Shlomit
topblog Ivoire blogs

18/10/2016

La nouvelle Constitution ou le testament de Ouattara


La nouvelle constitution ou le nouveau testament de Ouattara.
 
Le pays va très mal. La classe politique également. Le Chef d’état a décidé de tripatouiller la constitution de 2000 afin de se maintenir au pouvoir indéfiniment. Il a fait adopter les textes de sa nouvelle constitution le 5 Octobre 2016 à l’Assemblée Nationale.
Sur 250 députes, 239 ont voté « pour », 8 ont voté « contre », 2 abstentions et 1 absent. Il faut aussi souligner que l’Assemblée Nationale est monocolore donc aux couleurs du RHDP.

Que dit la nouvelle constitution ?
Le fameux Article 35 a été supprimé et devient l’Article 55 : « Le candidat à l’élection présidentielle doit jouir de ses droits civils et politiques et doit être âgé de trente-cinq ans au moins. Il doit être exclusivement de nationalité ivoirienne, né de père ou de mère ivoirien d’origine (…) ».
Dans cet article, il n’existe plus d’âge limite comme ce fut le cas dans la constitution de 2000, prévoyant l’âge limite à 75 ans.
Mr. Alassane Dramane Ouattara a actuellement 74 ans et il compte sur ce nouvel article pour briguer un troisième mandat et se maintenir au pouvoir.
Aussi l’on est « exclusivement ivoirien » de père et de mère, eux-mêmes d’origine ivoirienne. Si le père est Français, le fils ou la fille n’est pas ivoirien, même si la mère est ivoirienne. Ceci ouvre grandes les portes aux étrangers afin de briguer la magistrature suprême. L’Article 55 piétine voire viole notre souveraineté. L’article en lui-même est très mauvais et dangereux car il nie l’existence d’ivoiriens de souche comme le stipulait l’Article 35 de la constitution de 2000. L’Article 55 ne peut que profiter aux étrangers comme Ouattara d’origine burkinabè ou de nationalité douteuse. Si Ouattara n’était pas de nationalité douteuse,  il n’aurait jamais touché à l’Article 35. C’est l’Article 35 qui lui pose tant de  problèmes  et non aux ivoiriens de père et de mère, eux-mêmes d’origine ivoirienne. Il existe encore des vrais  ivoiriens ou de souche et non des ivoiriens dérivés comme Ouattara. L’Article 35 s’adresse exclusivement aux ivoiriens de père et de mère, eux-mêmes ivoiriens d’origine et non aux étrangers ou encore aux ivoiriens dérivés. L’Article 35 est exclusivement réservé aux ivoiriens de père et de mère, eux-mêmes ivoiriens d’origine car ils ont « exclusivement la nationalité ivoirienne ».

L’Article 55 est réservé aux ivoiriens dérivés et c’est en cela qu’il est un testament pour Ouattara car une nouvelle porte de sortie afin de briguer un troisième mandat sans se sourciller. Ainsi, il ne sera plus question d’inéligibilité ou question de candidature dérivée avec la nouvelle constitution. Ouattara sera candidat d’office car couvert par l’Article 55. C’est en cela que la nouvelle constitution est mauvaise et dangereuse. Elle viole nos droits en qualité d’ivoiriens de souche et fait la part belle aux étrangers ou ivoiriens dérivés. Avec la nouvelle constitution, les ivoiriens de souche disparaitront et de nouveaux ivoiriens feront leur apparition.
L’Article 55 ne met point fin à l’Ivoirité mais plutôt crée des ivoiriens nouveaux comme Blaise Compaoré et bien d’autres. Avec la nouvelle constitution, seuls les ivoiriens dérivés pourront briguer la magistrature suprême car ils n’ont qu’à prouver qu’ils sont de père ou de mère ivoirienne. Il est impératif de mettre fin à ce projet néfaste et funeste pour la survie des ivoiriens pur-sang ou de souche.

Il s’agit de notre souveraineté.
L’Article 35 n’est pas diffèrent de l’Article 37 Burkinabè, exigeant que le candidat à la présidentielle soit de père et de mère burkinabè, eux-mêmes d’origine burkinabè. Voilà qui est donc clair ! Il nous faut maintenir l’Article 35 et donc la constitution actuelle.
Il y a un an, quelques jours avant sa réélection, Ouattara avait démenti dans un entretien au Monde, toute volonté d’allonger son bail à la tête de l’état ivoirien. « Si j’avais pu régler ce que j’avais à faire en un mandat, je n’aurais pas fait un second. Qu’est-ce que cela m’apporte ? Rien que de la fatigue (…). J’aurais 78 ans en 2020, ça ne me vient même pas à l’esprit et, même si on me le de mandait, je ne le ferais pas (…).Je peux vous dire que je n’exclus pas de ne pas finir mon deuxième mandat ».

Alors pourquoi une nouvelle constitution et l’Article 55 ? Qu’est ce qui presse ?
« Comment voulez-vous que les ivoiriens aillent voter dans moins de trois semaines, une constitution de 57 pages qu’ils n’ont même pas eu le temps de lire ? C’est une première mondiale » déclarait Moriféré Bamba, Porte-parole de la Coalition.
Comme vous pouvez le constater, Ouattara n’inspire point confiance. Il n’a aucune parole donnée. Il ne respecte absolument rien même pas ses propres dires. Il a l’intention de briguer un autre  mandat en 2020 à l’âge de 78 ans et au- delà grâce à l’Article 55.

Il faut absolument mettre fin à cette aventure cavalière de Ouattara par tous les moyens.
La nouvelle constitution est très dangereuse pour les vrais ivoiriens épris de paix et de justice et très jaloux de leur souveraineté.
La constitution de Juillet 2000 est parfaite car elle ne pose aucun problème aux ivoiriens de souche afin de briguer la magistrature suprême. Il faut la maintenir absolument !
 
Nick De Bessou,
18 Octobre 2016
 Juriste en Droit International & Anthropologue politique.
Président du FDRC
[Forum pour la Démocratie et la Résolution des Crises].

22:44 Écrit par Shlomit | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |

Classement des pays pauvres...

première place des pays pauvres occidentaux ou développés : Israël

20:56 Écrit par Shlomit | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |

RDR, vous aussi sortez dans la rue, car vous avez été grugés !

 à À TOUS NOS FRÈRES DU RHDP ..
Hamed Bakayoko et la direction du RDR vous détestent. Cruellement ....!!!
Lors de leurs campagnes pour leur référendum constitutionnel, les cadres du RDR vous ont carrément demandé de ne pas vous occuper du texte de leur nouvelle constitution, mais de regarder uniquement à celui qui conduit ce projet, c'est à dire Allassane Dramane Ouattara. Mais ce que ces cadres, avec à leur tête Hamed Bakayoko, oublient de vous dire, c'est que c'est ce même Allassane Dramane Ouattara qui vous à mis à genoux, en plein soleil à Bouaké, à cause des factures abusives qu'une société française vous imposait. C'est cet Allassane Dramane Ouattara qui a fait débarquer environ 95 chars français sur Bouaké, toujours à cause des Intérêts de la C I E (compagnie française ).
C'est encore Allassane Dramane Ouattara qui fait que les enfants, petits enfants et arrières petits enfants de feu BOUNDY dorment sous la pluie et le soleil, alors qu'ils sont propriétaires d'un terrain et que pour Fawaz, les BOUNDY n'ont aujourd'hui plus rien. C'est encore Allassane Dramane Ouattara qui arrête des vieilles femmes ( Maman MEHO ) et les jette en prison, parce que lui, Allassane Dramane Ouattara décide du droit de vie et de mort sur n'importe lequel des Ivoiriens. Retenez chers parents du RDR que Tènin BOUNDY n'est pas forcément du SUD ou de l'Ouest, mais qu' elle pourrait être aussi du NORD; donc rien ne retient Ado lorsqu'il veut détruire le peuple au profit de ses amis ou de sa famille. 

C'est donc encore cet Allassane Dramane Ouattara que Hamed Bakayoko et les cadres du RDR vous demandent aveuglément de soutenir dans ce projet constitutionnel qui lui donnera Tous les Droits, sur la Vie et les Biens de qui que ce soit en Côte d'Ivoire. 
Vraiment au vu de tout ceci, chers parents du RHDP, nous pouvons vous confirmer que vos cadres vous Détestent sérieusement, comme tous ceux qui ne font pas partie de leur Haut clan ....

La vérité fait mal, mais on peut toujours mettre fin à tous ces crimes.
Tous ensemble le 20 Octobre dans les Rues de Notre Pays...!!!!!

Ma Mian Édjokè

20:56 Écrit par Shlomit | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |

Martin Gray, un exemple pour la Côte d'Ivoire !

