Shlomit
topblog Ivoire blogs

18/09/2016

Le Gabon en chiffres

Lorsque Alassane Ouattara dans son banditisme politique qui le caractérise refusait d'attendre les résultats du conseil constitutionnel et se contentait de la forfaiture de Youssouf Bakayoko pour se déclarer vainqueur, les officiels français et leurs medias sorciers hurlaient à cor et à cri que Yao N'dre, notre president du conseil constitutionnel était unle gabon "proche" de Laurent GBAGBO, c'était la seule raison pour laquelle visiblement ils encourageaient leur pantin dans ce tohu bohu.
Au Gabon, celle qui dirige la cour constitutionnelle depuis 1991, dame Marie-Madeleine Mborantsuo et vers laquelle ils ont demandé à Jean Ping d'aller finalement est la belle-mère de Ping et Bongo. Elle est du Haut-Ogooué, fief des Bongo, elle est ancienne compagne de feu Omar Bongo avec qui elle a eu 2 enfants. Elle avait déjà rejeté en juillet dernier un recours de l'opposition gabonaise qui réclamait l'annulation de la candidature de Ali Bongo car non gabonais selon eux. Dans cette meme cour constitutionnelle se trouve la nièce de Jean Ping.

Curieusement personne n'en fait cas, on évite même d'en parler dans les mêmes médias et pourtant c'était scandaleux chez nous d'être proche politique du president GBAGBO.

Ils ont été vraiment méchants envers la Cote d'Ivoire et envers le president Laurent GBAGBO.
Fier Ivoirien

C'est bizarre, vous ne trouvez pas ? Entre 2009 et 2014, sous le très panafricain et anticolonialiste ABO, l'excédent commercial de la France sur le Gabon est passé de 215 millions d'euros à 556 millions d'euros. C'est presque un triplement. Les importations de la France venant du Gabon sont passées de 234 millions d'euros à 124 millions d'euros. En revanche, les importations du Gabon provenant de la France sont passées de 449 millions d'euros à 680 millions d'euros.

En gros, le Gabon "indépendantiste" a pris l'argent de son pétrole, puis s'est endetté et a puisé dans ses réserves à la BEAC pour acheter des biens et des services à la France "colonialiste". EUUH.
Théophile Kouamouo

GABON
L'opposant Jean Ping a prévenu vendredi que le Gabon connaîtrait "une instabilité durable et profonde" si la Cour constitutionnelle qu'il vient de saisir ne lui donnait pas raison dans son contentieux électoral avec Ali Bongo.

Matt De Bouabre


La France continue de perdre des parts de marché au Gabon, depuis 2009, au profit notamment des BRICS. Lisez cette analyse de Mays Mouissi sur les échanges commerciaux entre le Gabon et la France. C'est un précieux éclairage et une piste intéressante pour comprendre les enjeux de la crise post-électorale dans cet eldorado de l'Afrique Centrale.

Ohouochi Clotilde Yapi

Analyse des échanges commerciaux entre le Gabon et la France

La visite du Président gabonais en France, nous donne l’occasion d’ébaucher une analyse des échanges commerciaux entre le Gabon et la France. Ancien pays colonisateur, la France a historiquement bénéficié d’une position structurante dans l’architecture économique et commerciale du Gabon. Cependant, les choix stratégiques des dirigeants gabonais, la crise économique qui secoue la France et l’offensive des pays émergents au Gabon ont favorisé une perte de parts de marché de la France qui tend d’ailleurs à s’amplifier. Dans quelles proportions la France perd-t-elle des parts de marché au Gabon ? Quelle est la structure des échanges commerciaux entre les 2 pays ?

La France continue de perdre des parts de marché au Gabon

Avec  20,6% de parts de marché au Gabon en 2013, la France demeure le principal fournisseur du Gabon dans le monde. Cependant, l’amorce d’une diversification des partenaires économiques réalisée par le Gabon a conduit à une baisse tendancielle des parts de marché françaises. En effet, depuis 2009 les parts de marchés françaises au Gabon ont baissé de presque 10% au profit notamment des pays émergents. Alors que leurs parts de marchés étaient encore négligeables il y a quelques années, la Chine et la Turquie sont respectivement devenues 3e et 7e fournisseurs du Gabon. Leurs parts de marché devraient continuer de progresser dans les prochaines années compte-tenu de l’inclination du gouvernement gabonais à accorder d’importants contrats à des sociétés issues de ces 3 pays.

