Shlomit
topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

31/10/2016

La Révolution Permanente : Lettre ouverte au Professeur Mamadou Koulibaly !

(Par Hassane Magued)

je suis très surprise de retrouver un article signé Hassane Magued, après un silence de plus d'un an. ayant toujours relayé ses écrits, je le ferai donc encore aujourd'hui, même si je ne suis pas bien sûre que le Hassane Magued qui écrivait il y a plus d'un an soit le même qui s'est exprimé le 25 octobre de cette année.
Shlomit

debat-entre-soro-guillaume-et-mamadou-koulibaly

Monsieur le Professeur et Cher Frère,

Depuis quelques jours, la Presse en ligne et les Bloggeurs de la Résistance panafricaine, font courir le bruit selon lequel vous auriez été provoqué en débat public par un certain Soro Guillaume, se disant Présent de l’Assemblée Nationale de Côte d’Ivoire et que par conscience pédagogique, vous auriez accepté ce débat que vous voudriez voir transmis en direct sur la Télévision du Régime Ouattara. Selon la rumeur qui enfle, ce débat porterait sur un certain projet de nouvelle Constitution pour la Côte d’Ivoire et que ce projet aurait pour vocation d’inaugurer la 3ème République.

Cette ambiance qui prévaut nous a interpellés et nous nous sommes sentis le devoir d’appeler votre attention sur un certain nombre de choses. Notre motivation est toute simple. Et nous allons l’exposer.

Pour ce que nous savons de votre carrière professionnelle et politique, vous êtes Professeur Agrégé d’Economie depuis l’âge de 30 ans. Et vous avez été Président de l’Assemblée Nationale de Côte d’Ivoire de 2000 à 2010/2011. En tant que Professeur émérite, vous avez entre autres, la responsabilité de transmettre le savoir à nos enfants et à nos jeunes frères. Et c’est justement à ce titre que votre posture dans cette invitation à débattre formulée par le sieur Guillaume Soro nous inquiète. Nous sommes inquiets parce que nous ne comprenons pas votre logique.

Nous savons que votre métier est d’enseigner l’Economie à des Etudiants qui intègrent l’Université. Cependant, nous ignorions que vous aviez aussi la formation nécessaire pour éduquer des délinquants adultes qui ont été rejetés par le système universitaire.

Nous savons que vous aimez débattre de questions d’intérêt public pour le Digne Peuple de Côte d’Ivoire. Nous ignorions cependant que les questions d’intérêt ésotérique, concernant la bonne formulation ou non d’un Grimoire, pouvaient susciter un intérêt pour vous au point d’y consacrer de votre précieux temps pour en débattre avec un sorcier.

Professeur, Cher Frère et Ami,

L’appellation de “Constitution” donnée au livre de sorcellerie du RDR, ce Grimoire dont ce regroupement de gens ayant un mauvais rapport avec la Morale se vante d’en être l’auteur, ne devrait pas suffire à vous attirer dans un débat avec un contre-modèle et un sorcier.
De quoi parleriez-vous avec cet individu ? Vous donnerez des arguments techniques pendant qu’il récitera des incantations qui mettront en transe leur bande de moutons de sacrifice.

Professeur, Cher Frère et Ami mien,
La Volonté de botter les fesses à un vaurien voulant se mesurer à vous, vous mettra dans la posture d’un homme sensé qui pour répondre à l’insulte d’un fou, baisse sa culotte pour lui montrer aussi son postérieur.

Professeur, Cher Frère et Ami,
Regardons un peu à votre parcours et demandons-nous si cela vaut la peine de vous mettre au niveau de l’autre.
A 30 ans, vous étiez Professeur Agrégé en Économie.
A 30 ans, l’autre suivait des entrainements au Burkina Faso pour être le Chef rebelle le plus sanguinaire d’Afrique.
Donc, disons que 5 à 7 années plus tôt, vous étiez Docteur en Economie alors qu’à ce même âge, l’autre se souvenait encore comme si c’était hier d’avoir été chassé d’un Séminaire par des Prêtres Catholiques pour pratique de sorcellerie et création de confrérie de sorciers dans un lieu saint.
Aujourd’hui, sans porter aucun jugement sur votre choix politique dont vous seuls en ressentez les douleurs et les bienfaits, vous restez un ancien Président d’Institution respectable parce que ce sont les Urnes et un environnement politique sein qui vous y conduit.
Mais l’autre, pendant que vous siégiez en tant que Président d’Assemblée Nationale, qu’était-il ? Et Que faisait-il ?

Au cas où vous l’auriez oublié, je vous égraine quelques unes de ses activités professionnelles courantes de l’époque : égorger et boire le sang de Gendarmes à Bouaké ; tuer par étouffement des femmes danseuses d’Adjanou dans un conteneur exposé au soleil ; piller la BCEAO (Banque Centrale des Etats d’Afrique de l’Ouest) à Bouaké et à Man ; collecter les parties intimes des femmes enceintes pour en utiliser la peau pour fabriquer des talismans ; etc. etc.

Peut-être que vous me direz, mais ça, c’était avant !
Alors permettez-moi de vous rappeler les événements récents survenus au Burkina Faso au cours desquels l’homme a été pris en flagrant délit d’assistance conseil en meurtre, exécution extrajudiciaire, planification d’activités terroristes, etc. etc.
Alors que voulez-vous, Professeur ?
Débattre avec un petit voyou qui ne mérite même pas d’être un balayeur dans l’amphithéâtre où vous enseignez à plus forte raison être votre étudiant ?
Aller devant les Nations du monde pour exposer des arguments de scientifique et entendre en retour, des incantations ?
Professeur, l’histoire vous regarde.

Et au-delà de vous, tous ceux qui comme vous … sont rendus ivres par l’opium de l’illusion démocratique.

A Très Bientôt.
Hassane Magued
La Révolution Permanente
pris sur Eburnienews

00:58 Écrit par Shlomit | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |

Les commentaires sont fermés.