Dommage qu'il y ait quelques coquilles dans la biographie de Martin Gray. on ne peut s'évader d'un camp en 1947 quand l'armistice est signé un 8 mai 1945! martin Gray, échappé pour la seconde fois, était de retour dans le ghetto, avant la révolte  et donc la liquidation de ce dernier en avril 1943. Perfidie volontaire du bourreau nazi : le ghetto a été liquidé la nuit de Pessah, où les juifs ont l'habitude de célébrer la libération de l'esclavage et la sortie d'Egypte.
Shlomit


Jean-Claude Djéréké
Il est des auteurs dont les ouvrages font du bien à notre âme, guérissent nos blessures intérieures, nous aident à retrouver confiance en nous-mêmes, nous redonnent le goût et la force de nous battre à nouveau dans la vie dont nous savons tous qu’elle n’est point “un long fleuve tranquille”. Ces auteurs, il est difficile de les oublier. On pourrait les qualifier de compagnons d’humanité comme le Christ le fut naguère pour les disciples qui se rendaient, déçus et abattus, à Emmaüs (Luc 24/13-33), même si nous ne les avons jamais vus en chair et en os. Leurs mots nous accompagnent partout comme le bréviaire accompagnait les anciens prêtres. Pourquoi sommes-nous attachés à eux à ce point? Parce qu’ils ont semé l’espérance là où le désespoir risquait de l’emporter. C’est le cas de Martin Gray (Mietek Grajewski, de son vrai nom) qui nous a quittés le 25 avril 2016 à Cinev (Belgique) alors qu’il s’apprêtait à fêter ses 94 ans. Pourquoi ai-je choisi de parler de lui aujourd’hui après avoir rendu hommage à Mongo Beti, homme de qualité trop tôt disparu? Quelles épreuves connut-il et comment les surmonta-t-il? Quel sens donnait-il à l’écriture? Je m’efforcerai de répondre à ces questions plus loin. Pour l’heure, je voudrais présenter brièvement l’homme.

Écrivain franco-américain d’origine juive, M. Gray est né le 27 avril 1922 à Varsovie (Pologne). Jusqu’à 16 ans, il mène avec sa famille une vie tranquille dans le ghetto de Varsovie. Le 1er septembre 1939, un événement vient chambouler cette vie calme et paisible: la Pologne est envahie par les Nazis d’Adolphe Hitler. Sa mère et ses deux frères sont arrêtés, puis conduits à Treblinka. Ils y seront exterminés. Son père, lui, est abattu à Varsovie, sous ses yeux, quelques semaines plus tard. En 1947, quand il réussit à s’évader du camp d’extermination de Treblinka, c’est pour se rendre à New York où vit sa grand-mère maternelle. Il y fait rapidement fortune en vendant à des antiquaires américains des copies de porcelaines et des lustres qu’il fait fabriquer en Europe. En 1952, il acquiert la nationalité américaine et change de nom: il s’appelle désormais Martin Gray. En 1959, il épouse Dina Cult, une Américaine d’origine hollandaise. Mais la vie trépidante de New York ne plaît pas beaucoup à Martin Gray. Le couple décide alors de s’installer à Tanneron, dans le Sud-Est de la France. Martin Gray essaie d’y reconstruire sa vie en travaillant comme exploitant agricole. Dina lui donne quatre enfants qui, de son propre aveu, “baignaient dans l’amour, la musique, la joie”. Et Gray croyait venu, pour lui, le temps d’être enfin heureux. Il croyait en avoir fini avec les catastrophes comme la mort de ses parents et frères. Mais il s’était trompé car un second malheur ne tardera pas à s’abattre sur lui comme s’il était condamné à tremper continuellement ses lèvres dans le calice de la souffrance. Le 3 octobre 1970, en effet, un incendie s’était déclaré non loin de sa maison, dans un centre où logeaient des personnes âgées. Martin Gray crut bien faire en allant leur porter secours. Quand il revint chez lui, il trouva plusieurs personnes rassemblées devant sa maison complètement calcinée. À leur mine, il devina ce qui venait de lui arriver: en son absence, le feu avait consumé sa femme et ses quatre enfants. Martin Gray eut la tentation de se donner la mort car “c’était la deuxième fois que je perdais tous les miens. C’était une dévastation totale”. Il poursuit: “Durant un an, j’ai passé des nuits à regarder des photos, à frapper ma tête contre le mur, à hurler ma douleur, à serrer contre moi les jouets de mes enfants. La mort de ma famille était comme un cyclone qui m’aspirait vers la mort.”
Mais, au lieu de mettre fin à ses jours, au lieu d’ingurgiter des tranquillisants, il choisit d’affronter “la souffrance de façon consciente” en faisant appel à son père qui lui avait dit un jour: “La vie est sacrée. Il faut que tu vives, que tu témoignes, que tu continues notre peuple. Tu dois aller jusqu’au bout.” Et Gray d’ajouter: “Ces mots venaient de très loin, comme s’ils venaient d’Abraham. J’avais tellement souvent échappé à la mort durant la guerre qu’il me semblait impossible de me l’arracher maintenant, même si cela aurait mis fin à ma souffrance. Durant plusieurs mois, je ne voulais plus vivre. Mais des millions de personnes ont été abattues, je devais vivre pour raconter leur histoire et les faire vivre à travers moi.” C’est ce double drame, la perte de ses parents et la mort de sa propre famille (sa femme et ses quatre enfants), qui est raconté dans “Au nom de tous les miens”, le livre le plus connu. Publié en 1971, avec le concours de l’historien et romancier français Max Gallo, il sera traduit en 26 langues et édité à 30 millions d’exemplaires. En 1983, Robert Enrico en tirera un film qui portera le même titre. Loin de lui donner la grosse tête, ce succès phénoménal le rend plus humble. À ceux qui le considèrent déjà comme un grand écrivain, Martin Gray répond qu’il n’est qu’un témoin, qu’il n’écrit pas, mais qu’il crie. En 2004, il reviendra à la charge dans sa réponse à un journaliste qui voulait savoir ce qu’il pensait de sa célébrité mondiale: “Ce que je veux, c’est alerter, être ce que j’appelle un démineur. Je crois que ce qu’on attend de moi, c’est que je sois la voix d’un témoin qui doit crier ce qu’il a vu, vécu, ressenti. Comme si tous ceux qui m’ont aimé et qui ont disparu exigeaient de moi que je prenne la parole. Écrire, c’est une manière de les faire revivre. Mais je ne suis pas seulement un homme qui crie, ma vie est aussi faite d’espérance.”

L’espérance: voilà une autre valeur qui frappe dans la vie de Martin Gray. Malgré la tempête et les orages, Gray n’abandonna jamais. Pourquoi? Parce qu’il a toujours espéré qu’on peut reconstruire, même sur les ruines. Il était comme Abraham qui, “espérant contre toute espérance, crut, en sorte qu’il devint père d’un grand nombre de nations, selon ce qui lui avait été dit… et, sans faiblir dans la foi, ne considéra point que son corps était déjà usé, puisqu’il avait près de cent ans, et que Sara n’était plus en état d’avoir des enfants” (Rm 4, 18-19). C’est cette espérance qui le poussa à se remarier et à engendrer cinq enfants après l’incendie de Tanneron. Ceux qui ont lu “Au nom de tous les miens” reconnaissent unanimement avoir trouvé le courage de poursuivre grâce à cette “espérance contre toute espérance”.
Gray a écrit plusieurs autres livres, aussi touchants les uns que les autres. Je recommanderai de lire particulièrement “Le livre de la vie” (1973), “La vie renaîtra de la nuit” (1977) et “Vivre debout” (1993).

De cette trilogie, se dégagent trois idées-forces intimement liées:
1) Ne jamais jeter l’éponge malgré les coups durs de la vie;
2) Nous devons apprendre de nos malheurs.
3) Vivre avec la volonté de se battre pour l’avènement d’un monde un peu plus juste, plus humain, plus fraternel.

