Shlomit
topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

26/09/2016

Photos récentes d'une école émergente

Le visage sauvage et inoubliable des écoles primaires de Côte d'Ivoire.
Pendant que Kandia Camara (nous rendons gloire à notre sainte mère) promet la fin du monde aux instituteurs qui refuseront de faire sauvagement les cours les mercredis, voilà le visage des écoles primaires de Gnansombli et Broukro à quelques kilomètres d'Abidjan dans le département de Tiassalé. Dans ces deux écoles mais la plupart des écoles primaires de l'intérieur du pays ont quasiment la même face hideuse, c'est avec un grand enthousiasme que, enseignants et élèves ont repris les cours depuis le 13 septembre. 

Ce sont des images inoubliables prises le 22 septembre 2016 par un affreux empêcheur de raconter n'importe quoi en rond au sujet des conditions de travail dans l'éducation presque nationale, un certain Assalé Tiémoko. 
Quand je pense qu'avec des écoles aussi réhabilitées par l'Etat, il y a des enseignants qui se plaignent encore de leurs conditions de travail. Les ingrats.

Tiémoko Antoine Assalé


question :Que fait le conseil régional pour remédier à cette situation grave car ils sont élus aussi pour remédier à ce genre de chose?

réponse du Directeur de l'Eléphant déchainé :
-  ce n'est pas pour défendre le Conseil Régional, je sais que ses dirigeants doivent faire preuve d'imagination. J'ai réussi à faire réhabiliter les 12 classes de l'école primaire de mon village (Koyékro) à hauteur de plusieurs millions de FCFA en faisant du lobbying auprès d'une personne de bonne volonté. Mais savez-vous le budget d'investissement du conseil régional de l'Agnéby-Tiassa, une région qui couvre à la fois Agbovile, Azaguié, Séchi, Taabo, Tiassalé, Sikensi, etc? Il est de 200 millions de FCFA annuels. Allez réaliser quoi ce soit avec ça quand on sait que Agboville seule fait à la fois Taabo, Sikensi et Tiassalé Réunis. Crois-moi, malgré la présence des fameux conseils régionaux, la réalité à l'intérieur du pays est terrible... Pour construire un château de 60 mètres cubes, il faut environ 400 millions. Vous voyez une ville comme N'Zianouan, traversée par l'Autoroute du Nord, 30 mille habitants, les populations boivent depuis 56 ans, l'eau impure du n'zi. Allez demander au Conseil Régional de construire un château à N'Zianouan avec son budget de 200 millions de FCFA. La politique de décentralisation en Côte d'Ivoire, que ce soit avec les conseils généraux hier et les conseils régionaux aujourd'hui, je m'excuse mais cela ressemble fort à un simple copier-coller du modèle français sans les mesures qui l'accompagnent.
L'école doit être une priorité pour eux. Mais en réalité, dans cette côte d'ivoire tout est dans une situation d'urgence, les routes des villages, les problèmes d'eau potable, les questions de santé, tout...

18:48 Écrit par Shlomit | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |

Les commentaires sont fermés.