Shlomit
topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

06/10/2016

Ouattara présente sa Constitution !


Révision de la Constitution: le Président Ouattara devant les députés pour présenter l'avant-projet de la future ​l​oi ​f​ondamentale
Le Président Alassane Ouattara était ce ​mercredi 5 Octobre 2016, devant les députés pour présenter l`Avant-Projet de la ​prochaine Constitution


Abidjan - Le président de la République, Alassane Ouattara, estime que le poste de vice président proposé dans le projet de la nouvelle Constitution soumis à l’Assemblée nationale mercredi répond à la nécessité de mettre le pays "à l’abri de l’incertitude" en cas de vacance du pouvoir exécutif.
« L’objectif de cette reforme est qu'en cas de vacance du pouvoir, la succession se fasse dans la paix, car tout comme le président de la République le vice président sera élu directement par le peuple souverain », a signifié M. Ouattara devant les parlementaires, ajoutant que le Vice-président est élu au suffrage universel direct en même temps que le président de la République et est soumis aux mêmes conditions d’éligibilité.
Expliquant son rôle, il a précisé que ces attributions lui sont "dévolues par le Chef de l’Etat notamment dans les domaines relatifs à la souveraineté. Il supplée le président de la République lorsqu'il est hors du territoire, en cas de vacance de la présidence de la République, le Vice président garantit la stabilité et la continuité du fonctionnement de l’exécutif, et veille au respect du calendrier électoral".
La création d’un poste de Vice-président et celle d’un Sénat constituent les deux innovations majeures de ce projet de nouvelle Constitution qui sera soumis à un référendum le 30 octobre, fait-on savoir.
Abidjan - Le président de la République, Alassane Ouattara, a déclaré mercredi à Abidjan, qu’il envisage de doter la Côte d’Ivoire d’une nouvelle Constitution pour bâtir "une nation forte et prospère".
"Je suis devant vous pour que nous envisagions ensemble ce que nous devons en toute responsabilité légué à nos enfants et futures générations. Nos pères fondateurs avaient un idéal, celui de bâtir une nation forte, unie et prospère", a déclaré Alassane Ouattara au parlement, précisant que "les pères fondateurs avaient doté la Côte d’Ivoire d’un premier contrat social et des valeurs de fraternité, de dialogue, de paix, de discipline et de travail qui ont permis de tisser des liens entre les populations et faire de la Côte d’Ivoire, un pays de paix et de prospérité pendant longtemps".
Malheureusement a-t-il souligné, "cette paix et cette prospérité que nous avons pensé inébranlables, nous avons découvert qu’elles étaient fragiles et que sans ces valeurs tout pouvait basculer et la nation pouvait vaciller".
Le chef de l'Etat a donc exhorté les députés à méditer sur ces valeurs reçues des pères fondateurs dont, selon lui, "nous nous sommes éloignés à cause de nos incompréhensions et pour lesquelles nous avons payé le prix fort en tension sociale, en crise économique et en de nombreuses pertes en vies humaines".
abidjan.net

Alors que Mamadou Koulibaly, comme ancien président de l'assemblée nationales, paraissait indésirable, lors de la prestation de Ouattara devant le parlement, dame Dominique et l'homme au cigare, qui a vendu son parti le PDCI à Ouattara, lui aussi, sans mandat d'élu, assistaient tranquillement à la session, en qualité d'épouse et de grand frère ! A cette république où l'orange du drapeau est de plus en plus jaune, couleur de ces fruits exquis qui fondent les vraies républiques fantoches.


Abidjan (Côte d’Ivoire) - Le président de Liberté pour la démocratie et la république (LIDER, opposition ), Mamadou Koulibaly a été interpellé, tôt, ce mercredi, au Plateau, quartier administratif et des affaires d’Abidjan, avant d’être relâché deux heures plus tard, annonce son entourage.

C’est à 8h (heures locales et GMT) que "le Président a été interpellé devant la Cathédrale par le Colonel Kouyaté du CCDO (ndlr: unité spéciale )’’, a précisé à APA un proche de l’opposant qui, selon la source, avait répondu à la police qu’ il était "venu répondre à une invitation du parlement en tant qu’ancien président" de cette institution lorsque le Colonel Kouyaté lui a demandé de "dégager les lieux".
L’intransigeance de M.Koulibaly à ne pas quitter le lieu a poussé " le Colonel à appeler du renfort pour embarquer le Président Koulibaly" pour la Préfecture de police, a relaté la source.
Deux heures plus tard, il a été relâché. Mamadou Koulibaly avait appelé ses militants à manifester devant l’Assemblée nationale pour s’opposer au projet de la nouvelle Constitution que défendra, ce mercredi, le chef de l’ État Alassane Ouattara devant les députés.
abidjan.net

00:06 Écrit par Shlomit | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |

Les commentaires sont fermés.