Shlomit
topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

29/08/2016

Gabon, vers une guerre civile?

Jean Ping, le candidat auto-déclaré vainqueur de l'élection au Gabon après une audience avec les deux ambassadeurs des USA et de France, demande à bongo de reconnaître sa défaite. Et promet à la famille Bongo une sécurité totale. Ça ne vous rappelle rien? La commission a t elle déjà donné des résultats? Hahahhahahahahaha très bientôt ils vont promettre à l'autre un poste d'enseignant avec salaire d'un million de dollars l'an à Ali aux USA ou un exil doré avec toute sa famille.
Thierry Mbepgue

#Gabon "Le peuple gabonais qui s'est massivement mobilisé (...) et qui vient de me porter à la tête du pays ne pourra jamais accepter que cette victoire, sa victoire, lui soit volée... Il défendra par tous les moyens la victoire que tous les faucons civils et militaires sont en train de vouloir lui voler" 
Déclaration de Jean Ping, ce lundi, à son QG
 
(Source VOA)

Frank Toti


BONJOUR A TOUS
QUE LE PARTI SOCIALISTE FRANÇAIS ARRÊTE DE NOUS POMPER L'AIR !
Le 28 août 2016, le Parti Socialiste français s'est fendu d'un communiqué que je v
ous invite à lire ici, avant de dire ce que j'en pense.

" Le Parti socialiste sera d’une extrême vigilance sur les résultats de l’élection présidentielle au Gabon.
Alors que les premières estimations indiquent que le Président sortant Ali Bongo serait battu au profit de Jean Ping, la sérénité doit présider à l’issue du scrutin.
Le vote libre des citoyens est l’outil par lequel la démocratie s’exprime et l’alternance, quand ils le décident, doit fonctionner. Voilà pourquoi la démocratie doit triompher au Gabon comme c’est déjà le cas dans plusieurs états et ce mouvement doit s’amplifier.
Voilà plus d’un demi siècle que la famille Bongo gouverne le Gabon. Une alternance serait signe de bonne santé démocratique et un exemple. " Fin de communiqué.

MON COMMENTAIRE :
QUE LE PARTI SOCIALISTE FRANÇAIS ARRÊTE DE NOUS POMPE L'AIR !
Ce communiqué qui est bien publié sur le site du parti de François Hollande et Jean Christophe Cambadélis n'est pas signé comme celui du 22 décembre 2011, signé par ce dernier alors Secrétaire National à l'Europe et aux relations internationales de ce parti qui déplorait les conditions dans lesquelles les élections législatives s'étaient déroulées dans le pays qui fait l'objet d'un communiqué sur lequel il y aurait beaucoup à dire aussi bien sur la forme que sur le fond.
" Alors que les premières estimations indiquent que le Président sortant Ali Bongo serait battu au profit de Jean Ping " peut-on lire dans ce communiqué, et la question qui vient immédiatement à l'esprit est celle de savoir si le PS français a un représentant dans la commission électorale gabonaise. Il s'agit ici, dans tous les cas, d'une intolérable immixtion d'un parti étranger, qui plus est dirige la France, dans les dans les affaires du Gabon. Nous ne nous habituerons jamais à ces interventions françaises de quelque nature qu'elles soient, et les français le savent.
On pourrait donc se demander si ce communiqué n'a pas finalement pour principal but, non pas de soutenir Jean Ping qui revendique déjà la victoire sans attendre la proclamation des résultats, mais plutôt de rendre sympathique Ali Bongo Ondimba tant cette immixtion est grotesque et intolérable.

"Voilà plus d’un demi siècle que la famille Bongo gouverne le Gabon. Une alternance serait signe de bonne santé démocratique et un exemple. ". N'est-ce pas extraordinaire que ceux qui ont installé Albert Bernard Bongo et soutenu Omar Bongo Ondimba ( il s'agit du même homme) " ce grand ami de la France " selon le journal La Croix, jusqu'à sa mort au pouvoir, viennent dire " plus d'un demi-siècle, ça suffit !" et qu'il faudrait maintenant passer le flambeau à un autre membre de la même famille pour démontrer que le Gabon est en " bonne santé démocratique " au point de pouvoir être pris pour un exemple ? Ah bon ! Mais de qui se fout le PS français ?
Ce que réclament les gabonais et les africains en général, c'est que la France arrête de fourrer son nez dans les affaires électorales africaines si elle ne peut pas défendre véritablement les principes démocratiques car les africains en ont assez des communiqués hypocrites ou ces français , qui tirent les ficelles , essaient de faire croire qu'ils aident à l'instauration de la démocratie en Afrique, alors que dans la réalité observée, on voit plutôt ce pays manœuvrer pour installer des marionnettes au pouvoir. On voit également que ce pays peut aller jusqu'à bombarder un palais présidentiel pour renverser un président élu et installer ces marionnettes..
Alors quand le Parti Socialiste Français dit, écrit même que " la démocratie doit triompher au Gabon comme c’est déjà le cas dans plusieurs états " , on aimerait qu'il ait le courage d'aller plus loin et de citer ces états dont il parle dans son communiqué, ou QUE LE PARTI SOCIALISTE FRANÇAIS ARRÊTE DE NOUS POMPER L'AIR.
Alexis Gnagno

17:58 Écrit par Shlomit | Lien permanent | Commentaires (1) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |

Commentaires

Ni Ping ni Bongo ne sont des personnes qui peuvent travailler pour leur peuple librement sans obeir au maître blanc.Qui ne connait pas Jean Ping ,tout comme Ouattara va voir les diplomates des même pays avant de s' autoproclamer

Écrit par : Madoki | 30/08/2016

Les commentaires sont fermés.