Shlomit
topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

23/09/2016

MENSONGES ET MANIPULATIONS(3).

MENSONGES ET MANIPULATIONS(3).
Les burkinabés sont dépossédés de leurs terres par les ivoiriens! Ils ont construit la Côte d'Ivoire et ces ingrats d'ivoiriens les exproprient! Les ivoiriens sont paresseux, ils emploient des enfants esclaves dans les plantations de cacao.

Voici en substance les informations mensongères propagées sur les ivoiriens!
Pour prendre nos terres, les français ont falsifié d'abord notre histoire. Des soit disant spécialistes de l'histoire africaine, des anthropologues, des ethnologues ont fait croire que les peuples actuels en C.I. sont tous venus de pays limitrophes qui n'ont existé dans leur frontières actuelles qu'après le découpage de l'Afrique à Berlin entre les nations européennes! Voyant que les populations partagent les mêmes cultures, religions, coutumes et langues au-delà des frontières artificielles tracées par eux, les historiens font des ivoiriens des immigrés venus de pays autour de la C.I. C'est le seul pays en Afrique que les français ont déclaré terre vacante et sans maître! Alors que ce pays est habité depuis la préhistoire, les figurines découvertes à Gohitafla par les archéologues et les pièces de poterie, datant du néolithique des îles Ehotilés en font foi. Dans le nord, on trouve des bâtis qui datent d'au moins 600 ans tels les mosquées de Samatiguila, Sihana(Séguéla), Kong, Sirasso...donc bien avant la création de la colonie de C.I.par le président Sadi Carnot en 1898! L’encyclopédie de l'histoire de la C.I., écrite par d'éminents professeurs d'histoire tels les prs Jean-Noël Loucou, Henriette Dagri Diabaté, Pierre Kipré...confirme la présence humaine dans le septentrion ivoirien par ex.depuis au moins mille ans. C'est en se basant sur ces faussetés dites sur la C.I.que les pays qui ont soutenu la rébellion se croient propriétaires de notre pays. Ils se paient le luxe de dire que ce pays leur appartient.  Les français doivent nous dire avec qui ils se battaient, lorsqu'ils disent eux-même avoir mis cent ans pour pacifier la C.I. alors qu'ils n'en ont mis que dix pour le Sénégal! Certainement avec des ombres! Ils ont acquis ces terres et depuis que la loi sur le foncier rural a été votée en 1998, ils ne pourront plus avoir ces haciendas qu'ils exploitent pour fournir les fruits tropicaux à l'Europe. Ils devront négocier avec les autochtones ivoiriens qui sont, selon les termes de la loi,propriétaires! Et ceux-ci ne peuvent vendre ces terres qu'à des ivoiriens, les non nationaux n'ont qu'à louer. Cela pour éviter que les multinationales n'accaparent toutes les terres fertiles.
Dès la votation de cette loi, rfi a commencé une campagne d'intoxication! Chaque mois les journalistes interrogent les burkinabés sur cette loi. Le moindre incident entre métayers burkinabé et propriétaire est monté en épingle. Alors que les mêmes conflits sont courants entre ivoiriens. A entendre ces médias, on a l'impression que les burkinabés sont venus avec la terre dans leurs bagages. C'est sur le toit de son propriétaire que le coq se perche pour chanter dit un proverbe agni! On nous traite de paresseux, alors que ce sont eux qui sont incapables de se nourrir chez eux. S'ils étaient plus travailleurs, ils n'auraient pas besoin de sortir de leur pays. Le Maroc est un pays qui n'a pratiquement pas de forêts mais qui n'a jamais connu la famine. Et aussi, combien de ces soit disant grand travailleurs ont trouvé les ivoiriens mourant de faim? En fait, les burkinabés servent de cache sexe aux français qui avaient des latifundias et qui ne peuvent plus faire ce qu'ils veulent sans être poursuivis. Ils faisaient l'épandage de leurs cultures sans la moindre précaution pour les villages autour de leurs champ, ce qui a favorisé l'apparition de maladies respiratoires et les eaux étaient contaminées. Ils ne faisaient aucun investissement dans les régions où ils sont installés.
L'utilisation des enfants esclaves dans les cacaoyères n'est qu'un tissu de mensonge pour priver le gouvernement dirigé par le pdt Gbagbo d'argent pour provoquer un soulèvement! Or, la première fois où l'on a entendu parler de ce phénomène, c'est dans un reportage de tv5. C'était un malien qui s'était donné pour mission de libérer ces enfants. Ce reportage s'est fait dans une plantation de bananes et non un champ de cacao. Ce sont bel et bien les planteurs français qui ont de vastes champs de bananes. Et puis, en C.I., lorsque les champs produisent suffisamment, les enfants vont aider à la recolte! J'en ai fait. On n'oblige personne; Ce sont ces paysans burkinabés et maliens qui font venir de leurs pays des enfants qu'ils font passer pour les leurs. Aujourd'hui les enfants esclaves travaillent dans les plantations qui fournissent le cacao aux occidentaux dans les régions de l'ouest surtout dans le mont Peko sans que cela n’intéresse les ong de défense des droits de l'homme. Ils triment dans les mines d'or et de diamant exploitées par les gouvernants actuels et leurs alliés de la s/region notamment burkinabés! Ces diamants et or du sang se retrouvent sur le marché européen !
Personne n'a construit la C.I. C'est nous-même qui avons construit ce pays. Ils sont venus nous aider et ils ont été payés et largement d'ailleurs! Si nous devions raisonner comme cela, nous serions en droit d'occuper le Sénégal car ce sont les travailleurs venant d'AOF qui bossaient sur les chantiers dans ce pays. Qu'est ce que leurs pays ont fait à ces fameux constructeurs pour qu'ils les abandonnent dans la misère? Ils devraient d'abord les construire.
Non, nous ne sommes pas ingrats, ni paresseux ni exploiteurs d'enfants! Nous ne demandons que le droit de vivre en paix, dans le bonheur dans notre pays et des fruits de nos terres.
Dramane Traore

00:28 Écrit par Shlomit | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |

Les commentaires sont fermés.