Shlomit
topblog Ivoire blogs

23/09/2016

CPI, 23 septembre 2016

LE TÉMOIN DÉCONSTRUIT LE MENSONGE DU POUVOIR D'ABIDJAN.

Le 17ème témoin à charge, le Colonel AMICHIA de la garde république déclare ce matin: << il n'y avait pas de dépôt d'armes au palais présidentiel >> Quand le saint esprit soufle un petit vent dans le prétoire, il ouvre ses yeux et oublie un peu le mensonge.
Bonjour enfants et ami (es) de la CI, nous sommes en direct du prétoire de la CPI via Africa24. Alors, de quelles armes à destruction massive stockées au palais présidentiel et à la résidence parlaient monsieur Dramane Ouattara et ses hommes ? C'est la pause.
Gala Kolebi

Et pourtant, le Figaro titrait...

Ce qui me gêne dans le fait kil y ait des FDS haut gradés comme témoin à charge dans le procès de la CPI contre Laurent Gbagbo,
- Ce n'est pas ke j'ai peur kils sortent des stratégies top-secrètes ou hautement confidentielles pouvant condamner mon prési (Il était en droit de tout faire pour défendre son peuple et l'intégrité du territoire),
- C'est surtout de voir que nos militaires gradés n'ont aucune dignité, aucune conscience professionnelle, aucune considération pour l'uniforme qu'il portaient, aucune notion de défense de la république.
- Un garde républicain est censé garder la République jusqu'au bout.
- Toi un Amichia tu viens à la barre toute honte de déserteur bue pour nous raconter ta perte d'autorité sur tes éléments qui avaient déceler tes accointances avec le golf.
L'armée a ses règles, celui qui est militairement battu se soumet mais de là à participer au déroulement de la justice du vainqueur, ça relève d'un manque de dignité notoire.
Patricia Winnie Kplé Kô


17:16 Écrit par Shlomit | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |

Les commentaires sont fermés.