Statistiques des échanges commerciaux entre la France et le Gabon
 Données 2009 2010 2011 2012 2013 2014 Evolution (2009/2014)
Exportations de la France vers le Gabon (en M€) 449 568 783 769 728 680 6%
Exportations du Gabon vers la France (en M€) 234 214 117 172 343 124 -12%
Solde de la balance commerciale (en M€) 215 354 666 597 385 556 NS
Part de marché de la France (%) 31,1% 29,1% 31,7% 26,9% 20,6% nd -9,7%

Bien qu’on constate un recul de l’influence économique de la France au Gabon, l’impact des entreprises françaises sur l’économie gabonaise demeure considérable en raison de sa présence historique dans les principaux secteurs qui soutiennent l’économie nationale. Ainsi en 2014, les 110 entreprises françaises  installées dans ce pays d’Afrique centrale employaient 13 000 personnes et leur chiffre d’affaire cumulé s’élevait à 3,24 milliards EUR. Par ailleurs en 2012, le stock des investissements français au Gabon s’élevaient à 864 millions EUR en hausse de 27% par rapport à l’année précédente. A l’inverse, le stock des investissements gabonais en français s’établissaient à 285 millions EUR.

Stock d’investissement réalisés dans chaque pays (en M€)
Sens des investissements 2008 2009 2010 2011 2012
De la France vers le Gabon 686 674 583 678 864
Du Gabon vers la France 212 239 352 291 285

Balance commerciale : déficitaire pour le Gabon et excédentaire pour la France

A ce jour, les échanges commerciaux entre le Gabon et la France connaissent une déséquilibre qui se traduit par une balance commerciale déficitaire pour le premier et par conséquent excédentaire pour le second. L’analyse de la structure des exportations réalisées par les 2 pays permet d’identifier les causes intrinsèques de ce déséquilibre.

Ainsi observe-t-on qu’en 2014 par exemple que les exportations françaises au Gabon furent composées essentiellement de produits manufacturés à forte valeur ajoutée. C’est le cas notamment des équipements mécaniques et des matériels électriques qui ont représenté 33% des exportations françaises au Gabon pour un montant nominal de 222 millions EUR. Par ailleurs, la France s’illustre dans l’exportation de produits issus des industries alimentaires, de la métallurgie et de la chimie. Ces produits, bénéficie en France d’une mise en valeur qui assurent à la France d’importants revenus d’exportations (448 millions EUR pour les 4 principaux postes d’exportations français au Gabon).

Exportations de la France vers le Gabon en 2014
Poste Nature des produits Montant
(en M€)
Proportion
Poste 1 Équipements mécaniques 222 33%
Poste 2 Produits des industries agroalimentaires 120 18%
Poste 3 Produits métallurgiques et métalliques 57 8%
Poste 4 Produits chimiques et cosmétiques 49 7%

A l’inverse, les exportations du Gabon vers la France se composent à 92% d’hydrocarbures,  non-raffinés, de minerais non-valorisés et de bois bruts. De fait, l’absence de tissu industriel dans le pays et le modèle économique basé sur les revenus tirés des rentes minières, pétrolières et forestières fragilisent la balance commerciale du pays au bénéfice de ses partenaires. Ce modèle économique installé depuis les indépendances appelle de la part des dirigeants une redéfinition de la stratégie de croissance du pays qui doit impérativement reposer sur une économie de transformation et de service. En clair, il est urgent que le Gabon crée les conditions susceptibles de favoriser la transformation et la valorisation de ses matières premières sur son sol. Par ailleurs, la position géographique du pays le prédispose à être une plate-forme de services à destination des pays de la sous-région d’Afrique centrale. Reste aux autorités gabonaises à relever ce défi.

Exportations du Gabon vers la France en 2014
Poste Nature des produits Montant
(en M€)
Proportion
Poste 1 Hydrocarbures naturels et autres produits des industries extractives 63 51%
Poste 2 Bois, papier et carton 51 41%
Poste 3 Produits agricoles, sylvicoles, de la pêche 4 4%
Poste 4 Produits manufacturés divers 3 3%

Mays MOUISSI

Source principale :
–    Fiche pays Gabon réalisée par le Ministère français des affaires étrangères


13:04 Écrit par Shlomit | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |

Les commentaires sont fermés.