Shlomit
topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

03/11/2016

heures chaudes annoncées

#FrontDuRefus : LES HEURES CHAUDES S'ANNONCENT EN CI.
Les parlements et agoras demandent la démission de M Dramane Ouattara et lancent un appel aux Forces Républicaines du pays !

<<Aujourd'hui, avec le respect du boycott, vous venez de retirer toute légitimité à Ouattara.
Le monde entier retient que la population civile et militaires viennent de dire NON au changement constitutionnel voulu par le régime dictatorial de Ouattara. Ce boycott contre ce régime et sa constitution à pour implication:
- La disqualification de Ouattara à conduire les destinés de notre pays.
-L'obligation des Forces Républicaines de Côte d'Ivoire à se mettre au service du peuple.
-exige dès aujourd'hui la démission immédiate de Ouattara et sa mise à disposition à la justice pour Haute Trahison.
Face à la reforme constitutionnelle,
Face au tripatouillage de la Commission Electorale Indépendante,
Face au non respect de la volonté du peuple,
Face à l'avenir des fils et filles de la Côte d'Ivoire ainsi que le peuple dans toute sa diversité,
Fiers Ivoiriens, le pays nous appelle à répondre à notre devoir en nous levant comme un seul homme pour défendre vaille que vaille notre pays et mettre fin à cette dynastie qui se dessine à l'horizon.

LE POUVOIR AU PEUPLE. HAUT LES COEURS. DIEU BENISSE LA COTE D'IVOIRE.
Fait à Abidjan, le 02 Novembre 2016. Achille GNAORE, Leader des Parlements et Agoras de Côte d'Ivoire.>>

Gala Kolebi #REZOPANACOM #LePouvoirAuPeuple.

Fiers Ivoiriens !
Avons-nous des raisons d'être fiers, devons-nous envier le courage des Burkinabés ou bien, les Ivoiriens ont totalement perdu du mordant ? Nous nous sommes finalement habitués aux révolutions de salons, accrochés à nos gamelles, à ce qui nous reste encore de digne. Faut-il penser et désespérer de penser qu'ils ont réussi à nous dompter, à nous encager ? Je m’interroge ce matin parce que les résultats du référendum sont enfin sortis et je ne suis pas sûr qu’il y aura quelque chose. C’est bouclé.
J’ai reçu un sms d’un ami et frère qui me disait que le tôt de participation oscillait entre 4 et 6%. Je n’y ai pas répondu, trop occupé à sourire devant l’ironie de l’histoire. Dans une intervention lue sur la toile, un internaute, comme s’il savait qu’au lendemain du 30 octobre, l’opposition se limiterait à spéculer sur le taux de participation, avait demandé qu’est-ce qui devait être fait le jour du vote décrété par Ouattara. On lui avait répondu que le mot d’ordre était clair : le boycott actif de cette consultation référendaire, mieux, il n’y aura pas de vote donc, il n’y aura pas de 3ème République. Youssouf Bakayoko a publié les résultats hier, nous sommes aujourd’hui dans la 3ème république en dépit d’une campagne du « oui » devant des gradins vides.
Nous voilà encore devant des Unes de journaux de l’opposition réduites à parler de maraboutage autour du taux de participation. La révolution n’a pas eu lieu et le débat sur le taux de participation est sans intérêt parce que nous y sommes (la 3ème République) malgré nous. La saga continue et nous ne sommes pas à la veille de la fin de la psychose de 2011. Il faut applaudir la clique au pouvoir. Leur chef a vraiment la maîtrise du jeu politique ivoirien. Que ne peut-il pas faire de ce pays ? Que quelqu'un me défit et me donne le nom d'une seule action politique de sa part qui l'emportera.

Joseph Marat

17:56 Écrit par Shlomit | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |

Les commentaires sont fermés.