Convoité et jalousé pour ses nombreuses richesses, notre pays a perdu sa stabilité et sa quiétude depuis 1999. Pire encore, il a été bombardé en avril 2011 par un pays qui se vante pourtant d’être attaché à la démocratie et aux droits de l’homme. De mémoire d’Ivoirien, jamais on n’avait vu un régime emprisonner et exiler ses opposants à la suite d’un contentieux électoral. À cela s’ajoute le fait que seuls les ressortissants du Nord sont promus et enrichis comme s’ils avaient le monopole de la compétence et de l’intelligence. Devant une telle situation, la tentation est grande et forte de penser que, le régime étant soutenu par la France, il nous sera impossible de récupérer notre pays et que la seule chose à faire, c’est de capituler et de travailler avec les imposteurs. Martin Gray conseille, non pas de céder au désespoir et à la résignation, mais de se battre car “ceux qui vivent, ce sont ceux qui luttent” (Victor Hugo). J’entends des gens dire que, si on avait des leaders déterminés et courageux comme ceux du Burkina Faso en octobre 2014, la Côte d’Ivoire serait déjà débarrassée de cette bande de pilleurs et de menteurs. L’argument n’est recevable qu’en partie car dans quel livre saint est-il écrit que seuls Aboudramane Sangaré, Boubacar Koné, Alphonse Douati et Laurent Akoun devraient être au-devant de la lutte pour la reconquête de notre souveraineté?
Pourquoi ceux qui aspirent au changement dans notre pays ne s’engagent-ils pas comme les jeunes du “Balai citoyen” (Burkina) ou de “Yen a marre” (Sénégal)? Pourquoi d’autres se contentent-ils de gémir et de fulminer, attendant que Laurent Gbagbo, son épouse et Blé Goudé sortent de prison et prennent la rue pour les délivrer de cette dictature qui appauvrit et défigure notre pays de jour en jour? Pourquoi d’autres Blé Goudé, Justin Koua, Dahi Nestor et Samba David ne se lèveraient-ils pas, dans nos villes et villages, pour empêcher le référendum bidon de Dramane Ouattara sur une Constitution taillée sur mesure et pour laquelle l’opposition n’a pas été consultée? Comprenons bien qu’il s’agit de s’opposer à la tenue d’une parodie de référendum et non de vaquer tranquillement à ses occupations, le 30 octobre 2016.
Martin Gray affirme à juste titre que “c’est en allant vers les autres qu’on trouve la force de continuer sa vie”. Dans quelques années, notre vie pourrait se transformer en cauchemar et nous risquerions de devenir complètement étrangers dans notre propre pays si chacun reste au chaud chez lui et laisse faire. Non, il est insensé et suicidaire aujourd’hui de se calfeutrer pour vilipender ceux qui essaient de faire quelque chose. Notre pays n’a pas besoin de révolutionnaires de salon. Ce dont il a urgemment besoin, c’est que chacun de nous brave sa peur et rejoigne la cohorte de tous ceux qui ont accepté de lutter pied à pied avec le régime installé par Sarkozy et compris que “qui ne risque rien, n’a rien” et que le salut du pays passe avant la défense de nos petits intérêts personnels.
Jean-Claude Djéréké

connectionivoirienne

20:40 Écrit par Shlomit | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |

Seul un peuple debout, déterminé et uni est invincible

Ceux que nous avons accueillis à bras ouverts nous ont fait la guerre sous le fallacieux prétexte que ce sont eux qui ont construit notre pays. Comme si on les avait empêchés de développer le leur, comme s’ils avaient travaillé gratuitement dans nos plantations et usines. Ils nous ont fait la guerre avec la bénédiction de la France qui n’a jamais été à l’aise avec des gens qui voient clair et refusent de dépendre d’elle. Ils ont mis notre pays à sac, volant et emportant nos biens au Burkina, au Mali, en Guinée et ailleurs, avec la caution de certains d’entre nous qui ont toujours pensé que seuls leurs parti et ethnie étaient dignes de diriger la Côte d’Ivoire et de profiter de ses richesses.

Depuis avril 2011, ils maintiennent injustement en prison et en exil des milliers d’Ivoiriens, preuve que leur slogan « vivre ensemble » signifie en réalité « vivre chez les autres sans eux ». Maintenant, ils veulent nous imposer une Constitution dont la seule finalité est de faire de notre pays un no man’s land ou un territoire où les Ivoiriens seront au service des étrangers. Leur chef, qui avait promis en 2010 de ne passer que 5 ans à la tête de notre pays, n’a plus envie de s’en aller. Que faire face à cet homme qui a usé et abusé du mensonge pour être là où il n’aurait jamais dû être si nous nous étions montrés plus solidaires et moins timorés en 1993 ? Nous contenter d’implorer le secours de Dieu dans les églises et temples ? Non ! Nous résigner  et ronger notre frein, en attendant un hypothétique messie? Non plus !
Si nous avons laissé faire, c’est sans doute parce que nous avons en mémoire le bombardement de notre capitale économique, les massacres que Dozos, FRCI et mercenaires de la CÉDÉAO ont perpétrés à l’Ouest au nez et à la barbe de l’Onuci et de Licorne. Nous ne pouvons continuer de nous laisser intimider, encore moins ébranler car que pouvons-nous vivre de pire que les bombardements, les emprisonnements, la fermeture des banques et l’embargo sur les médicaments ? Qu’est-ce que cette dictature pourrait nous montrer que nous n’ayons déjà subi ? Rien. Souvenons-nous du 3e congrès extraordinaire du FPI à Mama, fin avril 2015. Qu’est-ce qui obligea les FRCI à y battre en retraite? Le nombre, le courage et la détermination des militants et sympathisants du FPI.

À partir du 20 octobre 2016, tous les Ivoiriens attachés à la souveraineté de leur pays et à la liberté devront faire montre de ces trois qualités, s’apprêter à occuper la rue dans nos villes et villages et à ne la quitter qu’après la chute de ce régime tribaliste, incompétent et violent. La création du Front du refus est une bonne nouvelle. Souhaitons que ce Front ait une vie plus longue et soit plus efficace que la coalition nationale pour le changement (CNC). Espérons que les taupes qui s’y introduiront seront vite démasquées et jetées dehors. En tout état de cause, le Front du refus ne doit pas reculer ; il doit anticiper, répondre du tac au tac. Un jour, Mamadou Koulibaly disait que “c’est parce que l’opposition le laisse faire que Ouattara fait le malin”.

Dramane ne doit pas continuer à faire le malin, à arrêter les gens comme bon lui semble, à narguer, à piétiner et à défier les Ivoiriens. Le sous-préfet de la France est désormais nu parce que ses méthodes barbares et moyen-ageuses n’impressionnent et n’intimident plus personne. Il n’est pas aussi fort qu’il s’imagine. Le criminel Blaise Compaoré, dont Ouattara a copié les méthodes, se croyait, lui aussi, fort jusqu’à ce qu’un soulèvement populaire le contraigne à fuir comme un voleur de poules, les 30 et 31 octobre 2014. Mobutu Sese Seko, qui se considérait comme un léopard invincible, dut s’enfuir de Kinshasa, le 17 mai 1997, pour échapper à la colère des troupes de Laurent Désiré Kabila. Seul le peuple uni, déterminé et ayant dompté sa peur est invincible.

Soyons ce peuple-là. C’est notre courage, notre volonté et notre détermination qui nous donneront la victoire sur le régime totalitaire et sanguinaire installé par l’inculte et voyou Sarkozy. Notre hymne national nous appelle « Fiers Ivoiriens ». Est arrivé le moment de le démontrer. Si nous sommes de fiers Ivoiriens, alors nous devons répondre à l’appel du pays qui se résume en quelques mots : briser ses chaînes, le libérer des prédateurs internes et externes, le débarrasser des assassins et mystificateurs. Tâche difficile ? Non, car, pour Sénèque, “ce n’est pas parce que les choses sont difficiles que nous n’osons pas, mais parce que nous n’osons pas qu’elles sont difficiles.”
Haut-les-cœurs (sursum corda) et en avant pour la libération du pays!
Jean-Claude Djéréké
Eburnienews

20:30 Écrit par Shlomit | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |

# Kongstitution


Les ivoiriens ne manquant jamais d'humour, voici que la Constitution qui n'émane pas d'une assemblée "constituante", ou d'un comité rédacteur, émanation du peuple, mais de la volonté de l'unique Ado-du-Golf, alias Adolf -no solution. Avec l'accent germanique, et le rajout d'une petite moustache, voici tout à propos, la Kongstitution de l'Homme qui serait né à Kong, une région laissée à l'abandon, alors que tout homme politique qui se respecte désirerait plutôt honorer son lieu de naissance et lui permettre de sortir de la misère !
Shlomit


C'est l'histoire d'un voleur qui a fait irruption dans une maison dans le but de voler la seule télé de la maison. 
Dieu merci la télé était trop grande et lourde donc il a volé la télécommande.
Il y a des jours il passe devant la maison, change les chaines ou mêmes éteint la télé quand les gens sont concentrés à regarder une émission ou un film
Juste une petite blague pour signaler mon retour et dire aux ivoiriens que Ouattara a trop manipulé notre pays alors trop c'est trop!
Alors, le jeudi 20 octobre viens, et ensemble on va lui arracher les commandes de notre pays.

Jean Pierre Fieglo

18:44 Écrit par Shlomit | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |

CPI: Un témoin contre Simone Gbagbo recruté par Fatou Bensouda



La procureure de la CPI, Fatou Bensouda, a mentionné, dans son rapport mensuel adressé à la Cour le 11 octobre, qu’elle a sollicité un témoin ayant déjà été auditionné en juillet 2016 dans le procès en assises contre Simone Gbagbo. Celui-ci a pour code identifiant le P.435. Il témoignera très bientôt contre le président Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé. « 
Un document porte note d'audiences du témoin P-0435 en date du 28 Juin 2016 et 19 et 20 Juillet 2016, dans le procès de Simone Gbagbo, recueillie par l'Accusation. Il contient des informations relatives au témoin P-0435 et a été divulgué à l'avance de son prochain témoignage», a écrit l’ancienne ministre gambienne de la Justice. Après plusieurs investigations, Abidjanactu.com est en mesure de dire que le P.435 dont parle Bensouda n’est autre que le témoin Mêtch Metchro Harold Moïse,  ex-commandant du GPP, le fameux Groupement des patriotes pour la paix.


Les raisons de la sollicitation de Mêtch Metchro 
Lors de son témoignage, les 20 et 21 juillet 2016, à la salle d’audience de la Cour d’Appel d’Abidjan qui sert de cadre au procès en assises de Simone Gbagbo, le témoin Metch Mêtchro alias « colonel H » a soutenu à la barre que Charles Blé Goudé est le « grand patron » du GPP financé par Simone Gbagbo. Il a porté de graves accusations contre l’ancienne Première dame et accablé le « général de la rue ». L’on comprend alors pourquoi Fatou Bensouda, soucieuse de prouver l’existence d’un « plan commun » du camp Gbagbo lors de la crise post-électorale pour exterminer les pro-Ouattara, « recrute » Metch Mêtchro qui devient du coup un témoin précieux. 


Mêtch Metchro, un malade mental ? 
Les avocats de Simone Gbagbo ont produit un rapport médical du témoin Mêtch Metchro Harold Moïse devant la Cour d’assises, peu avant son contre-interrogatoire, le 21 juillet dernier. Selon ce document établi par un psychiatre de l’hôpital psychiatrique de Bingerville, le nouveau témoin-clé de Fatou Bensouda serait atteint de démence . Ce que semblent corroborer les déclarations contradictoires du témoin lors des assises. 

Anel’G, ABIDJANACTU.COM

00:36 Écrit par Shlomit | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |

17/10/2016

Soutiens à la marche de Jeudi 20 octobre

DÉCLARATION DE BERNARD B DADIÉ , LU PAR SON PORTE PAROLE À LA CONFÉRENCE DE PRESSE DU FRONT DE REFUS:
Abidjan le 17/10/2016
Message de Bernard B. Dadié

CHERS CAMARADES,
CHERS COMBATTANTS POUR LA LIBERTE DE L’AFRIQUE
Nous voici à un tournant décisif de notre Histoire. Et aujourd’hui tous les peuples d’Afrique nous regardent car de notre victoire jaillira un jour nouveau pour l’Afrique. Un grand exemple pour tous les peuples d’Afrique.

Et ce combat nous devons le mener pour le bien de nos enfants et petits enfants ; et personne d’autre ne viendra le faire à notre place. 

Plus que jamais nous devons affirmer haut et fort que tous less peuples sont nés libres et égaux et aucun peuple ne peut et ne doit accepter indéfiniment la servitude.
Le temps est venu de briser nos chaines, chaines de la peur et de la servitude ; l’HEURE A SONNE LEVONS NOUS ET PRENONS NOTRE DESTIN EN MAIN. Si nous voulons que demain, nos héritiers nous respectent et évoquent notre souvenir avec nostalgie.

Nous sommes des combattants aux mains nues car nous abhorrons le sang. Oui trop de sang à coulé et il est temps d’être tous habités par la sagesse pour nous asseoir et discuter. Pour notre bonheur et celui de notre peuple. 
Voici mon message. 
J’aurais voulu être présent physiquement à vos côtés pour vous encourager, dans cette initiative. Mais nous savons tous que le poids de l’âge me contraint à un repos ce jour et vous devez comprendre cela si vous voulez me voir demain avec vous pour fêter ce jour radieux qui s’annonce pour notre pays.

COURAGE. COURAGE. COURAGE !!
BERNARD BINLIN DADIE



Le Ministre Charle Blé Goudé appelle le Peuple de Côte d'Ivoire a prendre son destin en main à partir du jeudi 20 octobre.

Depuis le coup d'etat d'avril 2011 au projet de constitution de ouattara en passant par les détenus politique à la situation sociale désastreuse , Peuple de Côte d'Ivoire l'heure de ta Libération a sonné.A partir du jeudi où que tu sois quoique tu fasses, descend dans la rue pour Arracher ce qui te revient de droit.Vien arracher ta Liberté Peuple de Côte d'Ivoire.Ce n'est pas une affaire d'un ou deux jours , nous irons jusqu'au bout.Nous irons jusqu'à la Libération Totale et Définitive de la Côte d'Ivoire.
Comme en 2011, J’appelle à la mobilisation générale de tous les jeunes cadre dynamique de la santé.
Peuple de Côte d'Ivoire , Faisons de cette date une date historique.

Dr Jean Claude NADO
Conseiller Technique du Ministre Charle Blé Goudé

23:54 Écrit par Shlomit | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |

Ping, le retour, bientôt ? ! ?

Jean Ping a attendu jusqu'à l'expiration du mandat d'Ali Bongo pour se rappeler au bon souvenir du peuple gabonais qui selon lui attend qu'il soit intronisé président, depuis l'expiration du mandat présidentiel, le 15 octobre.


En attendant, JEAN PING espère encore une intervention de la chère communauté internationale en sa faveur...

« Nous rencontrons une situation ici dramatique. Je suis considéré par ceux qui ont usurpé le pouvoir comme quelqu’un qui est en résidence surveillée. Je ne peux pas sortir d’ici. Et c’est vous qui pouvez prendre un certain nombre de décisions, délivrer votre pays, nous délivrer de la situation dramatique dans laquelle nous nous trouvons. De nombreux Gabonais sont morts, parmi lesquels beaucoup de jeunes. Ils ne peuvent pas avoir perdu la vie pour rien. Quel que soit ce qui va être fait, nous avons décidé de ne pas reculer. Nous ne reculerons pas. Le peuple gabonais nous regarde, nous ici, et vous regarde là-bas. Que vous puissiez, avec l’aide de la communauté internationale, rétablir la démocratie, la bonne gouvernance, la liberté et la paix », déclaré Jean Ping dans son message à la diaspora gabonaise à travers le monde.
extrait d'une interview à RFI


22:16 Écrit par Shlomit | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |

front du refus


Les leaders viennent de s'installer sur la table de seance sous les applaudissements des militants venus tres nombreux. Entree chaude et bouillante. Les militants sont fiers. Conference de presse du FPI et les partis politiques qui ont bien voulu se joindre à lui pour sauver la patrie en agonie...

LES CHOSES SERIEUSES VONT COMMENCER 
ABOU DRAHAMANE SANGARÉ 《 Ivoirien ivoirienne, ton pays est à la croisée des chemins. C'est au pris du sang que tu as obtenu la démocratie. Il faut la protéger comme la prunelle de tes yeux. 
Chers ivoiriens le pays nous appelle.
《 Le seul acquis durable de ce projet de constitution, c'est d'agraver la division du peuple. 
《La constitution est notre sang elle traverse notre corps et pénètrent dans nos vies. Elle ne peut être bradée sans que le peuple ne réagisse.
《 C'est pourquoi j'appelle le peuple a l'action. 
J'appelle toute les organisations, tous les mouvements, toutes les personnes éprises de démocratie à se joindre à la marche de protestation contre le référendum le jeudi 20 octobre à partir de 9h. 
Nous devons répondre massivement à cette marche de la dignité ce jeudi 20 octobre 2016.
Je compte sur vous. 》

Lieu de rassemblement : Carrefour de l'Indenie.
‹‹ Au nom du FRONT DE REFUS, J'appelle les ivoiriens a sortir massivement ce Jeudi 20 octobre 2016 pour faire barrage au projet de constitution de Dramane ouattara. TOUS DANS LA RUE. VENEZ MASSIVEMENT. Elle commencera du carrefour de l'indénie - Sapeurs pompiers - Brigade de recherches Plateau - Tribunal du Plateau - Place de la Réepublique. C'est à la place de la république que se tiendra le GRAND MEETING ››

Mamadou COULIBALY :
Mamadou Koulibaly: "Nul n'est tenu d'obéir à des lois injustes. Cela fait 5 ans que l'on assume les conséquences de la peur. Il est temps dorénavant d'assumer les conséquences du courage. Jeudi, nous serons dans la rue, et nous y resterons jusqu'à ce que ce texte soit retiré."

À la question d'un journaliste de savoir si les leaders du Front du Refus peuvent assumer les conséquences d'un dérapage s'ils maintiennent la marche en dépit de son (possible) interdiction par le régime.

