Shlomit
topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

26/10/2016

Le rapport de la CDVR (ou son double expurgé) enfin publié !

La femme de ménage a du égarer le rapport...

Le rapport final de la Commission dialogue, vérité, réconciliation (CDVR) a été rendu public mardi par la ministre de la Solidarité, de la cohésion sociale et de l’indemnisation des victimes, Mariétou Koné.

La remise de ce rapport qui s’est déroulée en présence du Premier ministre, ministre de l’Économie, des Finances et du Budget, Daniel Kablan Duncan,  et en l’absence de l’ancien Président de la CDVR, Charles Konan Banny, fait planer beaucoup de doutes sur l’authenticité dudit rapport. D’autant plus que c’est à l’issue de la crise post électorale de 2011 que le Président Alassane Ouattara a mis en place la CDVR avec à sa tête l’ancien Premier ministre Charles Konan Banny.

Après 3 années de travail mené sur le terrain, Charles Konan Banny a remis le 15 décembre 2014 au chef de l’Etat son rapport de fin d’activités. La question que l’on se pose, c’est pourquoi après 2 années, c’est maintenant seulement que ce rapport final est rendu public ?  Mieux, pourquoi les auteurs de ce rapport étaient-ils absents lors de la remise officielle dudit rapport ? Cela a-t-il un rapport avec la campagne référendaire qui a cours actuellement ? Difficile de répondre ! Une chose est certaine. C’est que depuis la publication mardi du rapport, des voix s’élèvent pour s’interroger sur l’authenticité dudit rapport.

« La question que je me pose. Pourquoi maintenant rendre public le rapport de la CDVR ? Est-ce que ce rapport de la CDVR est l’authentique ? Pourquoi a-t-on mis du temps pour publier le rapport de la CDVR ?  Nous demandons au Premier ministre Charles Konan Banny et à tous ceux qui ont été membres de la CDVR de veiller à ce que ce rapport n’ait pas été tronqué », s’inquiète un observateur.

David YALA, Linfodrôme

17:26 Écrit par Shlomit | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |

Les commentaires sont fermés.