Shlomit
topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

10/11/2016

Appel au front du refus de refuser la mascarade de procès de la première dame Simone Gbagbo


Maître Ange Rodrigue Dadje:
«Nous avons la preuve que la justice ivoirienne ne veut pas de ce procès. Nous, la Défense et je pèse bien mes mots, la Défense à partir d’aujourd’hui (mercredi 9 novembre 2016) ne participerons plus à ce procès. Il revient à la justice ivoirienne de rendre une décision pour condamner madame Gbagbo et après l’histoire fera son travail. Je dis en ce qui me concerne, la Défense ne viendra pas demain au procès. La Cour fera ce qu’elle veut de ce procès, elle rendra la décision qu’elle veut et rentrera dans l’histoire selon la porte qu’elle a choisie»

               (Source: KOACI )




Il faut que le front du refus lance un mot d'ordre pour mettre fin aux souffrances de cette brave dame et que cette justice des vainqueurs et ses maîtres penseurs quittent notre pays.

L'histoire nous enseigne que les impérialistes et leurs vassaux ont toujours utilisé les méthodes staliniennes pour casser pensent ils ceux ou celles qui les gênent. Ce sont ces méthodes utilisées par exemple par l’instruction qui nous font penser aux procès staliniens de Moscou, entre 1936 et 1938. Au procès kafkaïen de joseph K, au procès de Jean Nguza Karl I Bond en 1977, sous le régime criminel de Mobutu, au procès de Fela Anikulapo Kuti, sous le régime prédateur du général Mohamed Buari, au Nigeria en 1984. Et aussi comme dans l’Espagne du caudillo Francisco Franco, le régime du rattrapage de OUATTARA dramane, veut lui aussi son grand procès présenter Simone GBAGBO Comme au fameux procès du complot de 1963 dans la Côte d’Ivoire d’un certain Félix Houphouët-Boigny. Procès au cour duquel un tribunal d’exception présidé par un certain Philippe Yacé, avait prononcé 13 condamnations à mort, 51 condamnations à des peines de travaux forcés.


Voilà les méthodes des prédateurs et leurs vassaux qui veulent utiliser cette noble dame comme une femme d'un dictateur comme les Bokassa et autres... La dénaturer au maximum mais ils se trompent de cible, Simone GBAGBO c'est l'historie de la Côte d'Ivoire en mouvement.
C'est un repère pour les générations futures .

ADOLPHE INAGBE


20:40 Écrit par Shlomit | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |

Écrire un commentaire