VOICI résumée la REPONSE du Prof Mamadou Koulibaly :
■ Depuis 2011 les ivoiriens vivent dans la peur, la désolation, les brimades, etc. ce sont les conséquences du combat que nous menons depuis, donc les conséquences sont constantes et permanentes. Mais avez-vous déjà pensé aux conséquences du courage ? Cest maintenant à dramane de gouter aux conséquences du courage du peuple, du soulèvement du peuple. Donc on se retrouvera Jeudi pour la marche.


21:30 Écrit par Shlomit | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |

oser dire NON à Ouattara !

DEBOUT,EBURNEENS!

Quand une personne entre dans la maison d'une autre pour agresser sa famille, le maître de maison défend les siens au péril de sa vie. Il ne compte d'abord que sur lui-même. Il devrait en être de même des nations agressées. Leurs citoyens doivent se lever pour les défendre! Mais en Cote d'Ivoire, c'est le contraire! Le pays est attaqué, et au lieu de chercher à repousser l'agresseur, les ivoiriens comptent sur des puissances étrangères et sur DIEU, et se croisent les bras.
Des compatriotes se plaignent du fait que la Russie ne soit pas intervenue militairement dans notre crise et celle de Libye, alors qu'elle s'est impliquée dans celle de Syrie. Je voudrais dire à ces personnes, qu'aucune puissance n'intervient dans un pays en guerre, si elle n'en tire aucun profit. La sécurité et la stabilité de la Russie dépendent de celles de ses voisins qui partagent les mêmes frontières qu'elle. Quel intérêt avait-elle à défendre un pays situé à pus de 10.000km d'elle? C'est uniquement dans les romans et le cinéma que l'on voit des héros se battre pour des faibles par altruisme. Si comme le suggèrent certains, elle était intervenue en C.I.pendant la crise post électorale à la demande du Pdt Gbagbo, croyez-vous que ça aurait été sans contrepartie? Elle aurait posé des conditions qui auraient pu être plus contraignantes et peut-être pires que celles dont nous cherchons à sortir. Les nouvelles chaines de la servitudes auraient pu être plus lourdes, car comme le dit le Pdt Gbagbo, celui qui t'a fait roi a un droit de regard sur ton trône.

Quant à l'autre volet sur lequel les ivoiriens comptent, c.à.d.Dieu, alors là c'est le comble! Je suis déçu, surtout de mes frères et sœurs chrétiens. Certes, il ne faut pas écarter le Divin, mais il n'agit pas si nous ne faisons rien nous-mêmes. Prenons exemple sur trois nations.

La première est la nation juive. Persécutée pendant 2.000 ans par ceux qui la défendent aujourd'hui, elle a marché tête baissée jusqu'en 1939-45. Le peuple juif a connu toutes sortes de persécutions, de pogroms, accusé de déicide sur la personne de Jésus-Christ jusqu'à ce qu'il se mette debout et regardant ses bourreaux dans les yeux et dise "ça suffit, je retourne sur les terres de mes ancêtres" Il s'est battu et a fondé l'état d'Israel.
La seconde nation est la nation vietnamienne. Colonisée par différentes nations, le peuple vietnamien s'est levé un jour et a dit lui-aussi "ça suffit! Nous ne voulons plus être esclaves chez nous". Il a botté le cul aux japonais, aux français et aux américains. Ce pays est respecté par ses bourreaux d'hier.
La troisième nation est la nation algérienne. Humilié, traité comme des sous hommes, le peuple algérien a dit en 1952 aux français "ça suffit" et il a lui aussi botté le cul aux français! Il est lui aussi respecté par les soi-disant puissants de ce monde.

Ces nations ont en commun d'avoir accepté de faire des sacrifices. Elles ont versé des torrents de sueur, de larmes et de sang. Elles sont libres, debout et respectées. Elles n'ont compté d'abord que sur leurs citoyens. Elles sont pourtant croyantes. Elles ne se sont pas contentées de remplir les lieux de cultes à la recherche d'un quelconque secours divin.

Debout, ivoiriens! Disons non à ouatra qui veut nous déposséder de nos terres pour faire de nous les nouveaux esclaves des multinationales et des oligarchies financières. Aucune puissance ne viendra nous secourir, si nous nous croisons les bras. Ce ne sont pas les terres des parents de Sangaré à Madinani, d'Assoua Adou à Abengourou, d'Akoun à Alépé, deDouaty à Biankouma... qu'il veut brader; ce qui expliquerait leur engagement à combattre ce projet de constitution mais tout le pays. Aucun archange ne descendra du ciel avec une armée d'anges combattants, les yeux lançant des éclairs, les ailes déployées et dans la main une épée flamboyante pour se battre à notre place. Acceptons de faire des sacrifices comme les peuples que j'ai cité ci- haut.
DEBOUT!IL Y VA DE NOTRE VIE ET NOTRE SURVIE! DRESSONS NOUS CONTRE LA CONSTITUTION DE OUATRA ET LUI-MEME, BOUTTONS- LE HORS DE NOTRE PAYS!

Dramane Traore 

21:08 Écrit par Shlomit | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |

Vive tension à Duékoué, après l'assassinat d'un jeune

La mort tragique du jeune Doh Amos, mercredi dernier, suivie d’une vive tension dans la localité de Duékoué a connu hier un rebondissement. Une autre personne a été tuée et une femme violée.
Dans la nuit du samedi à dimanche, des individus non identifiés se sont introduits au quartier carrefour dans l’habitation du nommé Yoro Ziko. Ce dernier a essuyé de nombreux coups de machette de la part des assaillants, à en croire des témoignages recueillis sur place, hier en fin de journée. L’infortuné a succombé à ses blessures au moment où les services de santé l’évacuaient à Daloa.
Dans la même nuit, une jeune dame a subi des sévices sexuels alors qu’elle dormait tranquillement dans sa maison. Toujours selon ces mêmes sources, ces deux crimes auraient un lien avec la mort du jeune Doh Amos.

Félix Teha Dessrait
moacinter.com

20:48 Écrit par Shlomit | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |

Trump Fait Pleurer Michelle Obama—Honore Simone Gbagbo


Les propos de vestiaire” de Donald Trump ont secoué Michelle Obama le 13 Octobre. Les féministes et le collège de tous ceux qui ont enfin découvert que la gente féminine n’a aucune valeur marchande—donc pas un objet,  sont montés au créneau pour condamner les propos dits “vulgaires et dégradants” sur les femmes que le milliardaire a proférés en 2005. Michelle qui avait presque perdu l’usage de sa langue quand les Noirs étaient abattus comme des lapins dans les rues Américaines, peut enfin parler. Elle est même devenue prolixe.

Les extraits de son discours du 13 ont été commentés selon les chapelles. Pour la majorité dominante—les media mainstream, c’était le discours “émouvant” d’une femme “émue.” Les extraits phares, exploités hors de ce sentier démontrent autre chose.

Michelle Accuse. Et la Version de Trump?

Elle s'est dite “glacée jusqu'à la moellecomme les Français à l’instar de Bayrou avec l’affaire DSK ou Nafissatoupar l'attitude “effrayantecomme l’avait déjà dit Sarkozyde Donald Trump.

Selon ce présidentiable et aussi champion de l’immobilier, “ces attaques [sont] orchestrées par les Clinton et leurs alliés chez les médias.” Une propagande, déplore Trump, qui serait fondée sur des “accusations vicieuses…totalement et absolument fausses ” portant sur son “comportement déplacé avec les femmes.” Cependant, sa version n’intéresse personne. Surtout pas les media-mensonges. Seul compte l’émotion de Michelle Obama accusant Donald Trump d’être “un homme puissant s'exprimant librement et ouvertement sur un comportement de prédateur sexuel.”

Amour des Armes. Rejet la Vulgarité

Mettant sur la balance arme et vulgarité, on croirait à travers les mots de Michelle, que  la “vulgarité” de Trump serait plus dangereux que les armes à feu des policiers abattant au quatre vents des Noirs dans les rues et parcs. “On se sent aussi mal que quand on marche dans la rue et qu'un homme nous lance une remarque vulgaire.” Poursuivant, elle estime qu’une femme serait aussi en danger “quand au travail un collègue se [tient] un peu trop près ou [la] regarde avec insistance.”

Mais Trump ne gère pas les émotions. Son “insensibilité(?)” face aux larmes de ces mineures violées du regard, semble les tuer. Ces “nouveaux saints” puritains qui s’attaquent à l’“indécent” Trump évacuent la thèse des larmes politico-électorales. Michelle Obama, leur chef de file, les justifie. Pour elle, leur “indignation” qui n’est ni “exagérée ou injuste,” n’est pas “juste de la politique ordinaire.

Si la première dame bientôt à la retraite trouve que verser des larmes pour des femmes “harcelées” n’est pas politique, “garder silence”  ou communiquer peu sur le meurtre des gamins et pères de famille est politique. Raison? Il faut s’abstenir d’avoir les tenants de l’ordre mondial sur le dos.

Simone Politique. Michelle à l'Emotion Téléguidée

Le 14 Mai 2014 Michelle dénonça l'“acte insensé” de Boko Haram après l’enlèvement le 14 Avril  de quelques 200 adolescentes, d’un lycée de Chibok, dans le Nord-Est du Nigeria. Elle pouvait claironner tant que ce “fait divers” ne bousculait pas les intérêts occidentaux. Cette femme aux avant-postes des condamnations guidées, a jeté sa langue au chat dans l’affaire Simone Ehivet Gbagbo. Pourtant harcelée sexuellement, torturée en mondovision, et séquestrée au secret.

Rien d’étonnant dans cette attitude de Michelle Obama! Simone est Politique. Elle s’est toujours battue pour la souveraineté de son pays. Elle est devenue première Dame à travers la lutte politique et non par cooptation. Elle ne peut donc pas être défendue par des esclaves de maison. Fussent-elles premières dames.

Feumba Samen

20:48 Écrit par Shlomit | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |

Si elle doit devenir Présidente, vous devez savoir ce que Wikileaks a découvert su r Hillary Clinton

Wikileaks a publié en trois fois, à peu près 5 000 emails qui montrent qui est Hillary Clinton en coulisse, et pourquoi 60 % de la population américaine considèrent que cette femme est menteuse et corrompue — et qu’ils vont voter pour elle en se bouchant le nez.



La gravité, l’intensité et l’éventail des premières révélations spectaculaires de Wikileaks — qu’aucun média ne veut publier — montre au-delà du cas Clinton à quel point la gauche est malhonnête au-delà de ce que le commun des mortels peut imaginer, corrompue jusqu’à la corne, profondément méprisante des gens et des valeurs qu’elle dit vouloir défendre, et d’un cynisme qui ne se retrouve dans aucune autre faction politique :
  • En 2008, alors qu’elle se présentait à la présidentielle contre Barack Obama, Hillary Clinton a réuni un groupe d’électeurs démocrates pour tester plusieurs angles d’attaque contre son opposant, le sénateur Obama :
    • Le père d’Obama était musulman, et Obama a grandi parmi des musulmans, dans le premier pays musulman au monde.
    • Il soutient l’adoption par un couple gay.
    • Il veut autoriser les personnes illégalement dans le pays à passer le permis de conduire.
En quoi est-ce intéressant ?
  • Cela montre l’hypocrisie extrême d’une femme qui accuse Trump d’islamophobie, alors qu’en 2008, c’est elle qui est prête à se servir de la carte islamophobe pour discréditer son concurrent.
  • Cela montre qu’elle se présente comme défendant la cause des homosexuels uniquement à des fins électorales, et qu’elle était prête à les dénoncer il y a 8 ans.
  • Cela montre ensuite qu’elle se dit la championne d’un monde open border, mais se disait contre quand Obama soutenait les illégaux.
Avec cela, les emails hackés indiquent qu’il n’existe aucun moyen de savoir si elle pense ce qu’elle dit, entre son opinion en privé, une autre pour un public ciblé, et encore une autre pour les très riches, le 1 %.
  • En 2013, lors d’une conférence privée pour Wall Street où elle a été payée 225 000 dollars, elle a déclaré être déconnectée du petit peuple depuis qu’elle et son mari sont devenus riches, et elle a rassuré les banquiers en affirmant qu’il faut laisser aux gens de Wall Street le soin de réformer… Wall Street.
  • Lors d’une conférence avec une banque brésilienne, elle a déclaré qu’elle rêve d’un hémisphère sans frontières — ça tombe bien, c’est aussi le rêve des soldats de l’État islamique.
L’exécrable hypocrisie concernant les Américains :
  • Des Hispaniques, son équipe de campagne dit que ce sont des « proies faciles » et « des quémandeurs ».
  • La classe moyenne : Clinton n’est plus concernée par elle depuis qu’elle est riche.
  • Les électeurs de Trump : un « panier de gens lamentables, racistes, islamophobes, homophobes, xénophobes, et irrécupérables ».
  • Les catholiques : des bigots arriérés qui ne savent rien de la démocratie, et sont encore à croire aux théories rétrogrades qu’il existe deux sexes.
  • Les évangélistes : une sous religion qui fait de vous un paria social.
Ce qu’elle dit en public et pense en privé :
  • Elle veut augmenter de 550 % le nombre de réfugiés syriens qui seront admis dans le pays — mais dans un email hacké, on apprend qu’elle a déclaré en privé en 2013 que « les réfugiés ne peuvent pas être correctement contrôlés et ils mettent en danger les pays où ils sont acceptés ». C’est-à-dire qu’elle est prête à mettre la vie des Américains en danger, simplement pour pousser une proposition qui est à la mode chez les progressistes.
  • Elle affirme qu’elle veut une zone de survol interdite en Syrie — mais dans sa présentation privée à Goldman Sachs, on sait maintenant qu’elle a dit qu’elle était très sceptique sur cette démarche.
  • Elle est — en public — celle qui fait de la lutte contre le réchauffement climatique et les énergies recyclables sa priorité, mais en privé, elle dit ne pas être certaine que la construction du pipeline Keystone pour importer le pétrole canadien soit une mauvaise idée, et elle fait l’éloge de l’extraction du schiste bitumineux contre lequel les écologistes sont mobilisés.
  • Contrairement à ce qu’elle affirme maintenant en public, où elle déclare qu’il faut strictement contrôler la frontière avec le Mexique, elle dit lors d’une réunion privée, rêver d’un monde sans aucune frontière.
Ensuite…
  • On apprend qu’elle est tellement cynique et indifférente au sort de ses quatre concitoyens assassinés, qu’elle a envisagé de se servir du drame de Benghazi comme écran de fumée pour cacher le scandale de son serveur de mail privé illégal.
  • On apprend que Barack Obama, qui a déclaré n’avoir appris l’affaire des emails par la presse comme tout le monde, a en réalité envoyé et reçu des emails professionnels à Hillary Clinton sur son compte privé : Obama savait, et c’est probablement pour cela que le Département de la justice a décidé de classer l’affaire et que le FBI a décidé de ne pas proposer de poursuites pénales contre Clinton.
  • On apprend que le Département de la justice a laissé fuiter des informations à Clinton concernant l’enquête en cours sur ses emails. Qu’il a informé Clinton, à l’avance — alors qu’elle est sous le coup d’une enquête de la justice — de la date où les emails qui ont été reconstitués par le FBI seraient rendus publics afin qu’elle se prépare à riposter aux attaques.
  • On apprend que l’activiste de gauche John Podesta, son confident et directeur de campagne, a l’intention d’infiltrer l’Église catholique pour fomenter une révolution progressiste et planter les idées progressistes (contraception, avortement, mariage gay…) à l’intérieur de l’Église catholique.
  • On apprend que l’équipe de campagne avait prévu de publier des fausses offres d’emploi d’embauche de jolies femmes faciles qui s’engagent à ne pas prendre de poids dans des sociétés appartenant à Trump pour détruire sa réputation…
Sur la corruption de la fondation Clinton :
Wikileak nous confirme ce que tout le monde soupçonne : que la fondation Clinton est une vaste machine de corruption, où les Clinton ont échangé des faveurs contre de l’argent.
Ainsi, nous apprenons qu’en 2011, Chelsea, la fille des Clinton, lorsqu’elle a pris la direction de la fondation, a soulevé la question de la corruption, émis des réserves sur le fonctionnement de la fondation en raison de pratiques douteuses. Elle a réclamé un audit, qui a conclu qu’il y avait en effet des opérations douteuses qui peuvent être assimilées à de la corruption. Et l’on se souvient que dans son rapport, Associated Press a constaté que 55 % des donateurs privés de la fondation ont été ensuite reçu par la Secrétaire d’État — elle s’appelait Hillary Clinton.
Nous apprenons également que suite au tremblement de terre à Haïti, la Secrétaire d’État a débloqué 10 milliards de dollars d’aide humanitaire. Sauf que Clinton a accordé un « traitement de faveur » à ses amis, qui étaient sur une liste séparée de récipiendaires d’une partie des 10 milliards pour aider Haïti. La fondation Clinton avait nié, Wikileaks vient de produire les preuves que l’enquête d’ABC News qui avait révélé l’affaire, était juste.

Sur la corruption des médias :
  • John Harwood de CNBC, qui été modérateur d’un des débats républicains de la primaire, a proposé, à de nombreuses reprises, de donner des conseils à Clinton, a tenu à lui rendre hommage en privé, et il s’est vanté dans un email à la campagne Clinton qu’il attaquera Trump lors du débat dont il était le modérateur – de qu’il a fait.
  • Mark Leibovich du New York Times a soumis un article à Clinton pour qu’elle l’édite et le corrige avant sa parution. Autant dire que le NYT qui jadis faisait la course au Pulitzer, fait maintenant celle du plus servile serviteur.
  • Le Boston Globe s’est concerté avec Clinton et lui a donné les dates où il publierait ses grands articles sur elle, alors qu’elle serait en campagne dans le New Hampshire.
  • Sheara Braun, producteur éditoriale de l’émission sur MSNBC « All In with Chris Hayes, » a décrit Hillary Clinton comme « une femme fascinante et intelligente, » dans un email envoyé la porte-parole de Clinton, ajoutant « elle est plus intelligente que la plupart des hommes et plus qualifiée que la plupart des hommes pour être présidente. »Et l’on veut nous faire croire que MSNBC est capable de couvrir l’élection de façon objective honnête et sans parti pris ? Quelle blague !
  • CNN a fait passer à l’avance à Clinton les questions qui seraient posées par la salle lors d’un débat national pour les primaires. Donna Brazile, présidente du Comité national démocrate, alors journaliste à CNN a fait passer à Clinton les questions qu’elle recevrait.
  • Haim Saban, président du réseau géant de télévision en espagnol Univision, grâce à sa connaissance de l’intérieur du public hispanique, a encouragé par email la campagne Clinton à frapper Trump plus durement au sujet de ses commentaires sur les Mexicains. Un mois plus tard, Clinton accordait une de ses très rares interviews à Univision, et… massacrait Trump sur ses commentaires sur les Mexicains.
Conclusion :
Conservez soigneusement cette liste. Transmettez-la, imprimez-la.
Elle sera probablement complétée dans les semaines qui viennent au fur et à mesure de la production de Wikileaks. Il est très important que vous sachiez à quel point est corrompue celle qui s’apprête à devenir la personne la plus puissante au monde, le système qui l’entoure, et les dégâts qu’elle peut faire.
En fait, elle sera la plus corrompue de tous les présidents qu’a connue l’Amérique.
Bienvenue dans la République bananière d’Amérique.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

20:46 Écrit par Shlomit | Lien permanent | Commentaires (1) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |

permis à prix d'ami pour les adeptes RDR de la nouvelle constitution


" UNE NOUVELLE CONSTITUTION POUR UN PAYS ÉMERGENT

OFFRE SPÉCIALE PERMIS DE CONDUIRE." , peut-on lire sur ce prospectus de campagne pour le oui à la constitution Ouattara.

Hum, non mais Ouattara a fini avec les promesses, et le plus désolant dans cette Côte d'Ivoire, c'est qu'il y a encore des gens qui croient à ses promesses alors qu'ils attendent toujours la pluie de milliards.

20:46 Écrit par Shlomit | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |

Quand la firme Bayer achetait « des lots de femmes » à Auschwitz

Le capitalisme pue la mort et son histoire est une rivière de sang. Voilà, par exemple, le vrai visage de la firme colossale Bayer qui vient de se payer Monsanto pour 59 milliards d’euros :
QUAND LA FIRME BAYER ACHETAIT « DES LOTS DE FEMMES » À AUSCHWITZ
Sous le régime nazi, Bayer, alors filiale du consortium chimique IG Farben, procéda à de nombreuses expériences médicales sur des déportés qu’elle se procurait dans les camps de concentration.

Voici des extraits de cinq lettres adressées par la Maison Bayer au commandant du camp d’Auschwitz, publiées dans le numéro de février 1947 du Patriote Résistant. Les lettres, trouvées à la libération d’Auschwitz par l’Armée rouge, datent d’avril-mai 1943.

Première lettre :
 « En vue d’expérimenter un soporifique, vous serait-il possible de mettre à notre disposition quelques femmes et à quelles conditions, toutes les formalités concernant le transfert de ces femmes seront faites par nous. »

Deuxième lettre :
  « Nous accusons réception de votre lettre. Considérant le prix de 200 marks exagérés, nous offrons 170 marks par sujet, nous aurions besoin de 150 femmes ». 

Troisième lettre :
 « D’accord pour le prix convenu. Veuillez donc faire préparer un lot de 150 femmes saines que nous enverrons chercher très prochainement. »
 

Quatrième lettre :
 « Nous sommes en possession du lot de 150 femmes. Votre choix est satisfaisant quoique les sujets soient très amaigris et affaiblis. Nous vous tiendrons au courant du résultat des expériences. »

Cinquième lettre :
 « Les expériences n’ont pas été concluantes. Les sujets sont morts. Nous vous écrirons prochainement pour vous demander de préparer un autre lot. »
IG Farben, le consortium de Bayer, a également fournit aux nazis le Zyklon B utilisé dans les chambres à gaz, et a massivement exploité la main-d’œuvre concentrationnaire dans ses usines.
Condamnée pour crimes contre l’humanité à Nuremberg, puis à la dissolution, IG Farben possède toujours un statut juridique, malgré son démantèlement entre les sociétés Bayer, BASF et Hôchst.
Et maintenant, à quand le Nuremberg du capitalisme ?
Y.Y.
Sources :
http://www.cbgnetwork.org/163.html
et http://bellaciao.org/fr/spip.php?article152015
(merci Annie Chalmeton)
Nuit &Brouillard – Paroxysme du pouvoir.
deux extraits du film à découvrir sur le site de

20:44 Écrit par Shlomit | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |

Lettre aux imams du Nord

LETTRE AUX IMAMS IVOIRIENS ORIGINAIRES DU NORD

Chers guides religieux originaires du nord, permettez qu'un de vos parents du nord vous dise des vérités que vous ne voudrez pas entendre. Les sages disent que le diseur de vérité doit avoir un cheval sellé pour s'enfuir après avoir dit la vérité. Moi je refuse de sauter sur ma monture, car je ne vous crains pas. Après la lecture de cette lettre vous n’êtes pas contents; décrétez une fatwa contre moi pour me tuer, je dirai "Al hamdoulilah" car comme le dit le verset 29 de la sourate "La table servie""je veux que tu ailles avec le péché de m'avoir tué et avec ton propre péché" parce que "si tu étends vers moi ta main pour me tuer, moi je n'étendrai pas vers toi ma main pour te tuer car je crains Allah, le Seigneur de l'univers" (verset 28, sourate "La table servie")
Messieurs les imams nordistes, vous avez contribué à détruire les fondements de la Côte d'Ivoire en soutenant les mensonges d'Alassane Ouatra. Pour cela, vous avez surfé sur l'analphabétisme en arabe et en français de milliers de croyants musulmans. Vous avez sorti des versets de leur contexte et quelques fois déformé ces versets, les hadiths,  pour endoctriner les fidèles. Des milliers de musulmans sont morts croyant défendre leur religion, alors que cette guerre nous est faite par la France qui, tous les jours persécute, tue des musulmans après les avoir utilisés. Vous avez fait le tour du monde musulman pour distiller des mensonges sur le Président Gbagbo et les chrétiens.
Dites-moi, depuis quand avez-vous vu des chrétiens combattre d'autres chrétiens parce qu'ils persécutaient des non chrétiens pour que vous fassiez croire que soro guillaume, gueu michel, andré louis dakouri tabley, tous chrétiens ont prit les armes pour défendre l'islam? Dans cette crise, qu'est ce que les musulmans ont obtenu comme gains? zero! Il n'y a que vous, les guides religieux qui êtes devenus des multimillionnaires!
La majorité des fidèles croupissent dans la misère. Notre région nord est encore plus sinistrée. Les maladies les plus banales tuent; l'exode vers le "sud chrétien hostile" continue, parce qu'il n'y a pour des milliers de jeunes, aucun avenir. Les prisons sont remplies de prisonniers de droit commun de confession musulmane. Le nord est devenu un goulag où sont enfermés ceux qui ne pensent pas comme ouatra. La C.I. est devenue avec ouatra,"votre frère", un enfer pour ses enfants. C'est le troisième pays qui a le plus de réfugiés au monde. Les ivoiriens se regardent en chien de faïence. Le pays est divisé, et au lieu de contribuer à la réconciliation, vous vous faites les v.r.p. de ouatra.
Il conçoit une constitution qui lui permettra de faire de nous des étrangers, et tout ce que vous trouvez à faire, c'est de faire la propagande de ouatra et d'exhorter les fidèles à aller voter! Allez-vous continuer à suivre ce type parce que vous êtes dans ses bonnes grâces? Vous citez à tout bout de champ le Prophète Muhammad (s.a.w.) et vous oubliez de suivre son exemple! Il a été persécuté, exilé, humilié parce qu'il était avec les faibles et bon les puissants. Vous par contre, pour des espèces sonnantes et trébuchantes, vous avez choisi de soutenir le régime contre les faibles.

