Shlomit
topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

07/09/2016

A l’Origine, L’Edito de César Etou

A l’Origine L’Edito de César Etou

Oui, à l’appel de la dignité


La Voie Originale. C’est le nom du journal dont vous tenez le premier numéro, ce jour, entre vos mains. Vous en ferez désormais, nous en sommes convaincu, votre nouveau quotidien. Car, pour acheter ce journal à 300 FCFA (0,45 euros), vous avez dû trouer le fond de votre poche déjà vidée par un niveau de pauvreté jamais égalée dans notre pays qu’on dit aux mains de prétendus experts en économie. Ce geste pénible de votre part fortifie l’équipe de La Voie Originale qui entreprend la même mission que celle du quotidien Le Monde à sa création.


Le Monde est un journal français fondé par le journaliste Hubert Beuve-Méry. Quotidien de référence, Le Monde demeure le journal français le plus diffusé à l’étranger avec des pics de 40 000 exemplaires/jour jusque dans les années 2000, retombés à 26 000 exemplaires/jour à partir de 2012, et sûrement plus bas aujourd’hui. Le Monde revendique « un traitement non-partisan » mais il est perçu comme étant de centre gauche et son lectorat est en majorité orienté à gauche. Le Monde est un des vecteurs de la boulimie de la France impérialiste. Sur ce point, la démission, le 5 octobre 2002, de son correspondant en Afrique de l’Ouest avec résidence à Abidjan fait encore foi : Théophile Kouamou avait claqué la porte au célèbre quotidien du soir pour dénoncer le lynchage du pouvoir Gbagbo, en violation de l’orthodoxie journalistique. Car, le journal avait opté, en raison des intérêts de la France chiraquienne, pour un soutien perverse à la rébellion armée d’Alassane Ouattara en Côte d’Ivoire. Nonobstant cela, l’histoire de la création du quotidien Le Monde est riche d’enseignements pour les journalistes engagés aux côtés des peuples en lutte pour leur souveraineté.

Le premier numéro du Monde paraît en France le 18 décembre 1944, daté du 19 décembre, sur une seule feuille recto verso. Il succède au journal Le Temps pris en collusion flagrante avec les « collabos », les traitres à la nation française sous occupation allemande. Selon l’histoire disponible sur le site internet du journal, le général de Gaulle, libérateur de la France souveraine, souhaitant doter son pays d’un « journal de prestige » en lieu et place du Temps corrompu, chargea son ministre de l’Information, Pierre-Henri Teitgen, d’en trouver le directeur parmi « les hommes de presse dont la plupart était d’anciens collabos ou déjà à la tête de journaux de la presse clandestine ». Sur les conseils de Georges Bidault, président du Conseil national de la Résistance, de Gaulle convainc Hubert Beuve-Méry pour la mission, alors que le journaliste cherchait plutôt à diriger un journal indépendant vis-à-vis des pouvoirs politiques, économiques et religieux. Le 11 décembre 1944, Hubert Beuve-Méry répond à l’appel des « Résistants » français et fonde la Société anonyme à responsabilité limité (Sarl) Le Monde, éditrice du quotidien du même nom…

En Côte d’Ivoire, à l’instigation de M. Laurent Gbagbo, alors Secrétaire général du Front populaire ivoirien (FPI), ses plus proches collaborateurs publient, le 31 août 1990, l’hebdomadaire Le Nouvel Horizon, suivi le 17 juin 1991 du mythique quotidien La Voie. Le pays venait de renouer avec le multipartisme, le 30 avril 1990. Le Nouvel Horizon et La Voie étaient au nombre des tout premiers journaux annonciateurs du « Printemps de la presse ». Mais des conflits internes entre les administrateurs pionniers entraînent la fermeture de la Sadéa, société éditrice. Naît alors La Refondation Sarl transformée plus tard en société anonyme, La Refondation-Sa, éditrice du quotidien Notre Voie dont le premier numéro paraît le 4 mai 1998.

Du Nouvel Horizon à Notre Voie, ces journaux inspirés par le Président Gbagbo avaient la même mission : contribuer à tirer dignement la nation ivoirienne vers la démocratie et la souveraineté universelles. En pleine lutte, l’inspirateur de cette presse révolutionnaire, le président Laurent Gbagbo, le père de la démocratie multi-partisane en Côte d’Ivoire, est renversé le 11 avril 2011 par la France de Nicolas Sarkozy, « en raison de son combat pour l’autodétermination véritable de son peuple », selon tous les observateurs crédibles de nos jours. Il est jugé dans un procès qui rend, depuis son ouverture le 28 janvier 2016, la Cour pénale internationale (Cpi) « très misérable dans son parti-pris » flagrant. Or, contre toute attente, certains anciens camarades de lutte de Laurent Gbagbo ont choisi la voie de la reddition, de la trahison ! Sous l’emprise de ces « collabos » à l’ivoirienne, le journal créé par Laurent Gbagbo joue contre les Patriotes ivoiriens, comme l’a fait jadis Le Temps contre les Patriotes français en lutte.

Hier, Hubert Beuve-Méry a créé Le Monde en soutien à la lutte de la France libre. Aujourd’hui, pour la lutte du peuple souverain de Côte d’Ivoire, pour la guérison de la société ivoirienne « mélangée, insécurisée » et sous « rattrapage ethnique », nous proposons La Voie Originale, au nombre des journaux dits bleus et restés dignes en Côte d’Ivoire. Nous nous rangeons aux côtés de l’évidente majorité du peuple qui étouffe de la « démocratie » installée par des bombes pour produire exilés, prisonniers politiques, famine, déception et colère sociale généralisée. Où est donc la prospérité sociale promise à coups de milliards de FCFA ? Merci de vous interroger désormais avec La Voie Originale. 
C.E.
cesaretou2002@yahoo.fr
Senn Souleymane

20:22 Écrit par Shlomit | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |

Les commentaires sont fermés.