisonniers de cette ville. Un commissariat a été incendié. Plusieurs magasins des Libanais et autres particuliers ont également été pillés par ces sanguinaires. Et dire qu’ils sont venus « sauver » les populations, allez-y comprendre quelque chose.

Att Joseph in http://www.ivoirebusiness.net/?q=node/2993

09:13 Écrit par Shlomit dans Côte d'Ivoire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : rebelles, ouattara, onuci, licorne | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |