Shlomit
topblog Ivoire blogs

01/09/2015

Je suis... tout simplement

En moins de deux minutes, tout savoir sur Israël, un Israel, beau et digne d'être aimé; celui du peuple, celui du juif qui se sait aimé et appelé tel qu'il est pour rayonner à la face du monde...

23:21 Écrit par Shlomit dans Israël | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |

18/04/2011

Israël et l'Afrique

Peut-être serait-il temps de passer à la vitesse supérieure dans la direction suggérée il y a huit mois.

Israël doit soutenir l’Afrique en s’appuyant sur les Juifs Noirs.

le 18 Août 2010

Avigdor Liebermann annonçait dernièrement que la politique israélienne se devait de prendre un virage sérieux, quant au soutien et à la collaboration avec les pays africains. Les controverses que peuvent susciter un homme, ne doivent pas être les seuls et uniques prismes par lesquels nous percevons leurs idées.  En effet, en plus d’être empreinte de bon sens, cette déclaration concerne doublement tous ceux qui ont la grande particularité d’être juif et noir. L’articulation et la mise en place des objectifs que s’est fixé le ministre des affaires étrangères israélien, demande, ou plus tôt nécessité, des axes de travail solides, des habilités certaines mais aussi et surtout une confiance totales entre partenaires africains et israéliens.

Lire la suite

13:46 Écrit par Shlomit dans Afrique, Israël | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |

17/04/2011

Pessach 1944 à Bergen-Belsen

A tous nos amis ivoiriens, que cet acte de foi du rav Israel Shapira, vous conforte dans vos engagements, et vous enracine dans la certitude que la délivrance est proche, on ne reste pas indéfiniment en Égypte !

Le Pessah du Rabbi de Bluzow


C’était en mars 1944. Quelques dizaines de prisonniers de Bergen-Belsen demandent au commandant du camp l’autorisation de faire cuire les galettes de Pâques. Quelques jours plus tard, stupéfaits, ils apprennent que de Berlin, le feu vert a été donné. Contre toute logique, les juifs de Bergen-Belsen auront leurs matzot.

Lire la suite

04:47 Écrit par Shlomit dans Côte d'Ivoire, Israël | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |

10/04/2011

Humanité...

Israéliens et Iraniens main dans la main au Japon

 

le 3 avril 2011

 

Zaka au japon.jpgLes équipes de recherche en provenance d’Israël et d’Iran ont formé un partenariat peu probable dans la ville de Kamashi, au Japon. Les deux équipes se sont liées pour aider à la recherche et à l’identification des victimes du tsunami !

Lire la suite

09:24 Écrit par Shlomit dans islam, Israël, Japon | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |

07/04/2011

Pharaozy

A dix jours de Pessah, la Pâque juive

 

SARKOZY COMME PHARAON AU TEMPS DE MOÏSE

image

Nicolas Sarkosy : Président Français

Lire la suite

21:20 Écrit par Shlomit dans Côte d'Ivoire, Forfaiture, France, Israël | Lien permanent | Commentaires (1) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |

06/04/2011

Chabbat Hagadol

rappel de l'importance de Chabbat Hagadol.
communiqué par Mr JM Haim ROSENFELD
Directeur de l'Institut du Temple
Centre Historique de Jerusalem

http://france.templeinstitute.org

Lire la suite

11:34 Écrit par Shlomit dans Israël | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |

Il y a 50 ans : le procès Eichmann

Le 11 avril 1961, débutait le procès d'Adolph Eichmann

Le procès Eichmann est un événement fondateur, dont l’impact a parfois été un peu oublié avec l’émergence, dans les années 1970-1980, dix à vingt ans plus tard, d’une prise de conscience à l’échelle européenne puis internationale de l’ampleur des crimes nazis, et tout particulièrement de la « Solution finale ».

Lire la suite

10:13 Écrit par Shlomit dans Israël | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |

04/04/2011

Apprentis sorciers

Le naufrage de la politique étrangère de la France

Pour un Gabon meilleur

Lundi 4 avril 2011

Guy Millière

image

La France, depuis longtemps, n’est plus ce qu’elle a été. Ses prétentions à compter encore sur la planète ont reposé sur les réseaux de ce qu’on a appelé la « Françafrique », et ces réseaux sont désormais très largement effilochés.

Lire la suite

21:42 Écrit par Shlomit dans France, Israël, Libye | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |

03/04/2011

Deux ans après...

Ou : de l’art de publier la vérité quand plus personne ne s’y intéresse.

 

Gaza : le juge Goldstone regrette d'avoir accusé Israël de crimes de guerre

Lire la suite

08:48 Écrit par Shlomit dans Israël | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |

30/03/2011

Ban Ki Moon et « l’occupation »

Diviser Jérusalem : la réponse de Ban Ki-Moon aux attentats

 

 

A l’heure où, par Ouattara et rebelles interposés , la France et la “Communauté Internationale” s’apprêtent à occuper respectivement la Côte d’Ivoire et la Libye, deux pays souverains, quoi de plus naturel que de réserver le terme d’ “occupation” au conflit israélo-Palestinien ?

Lire la suite

14:46 Écrit par Shlomit dans Forfaiture, Israël | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |

29/03/2011

2 DÉCOUVERTES ISRAÉLIENNES

Comment élever des poissons sur la terre ferme ?

 

L'industrie de la pisciculture, c'est à dire de l'élevage de poissons dans des bassins clos, est un domaine en rapide expansion en réponse à une stagnation, depuis le milieu des années 1980, dans le secteur de la pêche traditionnelle. En 2011, on estime qu'environ 40% des poissons consommés dans le monde viennent déjà de la pisciculture et ce nombre devrait atteindre 60% en 2024.

 

Cependant, comme certains des déchets organiques (ammoniaque par exemple) produits par les fermes sont toxiques pour les poissons, ces composants doivent être largués dans les eaux avoisinantes. Disposer d'une grande quantité d'eau de mer propre de manière à nettoyer quotidiennement les bassins limite les fermes d'élevages aux zones portuaires ou côtières. Naturellement, cette technologie est largement critiquée par les organisations écologistes qui dénoncent la pollution biochimique engendrée par les fermes d'élevage de poissons.

 

La compagnie israélienne GFA ("Grow Fish Anywhere") propose un nouveau système de purification de l'eau permettant de faire fonctionner les fermes d'élevage en circuit complètement fermé, c'est à dire sans aucun échange entre les bassins et le monde extérieur. Le système de purification développé à GFA par le Dr. Yossi Tal est basé sur les travaux du Pr. Jaap van Rijn au département de "Sciences Animales" de l'Université Hébraïque.

 

Le protocole de purification contient essentiellement deux étapes. Dans un premier temps, l'ammoniaque est transformé en nitrate par l'intermédiaire d'un processus de nitrification nécessitant l'introduction de microbes spécifiques dans les fermes d'élevage. Ensuite, le nitrate est transformé en dioxyde de carbone lors d'un processus de dénitrification impliquant une combinaison compliquée de différentes réactions chimiques. Une des astuces mise en place par GFA et le Pr. Jaap van Rijn consiste à recycler la matière organique déposée aux fonds des bassins dans un réacteur à lit fluidisé lors de l'étape de dénitrification. Le résultat est que la technologie mise en place par GFA permet d'établir des fermes d'élevage de poissons complètement écologiques dans le sens où le système est entièrement fermé sur lui-même.

 

Au-delà des ses avantages environnementaux, la technologie proposée par cette compagnie devrait permettre de construire des fermes d'élevages sur la terre ferme. Cela signifie que les agglomérations géographiquement éloignées d'un océan pourraient être alimentées en poissons frais.

 

Pour l'instant GFA dispose d'un site commercial à New-York qui est capable de produire 100 tonnes de poisson par an (chiffre 2010), principalement daurades, bars et tilapia. Les sites de recherche et développement se situent à Herev La'Et dans le nord d'Israël ainsi que dans le laboratoire du Pr. Jaap van Rijn à la faculté d'Agriculture de l'Université Hébraïque sur le campus de Rehovot.

 

growfishanywhere.com

bulletins-electroniques.com/actualites

 

 

Energie: Les feuilles peuvent produire de l'électricité !

 

 

Des chercheurs du Technion de Haïfa ont réalisé une percée dans la création d'énergie biologique. Ils ont procédé à des changements dans le système de la photosynthèse naturelle; le Technion a déposé un brevet sur ce sujet et l'article publié est devenu hautement recommandé par une organisation mondiale d'experts en biologie.

