Shlomit
topblog Ivoire blogs

24/10/2016

Le clan Clinton veut faire traîner la guerre


Ce n'est pas seulement le bureau oval qu'elle vise... Hillary Clinton veut renverser Poutine.

Dans un récent article signé Diana Johnstone, Global Research évoque les objectifs que s'est fixés la candidate démocrate à la Maison Blanche et écrit : " Clinton a de grandes ambitions. Elle cherche ni plus ni moins à changer l'ordre politique en Russie et à renverser Poutine. Elle jouit d'ailleurs du soutien de la majorité au Département d'Etat et au Département de la Défense voire au Congrès. Hillary semble vouloir rejouer le coup de l'ex-conseiller pour la sécurité nationale américaine, Zbigniew Brzeziński , lequel a trompé l'URSS et l'a entraînée malicieusement dans le bourbier afghan qui s'est transformé en un Vietnam pour la Russie. Il n'est pas faux dire que ce "Vietnam afghan" a même provoqué la chute de l'empire soviétique tant il a distillé la haine des Russes dans les cœurs et les esprits des peuples de la région. Ces mêmes Russes qui pour dire la vérité, sont plutôt de nature pacifiste pour avoir eux-mêmes subi le martyr au cours de deux guerres mondiales.

Des ruines de l'URSS, a émergé le gouvernement Eltsine, un vrai pantin entre les mains de Bill Clinton, le président américain de l'époque. C'est à cette ère particulièrement enchanteresse pour les Etats-Unis que Mme Clinton pense et le seul obstacle sur sa voie, reste la personne de Poutine.

Mais quelle est la nouvelle version de cette ancienne formule?  

"La nouvelle version consiste à mettre à profit les efforts légaux de la Russie en Syrie, efforts destinés à sauver le pays du danger de l'implosion. Clinton compte ternir autant que se faire peut l'image de la Russie de Poutine et fournir à ses adversaires qui sont nombreux en Russie le prétexte nécessaire pour le renverser. Voilà pourquoi les Américains font tout pour que la guerre en Syrie traîne en longueur. Ils attendent Poutine au tournant" 

"C'est justement pour cette même raison que l'offensive syro-russe contre l'Est d'Alep a déclenché une campagne médiatique d'une violence inouïe contre la Russie et que les Occidentaux se sont mis à traiter Poutine de " criminel de guerre" . Ce n'est pas sans raison si les Etats-Unis ont fait tout pour que Bagdad retarde son offensive contre Mossoul et qu'il la déclenche juste parallèlement à la bataille de l'Est d'Alep. La tactique américaine veut que les terroristes de Daech quittent la ville de Mossoul et qu'ils aillent directement dans l'Est de la Syrie pour rejoindre les rangs de ceux qui se battent contre Assad et Poutine".

L'article évoque par la suite le second volet de la stratégie de Clinton contre Poutine, axé sur l'Ukraine et écrit : "L'ambition de Hillary Clinton ne connaît pas de borne et elle est bien visible à travers ses courriels sur la Libye. Hillary s'efforce de reléguer d'elle-même à la postérité l'image d'un "stratège spécialisé dans le changement des régimes" , un stratège de "soft war" qui a recours aux moyens patents et latents pour mettre au pas toute résistance contre l'empire américain à travers le monde. Mais c'est quoi le principal soutien de Hillary Clinton? Les armes atomiques. Je n'irai pas jusqu'à dire que Hillary Clinton parviendra à gagner le jeu qu'elle a commencé, mais il n'empêche que le cirque électoral auquel nous assistons en ce moment vise à induire en erreur l'opinion publique américaine et internationale et à la tromper sur les vrais objectifs de Clinton."

pressTV.com

12:50 Écrit par Shlomit | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |

Les commentaires sont fermés.