Shlomit
topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

11/09/2016

les médicaments bon marché...

LES MÉDICAMENTS DE LA RUE,PARLONS-EN!
 
Chaque année,il y a une campagne de sensibilisation sur les dangers que courent les consommateurs en achetant ses médicaments dans la rue. Et pourtant, ces produits continuent d'être vendus.
Je trouve que le gouvernement actuel ferait mieux de se poser des questions sur la prolifération de ces "pharmacies parterre ", comme disent les ivoiriens!

D'abord il faut savoir la cause du succès de ce phénomène. Vers la fin des années 70, la Côte d'Ivoire est confrontée au premiers Pas (plan d'ajustement structurel). Des pans entiers de la politique économique sont abandonnés dont la santé! Les médicaments ne sont plus subventionnés, d'où leur cherté. Les habitants de l'est du pays vont se soigner au Ghana, ou vont y acheter à moindre coût, des produits pharmaceutiques. Des opportunistes profitent de la situation pour en acheter des quantités et les revendre sur le marché, notamment à Bondoukou, ce qui explique que les vendeuses sont souvent originaires de cette région.
Le phénomène a pris de l'ampleur à partir de 1990. Avec tous les problèmes qui se posaient aux ivoiriens, le prix des médicaments a pris l'ascenseur! Un véritable réseau s'est crée autour de ce commerce. Des pontes du parti unique étaient, -à tort ou à raison-, cités parmi les protecteurs des vendeuses. Ce qui expliquerait qu'elles reprenaient leurs activités chaque fois que les marchandises étaient saisies. Les policiers, gendarmes et douaniers, déçus de voir qu'ils travaillaient en vain,,vont donc chaque fois qu'ils,ont des problèmes financiers, faire des descentes dans les marchés surtout à Roxy, à Adjamé où se trouvent tous les grossistes pour les racketter!
On y vend aujourd'hui du matériel médical. Des pharmaciens sont aussi complices de ces femmes qui paient rubis sur ongle. Ils leur fournissent une partie de leurs médicaments. L'ordre des pharmaciens a même épinglé l'un d'eux, le Dr Vei Bernard, ancien président du Meeci, syndicat scolaire et estudiantin du Pdci! Ils ont demandé sa radiation de l'ordre, mais cela n'a pas été fait. Tout simplement parce qu'ils étaient nombreux, ceux qui s'adonnaient à ce négoce!
Au cours d'une rencontre avec le président Gbagbo, ils avaient abordé le sujet, et le président n'a pas manqué de le leur rappeler. Aujourd'hui, l'une des femmes d'affaires prospères du pays  est une vendeuse de médicaments de rue résidant à Abobo, membre du rdr! Elle fait venir des containers entiers de l'étranger, au vu et au sû de tous. D'ailleurs, ses containers sont escortés par des élément des frci! Elle brasse des millions par mois en vendant à divers grossistes à travers le pays! La campagne actuelle ne donnera rien puisqu'elle est du sérail politique qui dirige.
Que faire pour venir à bout de ce commerce somme toute illégal?

D'abord,il faut subventionner les médicaments pour qu'ils soient vendus à des prix très bas! Les pharmaciens ont compris et à défaut de vendre toute un lot qui revient cher, vendent certains médicaments au detail! De nombreuses personnes y trouvent leur compte! Par ex.une plaquette de paracétamol coûte entre 100fet150f, c.a.d.le même prix que dans les rues.
Ensuite, c'est l'instauration effective de l'assurance maladie. Ainsi, si l'assuré sait qu'il peut acquérir ses remèdes a moindre coût dans la pharmacie de son quartier, je ne le vois pas recourir aux vendeuses de rue. Ce commerce disparaîtra de lui-même!
Favoriser l'installation d'usines pharmaceutiques pour la fabrication de génériques comme en Afrique du nord. Donc, ne pas étouffer les initiatives allant dans ce sens pour satisfaire les industriels européens, et surtout français. Cela aura l'avantage pour nous d'avoir des médicaments adaptés à notre climat. 
Ce n'est qu'à ces conditions que la campagne de sensibilisation pourra être efficace. Car,tant que les gens seront pauvres et les prix des médicaments exorbitants dans les pharmacies, ils auront recours à la rue pour se soigner!
Dramane Traore

22:48 Écrit par Shlomit | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |

Les commentaires sont fermés.