 

La coopération interdisciplinaire au Technion a abouti à une percée dans le domaine de la bioénergie. Le Technion a déposé un brevet et les professionnels l'ont salué en parlant de "quelque chose de nouveau sous le soleil" et que cet achèvement est un premier pas vers la création de véritable énergie verte, "l'énergie la plus verte parmi les vertes". Le papier a été publié dans "Proceedings of the National Academy of Sciences" - le prestigieux journal de l'Académie National des Sciences américains.

 

Le doyen de la faculté de Biologie, Gadi Schuster et le professeur Noam Adir de la faculté de Chimie ainsi que les doctorants Shirley Larom et Faris Salama ont enregistré un important succès sur la route de l'énergie verte. Ils ont réussi à manipuler le processus de photosynthèse (le processus par lequel les plantes absorbent l'énergie solaire et la transforment en énergie chimique) de telle manière qu'il devient possible de produire de l'électricité à partir des plantes. Les scientifiques ont étudié une protéine clé dans le processus de déplacement des électrons au cours de la photosynthèse. A l'état naturel, les protéines extraient des électrons de l'eau et les déplacent à travers une membrane dans les bactéries et les plantes. Les membranes empêchent les flux d'électricité biologique de s'échapper dans des processus subsidiaires. Les chercheurs ont changé un acide aminé -parmi les centaines trouvés dans la protéine- d'un acide aminé positif vers un acide aminé négatif et ont donc réussi à changer la direction de l'émission d'électrons pour permettre l'exploitation de l'énergie produite dans le processus pour un usage ultérieur.

 

La protéine créée exporte également des électrons à une fréquence assez haute pour produire une quantité d'énergie exploitable et dirige le flux dans une configuration qui permet une absorption efficace de cette énergie. Ce résultat a été obtenu sans changement artificiel nuisant à la protéine. Cela permet de faire croître l'organisme d'une manière entièrement naturelle et permet donc d'obtenir de grandes quantités de protéines à un coût assez bas et ce, sans gêner les processus industriels. Lors de la deuxième étape, les scientifiques du Technion ont cherché une protéine transportant des électrons qui absorberait les électrons émis et les transfèrerait vers une pile électrique. Ils ont trouvé qu'une petite protéine produite par le coeur des chevaux, le cytochrome C, est la plus compatible et remplit au mieux la fonction souhaitée.

 

Dans l'avenir, les chercheurs du Technion espèrent créer un mécanisme capable de convertir l'énergie biochimique en électricité et hydrogène dans leur forme utilisée quotidiennement. "Cela ne remplacera pas les centrales électriques mais cela peut fournir des quantités non négligeables d'électricité propre, particulièrement dans des endroits ou les réseaux électriques n'existe pas. On espère atteindre un niveau ou peu de feuilles, par exemple des feuilles de tabac, puissent fournir de l'électricité pour un certain nombre d'heures, équivalent à ce que fait une plaque photoélectrique d'un mètre carré" précisent Adir et Schuster.
 
 

12:27 Écrit par Shlomit dans Israël | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |

19/03/2011

La Vie plus forte que la mort

UN BÉBÉ PALESTINIEN SAUVÉ PAR DES SOLDATS ISRAÉLIENS ET LES HABITANTS D’UNE IMPLANTATION

 
Antoinette Brémond, Suzanne Millet

Lire la suite

10:10 Écrit par Shlomit dans Israël | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |

18/03/2011

MASSACRE D'ITAMAR : Seul article paru dans la presse française non juive?

Conflit israélo-palestinien, La barbarie n’a pas de visage…(17.03.2011)

Non, la barbarie n’a pas de visage, de frontière, ni de religion. On peut la rencontrer à Toulouse quartier Saint-Michel ou au cœur de Montpellier avec l’assassinat, ici et là, de deux gamins à qui la vie souriait. Deux gamins sans histoires, des modèles même pour les autres adolescents de leurs âges, victime de crapules, de lâches sans aucune âme.

Au Moyen-Orient, aussi, où le conflit Israélo-palestinien, n’est pas seulement fait d’actes de guerre avec d’un côté les méchants juifs et de l’autre, des victimes innocentes, sans défense. Des hommes et des femmes palestiniens à qui l’ État Hébreux aurait spolié leur terre. Ceux-là même qui, ici comme ailleurs, oublient que la terre appartient d’abord à celui qui a su la rendre meilleure.

Sauf qu’ici, l’actualité c’est aussi, tous les jours et depuis plus d’un siècle, des victimes juives comme chrétiennes victimes de la barbarie d’extrémistes musulmans. Victimes de personnages sans foi, ni loi pour qui enlever la vie ne vaut pas plus qu’un paquet de cigarettes. Des crapules nourries par la haine et qui, sous le prétexte de servir une cause, n’ont d’autres motivations que la guerre contre Israël, car c’est en fait leur seul fond de commerce. La paix les ruinerait, la défaite ferait tomber les masques, les montrerait aux yeux de tous nus et ridicules…

Comme toujours, ils vont prétendre combattre pour une Terre de Palestine, dont ils oublient qu’ils ont moins de légitimité à la posséder que d’autres qui étaient là des millénaires avant eux. Une terre rendue vivante et fertile par la seule volonté, la folie et la foi d’une poignée de «Fous». Des femmes et des hommes juifs qui en Europe ont déjà connu les pires horreurs et n’ont pu résister à toutes ces atrocités que parce qu’au fond de leurs âmes, une petite lumière, une promesse à Dieu, les éclairait en permanence : «demain sur la Terre promise nous serons tous réunis».

Ils étaient de ceux-là, ils étaient de nos convictions, des innocents qui ont payé au prix fort la promesse faite… Une famille de chez nous qui a cru un jour que son destin était là-bas en terre d’Israël, plutôt qu’ici en terre de France où elle n’avait plus ses repères. Mais cette nuit du 11 mars 2011 l’inacceptable s’est produit : Udi et Ruth, 36 et 35 ans et leurs quatre enfants Yoav 11 ans, Elad 4 ans et leur bébé de trois mois Hadas, ont été poignardés à mort par des fous sanguinaires.

Les médias français n’en n’ont pas fait leur «Une». C’est bien connu, en France comme ailleurs, on ne montre pas les victimes juives de la barbarie des extrémistes, ce n’est pas vendeur.

Et puis, pour la presse franchouillarde et bien pensante, les Fogel comme d’autres juifs, sont facilement et péjorativement étiquetés comme des colons. Pourtant sait-on que pour ces familles, le seul tort est d’avoir acheté légalement, à des Palestiniens, des logements ou des terrains dans une région qui fut et demeure, on l’oublie trop souvent, le berceau de la civilisation juive. Ainsi, la localité d’Itamar en Samarie, celle qu’avaient choisie pour vivre en famille et en paix, Udi et Ruth, n’a pas été construite à la place d’un quelconque village arabe, mais bien à côté. En fait, hier comme aujourd’hui, leur faute aura été d’être juifs et de vouloir vivre en Paix sur la terre de leurs ancêtres et en conformité avec leur Foi. Une folle injustice d’autant si l’on sait que dans le même temps plus de 22% de la population israélienne est constituée de musulmans qui étudient dans les meilleures universités du Proche-Orient, travaillent, votent et sont même élus à la Knesset etc…

Il est temps que les âmes bien-pensantes de ce monde commencent à prendre ici comme ailleurs leurs responsabilités. Sinon demain…

André Gérôme Gallego

 

Autres précisions :

Madame Ruth Fogel zatsal, était française, fille d'un rabbin français bien connu et estimé à Jérusalem. Le couple avait six enfants, les deux qui dormaient à l'étage ont pu se réfugier à l'extérieur et échapper ainsi au bourreau, l'aînée s'étant absentée pour participer aux activités des Benei Aqiva.

Avant de s'installer en Judée-Samarie, la famille avait habité un village de la Bande de Gaza, où elle avait connu, avec plusieurs centaines d'autres familles juives, l'expulsion de ces lieux en vue d'une cohabitation plus pacifique avec nos voisins dans un autre lieu !

Il y a quelques années une autre famille avait été tragiquement assassinée dans le même village, ainsi qu'un voisin juif essayant de venir à leur secours. Le fils aîné se trouvait consigné à l'armée au moment des faits, et c'est pourquoi, ses frères d'armes étaient intervenus pour "nettoyer" et remettre de l'ordre. Mon gendre qui était l'officier responsable, en était revenu malade tellement les traces du carnage étaient monstrueuses !

Shlomit

andregeromegallego.blogs.nouvelobs.com

 

23:07 Écrit par Shlomit dans Israël | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |

16/03/2011

Massacre d'Itamar

Carole Belmas est une jeune femme demeurant avec son mari et leurs six enfants à Ofra, dans le cœur du Pays de Binyamin en Judée-Samarie. Son témoignage simple et émouvant, après le massacre odieux d'Itamar, constitue une ode de foi et d'espoir, celui de la vie plus forte que tout et qui transcende les actes indicibles de barbarie des ennemis d'Israël.

David P.

La tente de recueillement

Carole Belmas

Je suis venue pour apporter une parole, un mot de réconfort. Je suis entrée, à petits pas, et ce que j'ai ressenti alors a décuplé la portée de toutes ces pensées qui m'avaient accompagnée.

J'avais envie de donner, de partager, mais ce que j'ai reçu valait tellement plus que ce que je voulais offrir. Je n'étais pas seule, bien sûr, j'étais venue à la rencontre de tous ceux qui, portés par leur cœur, s'étaient déplacés. Tout le peuple d'Israël était là, rassemblé, dans son unité et sa diversité.

Nous étions à quelques jours de Pourim, en ces temps de jeûne qui rappelaient que les mauvais décrets pris à l'encontre du peuple d'Israël avaient été annulés. Nous étions là par la grâce d'Esther, pour l'amour de Ruth.

Sa maman Tali était là, entourée de tant et tant de personnes qui se levaient, s'asseyaient, se penchaient pour écouter, attentives à chaque mot, chaque parole prononcée à haute voix. Il y avait de la lumière, beaucoup de lumière, peut-être en raison de la blancheur de la tente, de la réverbération du soleil qui s'y reflétait, mais peut-être aussi en raison d'une autre cause.

Nous étions serrées contre Tali, la maman, "notre maman"  אם בישראל.  A travers ses mots résonnaient d'autres mots, d'autres demandes, d'autres requêtes : "Venez donc savoir qui était Ruth…"

Et nous avons connu Ruth, nous l'avons approchée, sans la connaître, sans la rencontrer. Elle nous est devenue familière, intime, elle s'est insinuée en nous.

 

Elle ne me quitte plus.

 

Toutes les valeurs de simplicité, d'humilité, de don de soi ; toutes les nuances de subtilité, de finesse ;  tous les traits de caractère, le courage;  la Emouna (la foi), l'amour incommensurable de la Torah, du peuple d'Israël et sa terre, étaient transcendés et ressentis fortement. Il suffisait d'entendre évoquer Ruth, Oudi, et toute leur famille.

Le peuple juif est porteur de toutes ces valeurs, c'est sa force, sa fierté et son orgueil.

Ces nouvelles horribles, ces épreuves, m'ont terriblement meurtrie, mais m'ont illuminée et m'ont renforcée. Une sève nouvelle a irrigué mon corps.  J'y ai puisé de la force. Elle m'a vitalisé. Au sortir d'un tunnel long et obscur, la lumière n'en est que plus éblouissante.

Cette force nous aide à continuer le chemin, à ne pas renoncer.

Parfois quelques questions subsistent, me font douter. Mais mon mari me répond : "D.ieu aidera toujours son peuple, d'en haut. Il sait ce qu'Il fait". Israël vit des moments difficiles, mais riches de sens et d'importance. Nous devons en être conscients.

La terre tremble, les peuples se révoltent et s'affrontent, la Guéoula (délivrance) est proche. Elle est aux portes du royaume.

 

Merci Oudi, Ruthy, merci à toute leur famille, de nous laisser cet héritage inestimable, comme un trésor, comme une fleur qui pousserait dans notre main. Une fois encore j'avoue ma fierté d'appartenir au peuple juif, au peuple d'Israël, qui porte en lui sa grandeur et cultive l'espérance.

 

עם ישראל חי

 

PS: Deux jours plus tard, dans la nuit de dimanche à lundi, cinq membres d’une même famille chrétienne étaient assassinés au Nigéria lors d’un raid contre le village de Kai, dans le district de Barkin Ladi, à environ 50 kilomètres de Jos, capitale de l’État du Plateau, par des hommes armés de fusils et de machettes. C'est la même barbarie à l'œuvre partout, au travers d'un fanatisme islamique dont la cruauté spectaculaire détourne malheureusement notre attention de celle, infiniment plus meurtrière et déguisée en "humanitarisme", de nos propres dirigeants occidentaux, assoiffés de pouvoir et voués corps et âme aux puissances implacables du dieu profit.

 

Eliel  

23:07 Écrit par Shlomit dans Israël | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |