Shlomit
topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

30/10/2016

Après la marche réprimée du 20 octobre...

LE 28 OCTOBRE 2016, UN JOUR DE VICTOIRES ET DE PROMESSES POUR L'OPPOSITION IVOIRIENNE.
.

Après la marche réprimée du 20 octobre, les ivoiriens se mobilisaient à nouveau aujourd'hui 28 octobre 2016 à l'appel du Front Du Refus ( FDR ) contre le référendum sur une nouvelle constitution que compte organiser Alassane Ouattara le dimanche 30 octobre 2016. Et le moins qu'on puisse dire, c'est que cette journée de mobilisation dans les rues d'Abidjan, marque un tournant car jamais, depuis avril 2011, les ivoiriens n'avaient encore osé défier, de cette façon et aussi massivement , le régime installé par la France de Nicolas Sarkozy. Cette journée est donc une journée de victoires et de promesses.

D'abord, il faut dire que les leaders du FDR ont gagné la bataille de la mobilisation par rapport au référendum car là où Ouattara a échoué à remplir le stade Houphouët-Boigny, et où il a été obligé de mobiliser de petits écoliers pour que Bouaké ne ressemble pas à Abidjan, ils ont mobilisé sans trop de publicité beaucoup de monde, en déjouant les manœuvres du régime qui consistaient à faire planer une incertitude sur la tenue et l'organisation et le lieu de destination de la marche. Ils ont ainsi montré qu'ils pouvaient s'adapter très rapidement aux circonstances. Avec cette mobilisation, on pourrait dire qu'il y a incontestablement eu une victoire sur la peur.

Les leaders unis du FDR, et le FPI en particulier, ont gagné aussi la bataille de la légitimité que le régime Ouattara, en choisissant des interlocuteurs très peu représentatifs refuse contre évidence d'admettre et de prendre en compte. On rappellera juste ici que ses opposants choisis , n'ont rassemblé qu'à peine 200 manifestants le 08 octobre dernier

En appelant les ivoiriens dans la rue pour s'opposer à ce reférendum, et en restant avec eux, subissant parfois la violence, mais revenant dans la rue pour montrer leur détermination, les leaders du FDR ont gagné le respect des ivoiriens qui cherchaient des leaders capables de prendre leurs responsabilités, et qui n'hésiteront donc pas à exécuter les prochains mots d'ordre.

Cette journée du 28 octobre 2016 est donc historique parce qu'elle consacre beaucoup de victoires mais elle porte aussi beaucoup de promesses parce que les leaders pourront demain mobiliser les ivoiriens pour demander aussi la libération des prisonniers politiques, le retour des exilés. etc.

Mais la plus belle promesse, c'est la jeunesse des manifestants. Voir tous ces jeunes manifester pour dire ce qu'ils ne veulent pas pour leur pays est la promesse que l'arbitraire qui règne aujourd'hui en Côte d'ivoire finira bien par s'arrêter, tôt ou tard, démocratiquement ou par la rue, de gré ou de force

EN ATTENDANT, PAS DE RÉFÉRENDUM DIMANCHE, TEL EST LE MOT D'ORDRE DU FRONT DU REFUS !

Alexis Gnagno avec Excellence Zadi
 
Chers camarades , Hamed Bakayoko était sur les lieux. L'hélicoptère qui circulait c'était lui. C'etait de l'helicô qu'il donnait l'ordre aux policiers de tirer à Bout portant. Les policiers de la BAE nous l'ont dit. Ils nous ont dit FONCEZ FONCEZ . Nous sommes avec vous.LE POUVOIR EST AFFAIBLI . Je vous le dis
Leo Cote d'Ivoire

01:28 Écrit par Shlomit | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |

Les commentaires sont fermés.