Chers imams, il est grand temps que vous cessiez d’être des dioulas, c.a.d. des commerçants, pour devenir des imams c.a.d des guides. Ce pays est le vôtre. Aucun de ceux que vous appelez vos frères en islam et qui viennent d'ailleurs ne resteront ici, si le pays plonge dans le chaos. Ils rentreront chez eux, vous laissant aux prises avec les ivoiriens que vous avez contribué à déposséder de leur héritage, la C.I.
L'histoire est un juge implacable. IL n'y a aucun recours contre ses sentences. Arrêtez d’être les propagandistes de ouatra et de son régime. Ayez le courage de lui dire au moins cette fois-ci NON!
DITES-LUI QUE LA RÉCONCILIATION PASSE AVANT LA CONSTITUTION.

C'EST A CE PRIX QUE LA PAIX REVIENDRA..

Dramane Traore

20:42 Écrit par Shlomit | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |

Le président philippin lâche les Etats-Unis et souhaite se rapprocher de Moscou et Pékin

17 oct. 2016

Rodrigo Duterte, à la tête des Philippines depuis le mois de juin 2016, est disposé à mener des exercices militaires avec la Chine et la Russie. Le tout en précisant qu’il ne permettrait plus de manœuvres conjointes avec les Etats-Unis.

Rodrigo Duterte confirme le virage à 180 degrés de la politique étrangère des Philippines entamé depuis son accession au pouvoir. Alors qu’il s’exprimait lors d'un entretien avec la chaîne hongkongaise Phoenix Television avant une visite de quatre jours à Pékin, il a confirmé le refroidissement des relations bilatérales avec les Etats-Unis.

A la question de savoir s’il songeait à mener des exercices militaires avec la Chine et la Russie, il a répondu : «Oui, je l'envisage. J'ai donné suffisamment de temps aux Américains pour jouer avec les soldats philippins». Avant de se montrer catégorique quant à la fin des exercices conjoints avec les Etats-Unis. Les exercices américano-philippins qui se sont achevés récemment «seront les derniers. C'est programmé. Je ne veux pas que mes soldats soient humiliés», a-t-il ajouté.

Ces déclarations sont d’autant plus importantes qu’elles représentent un changement radical de la politique étrangère de l’archipel asiatique. Jusqu’à l’accession au pouvoir de Rodrigo Duterte, les Etats-Unis étaient le principal allié et fournisseur d'équipements militaires des Philippines.

Les critiques successives de Washington envers la guerre antidrogue menée par l’ex-avocat devenu président ont largement contribué à la dégradation des relations entre les deux pays. Le 5 septembre dernier, Rodrigo Duterte était même allé jusqu’à traiter Barack Obama de «fils de pute». Il rappelle à l’envi que les Etats-Unis sont une puissance «sur le déclin». A contrario, le président philippin multiplie les déclarations positives envers Pékin et Moscou qui, selon lui, lui ont témoigné du «respect».

Rapprochement avec la Chine

Sous le règne du prédécesseur de Rodrigo Duterte, Benigno Aquino, les relations diplomatiques entre la Chine et les Philippines s’étaient fortement détériorées. En plus d’avoir autorisé un renforcement de la présence militaire américaine dans l'archipel, l’ex-président philippin avait contesté devant la Cour permanente d'arbitrage de la Haye les prétentions chinoises en mer de Chine méridionale : enjeu diplomatique au cœur des tensions entre les deux puissances asiatiques. En juillet, la juridiction internationale avait donné raison aux Philippines. Un jugement rejeté par Pékin.  

Rodrigo Duterte compte adopter une stratégie totalement différente. Fini l’affrontement, place au rapprochement. Pour témoigner de sa bonne foi, il a déclaré qu'il n'entendait pas faire usage de cette décision de la juridiction internationale pour faire pression sur Pékin.

Lors de sa visite en terre chinoise qui débutera le 18 octobre, il sera accompagné par des centaines d'hommes d'affaires. D'après les médias philippins, des accords pesant des milliards de dollars devraient être annoncés à cette occasion.

Le président Duterte a affirmé qu'il chercherait à acquérir du matériel militaire chinois «pas en [grande] quantité», ainsi que des vedettes rapides pour combattre le «terrorisme».
RT.com

20:22 Écrit par Shlomit | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |

Le ministre Eric Kahé de l'AIRD s'exprime sur la "nouvelle constitution"


mis en ligne le 16 octobre 2016

20:06 Écrit par Shlomit | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |

16/10/2016

Aide-toi et le ciel t'aidera !

DEBOUT, EBURNEENS!

Quand une personne entre dans la maison d'une autre pour agresser sa famille,le maître de maison défend les siens au péril de sa vie.IL ne compte d'abord que sur lui-même. Il devrait en être de même des nations agressées. Leurs citoyens doivent se lever pour défendre! Mais en Côte d'Ivoire, c'est le contraire! Le pays est attaqué et au lieu de chercher à repousser l'agresseur, les ivoiriens comptent sur des puissances étrangères et sur DIEU, et croisent les bras. Des compatriotes se plaignent du fait que la Russie ne soit pas intervenue militairement dans notre crise et celle de Lybie, alors qu'elle s'est impliquée dans celle de Syrie. Je voudrais dire à ces personnes qu'aucune puissance n'intervient dans un pays en guerre si elle n'en tire aucun profit. La sécurité et la stabilité de la Russie dépend de celle de ses voisins, qui partagent les mêmes frontières qu'elle. Quel intérêt avait-elle à défendre un pays situé à pus de 10.000km d'elle? C'est uniquement dans les romans et le cinéma que l'on voit des héros se battre pour des faibles par altruisme.Si comme le suggèrent certains,elle intervenait en C.I.pendant la crise post électorale à la demande du Pdt Gbagbo,croyez-vous que ce serait sans contrepartie?Elle aurait posé des conditions qui pourraient être plus contraignantes et peut-être pire que celles dont nous cherchons à sortir.Les nouvelles chaines de la servitudes seraient plus lourdes car comme le dit le Pdt Gbagbo,celui qui t'a fait roi a un droit de regard sur ton trône.
Quant à l'autre volet sur lequel les ivoiriens comptent,c.à.d. Dieu alors là c'est le comble! Je suis déçu surtout de mes frères et sœurs chrétiens. Certes il ne faut pas écarter le Divin mais il n'agit pas si nous ne faisons rien nous-mêmes. 
Prenons exemple sur trois nations.

La première est la nation juive.Persécutée pendant 2.000 ans par ceux qui la défendent aujourd'hui elle a marché tete baissée jusqu'en 1939-45.Le peuple juif a connu toutes sortes de persécutions,de pogrom accusé de déicide sur la personne de Jésus-Christ jusqu'à ce qu'il se mette debout et regardant ses bourreaux dans les yeux et dise"ça suffit, je retourne sur les terres de mes ancêtres" IL s'est battu et a fondé l'état d'Israel.
La seconde nation est la nation vietnamienne. Colonisée par différentes nations, le peuple vietnamien s'est levé un jour et a dit lui-aussi "ça suffit! Nous ne voulons plus être esclave chez nous". IL a botté le cul au japonais, au français et aux américains. Ce pays est respecté par ses bourreaux d'hier.
La troisième nation est la nation algérienne. Humiliée, traitée comme sous homme, le peuple algérien a dit en 1952 aux français"ça suffit" et il a lui aussi botté le cul aux français! IL est lui aussi respecté par les soi-disant puissants de ce monde.
Ces nations ont en commun d'avoir accepté de faire des sacrifices.Elles ont versé des torrents de sueur,de larmes et de sang.Elles sont libres,debout et respectées. Elles n'ont compté d'abord que sur leurs citoyens. Elles sont pourtant croyantes. Elles ne se sont pas contenté de remplir les lieux de cultes à la recherche d'un quelconque secours divin.
Debout, ivoiriens!
Disons non à ouatra qui veut nous déposséder de nos terres pour faire de nous les nouveaux esclaves des multinationales et des oligarchies financières. Aucune puissance ne viendra nous secourir si nous croisons les bras. Ce ne sont pas les terres des parents de Sangaré à Madinani, d'Assoua Adou à Abengourou, Akoun à Alépé, Douaty à Biankouma... qu'il veut brader; ce qui expliquerait leur engagement à combattre ce projet de constitution mais tout le pays.Aucun archange ne descendra du ciel avec une armée d'anges combattant,les yeux lançant des éclairs, les ailes déployées et dans la main une épée flamboyante pour battre à notre place.
Acceptons de faire des sacrifices comme les peuples que j'ai cité ci- haut.

DEBOUT!IL Y VA DE NOTRE CIE ET NOTRE SURVIE!DRESSONS NOUS CONTRE LA CONSTITUTION DE OUATRA ET LUI-MEME!
BOUTTONS- LE HORS DE NOTRE PAYS

Dramane Traore

19:28 Écrit par Shlomit | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |