Shlomit
topblog Ivoire blogs

15/04/2012

les raisons de la suppression des Commémorations d'Accra

ARRESTATION DES CAMARADES GUEDE ZADI ET BAYETO ABDON : J’ACCUSE



1 – Les circonstances de leur arrestation

Pour les préparatifs de l’an un, le 11 Avril 2011 date anniversaire de l’enlèvement du Pr GBAGBO et de sa femme Simone Ehivet GBAGBO, la coordination du FPI en exil a fait une communication pour annoncer l’évènement, qui devrait se dérouler à Accra. Le camarade Abdon Bayeto vivant à Londres étant venu pour l’évènement, est envoyé sur les antennes Radios et autres espaces de communication. Il fait une brillante intervention sur la radio la plus écoutée du Ghana. Son passage très remarqué ouvrent véritablement les yeux des ghanéens, qui jusque là avaient une simple compassion des exilés sans avoir jamais compris le sens du combat du PR GBAGBO, donc le pourquoi de la présence des exilés sur leur sol. Les ghanéens promettent une participation massive à la cérémonie de commémoration de l’enlèvement du PR GBAGBO, qui leur rappelle celui du DR KWAME NKRUMAH. L’ambassadeur Ehui Bernard panique et informe Abidjan. A la suite de la plainte d’Abidjan, les autorités ghanéennes interdisent la manifestation. Assoa Adou commet les deux camarades sur le lieu indiqué, pour demander aux camarades qui n’auraient pas eu l’info à temps, de l’annulation de la cérémonie. Une fois sur les lieux, ils trouvent un impressionnant dispositif de la police. Ils approchent. Aussitôt, ils sont interpellés malgré les raisons qu’ils avancent. Aujourd’hui, ils sont à la prison civile d’Accra. Frères exilés au Ghana, mettez vous à l’abri de ce nouveau vent qui souffle et qui me rassure de notre victoire certaine et très prochaine sur las forces du mal.

2 – Le pourquoi de la réaction des autorités des ghanéennes.
Tous, vous savez que le colonel KATE avait été arrêté à Abidjan. Sur lui, les services de Dramane avaient pris une cassette vidéo enregistrée au Ghana. Selon Dramane, cette cachette est la preuve manifeste du soutien de l’état Ghanéen et sa solidarité à un coup d’état qui se préparait sur son sol, puisque tous ceux qui ont été identifiés dans cette vidéo, résident tous au Ghana. Accusation qu’a bien sûr récusée le Ghana. Suite à la crise Malienne, tous les chefs des services de renseignements se sont retrouvés à Abidjan. C’est donc en marge de la réunion sur la crise malienne, que le DG des renseignements est invité par Hamed bakayoko, pour une séance de travail sur la question sécuritaire des deux pays.
C’est à cette rencontre, que Hamed Bakayoko va sortir un rapport sur la collaboration du gouvernement Dramane d’avec le FPI version MIAKA. Il présentera des factures des moyens financiers alloués à Miaka, Ouréto, Amani N’guessan, Douaty Alphonse, et les moyens logistiques puis financiers qu’ils sont en train de dégager pour la préparation de la convention et le congrès du FPI. Du coup les coordinations des exilés sont diabolisées et présentées comme le va-t-en-guerre. Avec ces infos et les preuves à l’appui, le Ghana s’est vu en droit d’être désormais un peu plus regardant. Surtout que le Ghana va aux élections en novembre prochain, pour ATTA MILLS, il est inutile de se mettre à dos la communauté internationale ou de créer un conflit avec son voisin assez stratégique pour lui.

3 – voici ceux que j’accuse
J’accuse Miaka Ouréto, N’guessan Amani, Douaty Alphonse.
En effet il y a 5 mois, nous avions reçu des amis qui organisent la lutte interne au pays. Déjà, en Décembre ils attiraient nos attentions sur les attitudes suspects de ces messieurs que je viens de citer. Nous avions pris acte pour nous donner assez de preuves ou de colmater les brèches. D’où la visite de LAURENT AKOUN à Accra et Lomé. Aujourd’hui les faits donnent raison nos amis.

Souvenez-vous, il y a deux semaines Amani N’guessan s’étalait dans les journaux, pour annoncer une pseudo-agression dont il aurait été victime. Chers amis, c’était une grosse comédie. Il fallait montrer à travers ce papier qu’il n’était pas en odeur de sainteté avec l’administration Dramane, vue la pression que subissent les vrais fils du FPI que sont AKOUN LAURENT et mon FRERE KOUA JUSTIN ; et lui n’avait jamais été inquiété. Il serait même le gourou de certaines personnalités du FPI auprès de l’administration Dramane.
Deuxième objectif de ce papier, refaire son image auprès des militants et tenter de se présenter comme candidat à la présidence du FPI. Ces trois hommes que j’ai cités plus haut, veulent aller à la convention puis au congrès du FPI, pour vendre le parti à Dramane. Sinon, comment comprendre que le fondateur du FP,I le PR GBAGBO, le président du FPI AFFI N’GUESSAN, les vices présidents, et des camarades sont injustement emprisonnés. D’autres cadres pas des moindres sont en exil avec des milliers de secrétaires fédéraux. Cependant ces trois individus s’empressent pour l’organisation d’un congrès électif, pour soit-on être libre pour la gestion et la vie du parti. Avec pour priorité leur entrée dans le gouvernement dramane. Selon eux, il faut tourner la page GBAGBO et au radicalisme inutile. Souvenez des récentes déclarations des Gossio, Alou Wanyou Eugène et consorts. Soit ! Mais que font-ils de la solidarité militante ? Eh bien, le PR GBAGBO avait vraiment beaucoup de serpents dans ses poches.
A vous Miaka, Amani, Douaty, votre perfidie et cupidité risquent de couter gros aux ivoiriens au pays comme en exil. Depuis un an, c’est la première fois que le gouvernement ghanéen se braque contre les exilés. A cause de vous ! Retenez que Dramane est un rebelle dans l’âme, un putschiste qui n’a que faire de la démocratie. Et il le restera TOUTE SA VIE.
En économie, il y a ce qu’on appelle le blanchiment. C'est-à-dire remettre dans un circuit normal ce qui est mal acquis. Dramane a eu le pouvoir en versant le sang innocent des ivoiriens. Il veut blanchir son très sale pouvoir entaché de ce SANG par LA PRÉSENCE DU FPI DANS SON GOUVERNEMENT. Alors tous les complices dans ce blanchiment rendront compte tôt ou tard aux IVOIRIENS. Si voulez rendre services au bourreau des ivoiriens, je vous en prie, créez votre parti comme Gervais Coulibaly qui fait aujourd’hui le lobby intérieur de Dramane. De grâce laisser le FPI là où il est !

4 – Je lance un appel de sursaut patriotique aux ivoiriens
Je lance un appel aux camarades KOUA JUSTIN et AKOUN LAURENT ! Les IVOIRIENS vous regardent et vous supplient de sauvegarder la lutte et surtout NOTRE DIGNITÉ. Pardonnez camarades, ne laissez Miaka, Amani et Douaty tuer la lutte. Cette convention ne doit pas avoir lieu.
Mes amis du COJEP et des autres mouvements patriotiques, c’est maintenant, que le PAYS NOUS APPELLE ! C’est vrai que c’est plus que dur financièrement, même très dur, mais je voudrais vous rappeler cette maxime patriotique qui faisait notre fierté : « C’EST QUAND C’EST DUR, QUE SEULS LES DURS AVANCENT ». NOUS SOMMES AUJOURD’HUI A L’EPREUVE DE NOTRE VISION de la RÉSISTANCE.
C’est pourquoi chers camarades de lutte, Je tiens à lancer cet appel pour l’éveil d’un sursaut national permanent. Qui guidera notre sens du devoir tout le temps que va durer le combat de la libération. Il s’agira pour nous combattants de la reconquête de notre pays, à réapprendre, au peuple ivoirien et d’abord à soi-même, la dimension de l’homme. Aujourd’hui, l’économie et la technologie, jouent un rôle déterminant dans le monde de la violence organisée par le capitalisme, avec l’argent.
Mais l’histoire, même la plus récente, est là pour rappeler, la puissance de la force des idées, face à la corruption et à la force barbare.
Et l’histoire du combat confirme, que: « l’homme n’existe que, parce qu’il transforme le monde, mais en transformant le monde, il se transforme lui-même !»
Faure Eyima

18:52 Écrit par Shlomit dans Ghana | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |