Shlomit
topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

18/09/2016

Une plainte qui n'avance pas beaucoup !



Événements d'avril 2011, l'avocat de Sidiki Bakaba passe à l'offensive. La procédure judiciaire hypermédiatisée lancée par le régime ivoirien pour "meurtre", "menaces de morts" et autres charges plus qu'improbables contre l'artiste et ancien directeur général du Palais de la Culture d'Abidjan Sidiki Bakaba, et qui a fini par une audition et une mise en examen en Côte d'Ivoire (sans effet sur le territoire français) était-elle finalement un contre-feu ? En effet, il faut savoir que depuis le 28 juin 2013, le doyen des juges d'instruction près du Tribunal de grande instance de Paris a été saisi d'une plainte "contre X" (mais visant naturellement les FRCI et leur hiérarchie) pour "tentative de meurtre", "arrestation et séquestration", "violences" et "non assistance à personne en danger". Une plainte déposée par Alexis Guedj, défenseur de Sidiki Bakaba. Au coeur de la plainte, les traitements inhumains et dégradants qui ont failli entraîner sa mort le 11 avril 2011, en marge de l'enlèvement de Laurent Gbagbo, alors président de la Côte d'Ivoire.

Cette plainte n'avance pas beaucoup. Et Alexis Guedj a été instruit de lancer, dès le 21 septembre, trois demandes d'acte auprès de la justice française, comme pour la relancer. Il demandera au juge d'instruction :

- des informations sur l'identité des militaires français présents, au sol et dans les airs, à la résidence présidentielle de Cocody ;

- des informations sur l'identité des FRCI présents, dont certains lui ont lacéré le corps à l'arme blanche ;
- des informations sur les soldats français à qui Sidiki Bakaba et Paul Madys doivent leur vie, puisqu'ils les ont sauvés au nom du seul souci pour la vie humaine, alors qu'ils étaient peut-être en route pour le peloton d'exécution.
Ces demandes d'actes ont pour objectif de tester un appareil judiciaire français qui pourrait bien être sous pression d'un pouvoir politique, soucieux de ne pas déranger le  "copain Alassane".
Théophile Kouamouo

13:30 Écrit par Shlomit | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |

Les commentaires sont fermés.