Shlomit
topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

14/08/2016

Soro le modeste



" Je ne suis pas obsédé par les postes": Monsieur Soro, vous avez tout faux !

Diantre ! Très jeune, et sans avoir jamais enregistré la moindre expérience professionnelle, est-il tenable que celui qui n'est véritablement pas "obsédé par les postes", offre ses services, à l'effet de porter le glaive à la mère-patrie, dans le cadre d'une rébellion, méticuleusement levée sur des terres étrangères ?
Lorsqu'on n'est pas "obsédé par les postes", est-il imaginable qu'on revendique le gigantesque poste de " Pourquoi je suis devenu rebelle" ?
Lorsqu'on n'est pas "obsédé par les postes", peut-on raisonnement être le seul, de sa jeune génération, dont le curriculum vitae enregistre comme première occupation professionnelle, la fonction de ministre de la Communication d'un pays comme la Côte d'Ivoire ?

Lorsqu'on n'est pas "obsédé par les postes", et qu'on croit avoir vraiment lutté, avec les armes, pour le compte d'un peuple du nord, "brimé pendant 40 ans", n'y avait-il pas parmi ledit peuple, l'un de ses cadres, dont le profil n'aurait pas été conséquemment reconnu, pendant toute la période des brimades supposées, pour occuper l'énorme poste de premier ministre ?

Lorsqu'on n'est pas "obsédé par les postes", comment se positionne t-on, au titre de la récompense des massacres de ses concitoyens, en dauphin constitutionnel, c'est-à-dire, visiblement, en embuscade pour le fauteuil présidentiel ?

Lorsqu'on "n'est pas obsédé par les postes", comment explique t-on tous ces vuvuzelas dans toutes les chancelleries du monde, rien que pour se faire passer pour "le rebelle", le seul au monde, plus civilisé, et ayant justifiés de motifs nobles pour réparer ses torts au moyen des massacres de ses compatriotes ?

Dans tous les cas, que Monsieur Soro sache que l'heure des pleurs n'a pas encore exactement sonné.

Toutefois,, force est de constater Mais que toutes ces tentatives de consolation, d'une âme en vadrouille, montre à suffisance que cette heure de gémissements partagés, est bien là !

Car, c'est la première fois qu'on aperçoit Monsieur Soro s'étreindre pour se fourrer dans un fourreau d'agneau.

Mais, trop tard, Monsieur ! Vous avez grillé tous les feux, pour vous retrouver à cette dangereuse intersection, dont la seule issue ne mène qu'à la responsabilité. Toute la responsabilité.

Et, vous l'assumerez proprement ! Car, il n'est pas évident, qu'après y avoir échappé, de justesse, à Paris, dans la nuit du 9 décembre 2015, tous ces bruits de Nouvelle Constitution, ne concourent pas, objectivement et à titre principal, à régler définitivement votre sale et embêtant cas.

Allons-y donc seulement !
Roger Dakouri Ledj , alias Tchedjougou Ouattara

00:02 Écrit par Shlomit | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |

Les commentaires sont fermés.