Shlomit
topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

29/08/2016

Soro avance son pion...

Débat constitutionnel: Voici la proposition de Guillaume Soro «Tant qu’il n’y aura pas d’élection présidentielle, le dauphinat constitutionnel devra échoir au PAN»

DE QUOI JE SUIS CONVAINCU, SUR LE DÉBAT CONSTITUTIONNEL IVOIRIEN…


Nous autres, de la génération démocratique africaine dont Guillaume Soro est le leader, sommes naturellement convaincus de trois choses, eu égard au débat constitutionnel en cours en Côte d’Ivoire…
1) Le texte constitutionnel que notre Doyen, le Président de la République Alassane Ouattara va soumettre au Parlement et au Peuple de Côte d’Ivoire sera impartial, équitable, exemplaire. Il sera lu, amendé au besoin, et pourra ainsi obtenir le plus large assentiment possible du peuple souverain de Côte d’Ivoire. Le débat ultime sur ce texte sera public, sans sous-entendus, sans arrière-pensée. car il en va de la paix, de la stabilité et de la prospérité ultimes de la Côte d’Ivoire, toutes valeurs chères au Président Alassane Ouattara. ADO et GKS sont en parfaite symbiose sur les fondamentaux de ce Texte. Nous ne nous laisserons pas distraire par l’opportunisme des hiboux antidémocrates qui rêvent de les opposer.
2) Nul n’accèdera par nomination aux Charges Suprêmes de Président de la République ou de Vice-président de la république de Côte d’Ivoire. Ces charges seront associées à l’onction démocratique populaire. Le vice-président de la république doit être le second personnage le mieux élu de la république, après le président de la république. Tant qu’il n’y aura pas d’élection présidentielle et vice-présidentielle en Côte d’Ivoire, le dauphinat constitutionnel devra échoir au Président de l’Assemblée Nationale. Une mesure conservatoire de ce genre pourrait être aisément introduite dans le Projet Constitutionnel en voie de parution.
3) Par hypothèse, Il est aussi aisé d’entrevoir que le futur Vice-Président sera le dauphin constitutionnel, comme le Chef de l’Etat et le Chef du parlement ivoiriens l’ont unanimement dit. Et en cas de vacance du poste de Vice-Président, une fois de plus, ce sera le Président de l’Assemblée Nationale qui passerait, par exemple, aux fonctions de Vice-Président en attendant les futures élections présidentielles, tandis que le premier vice-président de l’Assemblée Nationale remplacerait le Président de l’Assemblée Nationale.
Nous sommes radicalement démocrates, républicains, sereins et stoïques.
Franklin Nyamsi
Eburnienews

18:00 Écrit par Shlomit | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |

Les commentaires sont fermés.