Shlomit
topblog Ivoire blogs

14/08/2016

Sarkozy fait la cour à l'Arabie saoudite

Il cherche des sous...
Eh oui, Mouamar Khadafi n'est plus là pour signer un chèque...

Nicolas Sarkozy a rendu visite la semaine dernière au roi d'Arabie saoudite, Salmane Abdelaziz Al Saoud. Une visite qui ne devait pas être rendue publique.
Closer
10 août 2016

Une simple visite de courtoisie... ou pas. Le Huffpost Maghreb, relayé par le site Marianne ce soir, le révèle :  l'ancien président de la République, Nicolas Sarkozy, a rendu visite mercredi 3 août dernier au roi saoudien Salmane Abdelaziz Al Saoud. Les deux hommes d'état se sont rencontrés à Tanger, au Maroc. Selon les informations du magazine Marianne, l'entretien aurait duré plus de deux heures.

L'objectif pour Nicolas Sarkozy ? Resserer ses liens avec le nouveau roi saoudien : en effet, ses relations avec l'ancien roi Abdallah, (qu'on disait très proche de Jacques Chirac pendant qu'il était en fonction) étaient plus que froides. Nicolas Sarkozy a donc déployé mille effets pour amadouer le roi, vantant les bienfaits de "l'amitié France Arabie-saoudite" , et lui promettant qu'il soutiendrait les positions de l'Arabie saoudite sur la Syrie.

Décidémment, l'Arabie saoudite est en vogue chez nos dirigeants français : depuis 2012 et son accession au pouvoir, l'actuel président François Hollande a tout fait pour mettre de l'eau dans son vin et s'assurer des liens étroits avec l'Arabie saoudite. En vue de la présidentielle 2017, il semblait évident que Nicolas Sarkozy allait aussi tout faire pour s'en rapprocher...

 

closermag
_________________
petit rappel...

La candidate démocrate Hillary Clinton serait financée par l’Arabie Saoudite, mais aussi par des multinationales, dont le cimentier français Lafarge, en pleine tourmente aujourd’hui pour sa coopération révélée avec Daech. Une vraie bombe dans la campagne présidentielle US!

L’Arabie Saoudite figure parmi les plus gros donateurs, plutôt encombrants, de la fondation de Bill, Hillary et Chelsea Clinton, Clinton Foundation, qui compte parmi les plus puissantes institutions caritatives du monde, a estimé le fondateur de WikiLeaks, Julian Assange.

« Les liens entre l’Arabie Saoudite et Hillary Clinton, entre l’Arabie Saoudite et Clinton Foundation sont très étroits. Il se peut même que l’Arabie Saoudite soit le plus gros donateur de cette fondation. Regardez donc quelle politique en matière d’exportations d’armements était menée par Mme Clinton quand elle était secrétaire d’Etat durant le premier mandat Obama », a déclaré M.Assange sur la chaîne RT.

Et de rappeler qu’elle était tout particulièrement bienveillante à l’égard de l’Arabie Saoudite.

Le fondateur de WikiLeaks a par ailleurs commenté les publications de la presse françaises, selon lesquelles un autre donateur de Clinton Foundation, le cimentier Lafarge, un des fleurons de l’industrie française, est accusé d’avoir financé le groupe djihadiste Etat islamique (Daech).

« Pour éviter la destruction de son usine de ciment en Syrie, Lafarge aurait payé une +taxe+ aux terroristes », a indiqué M.Assange, se référant à l’enquête du journal Le Monde qui accuse également le cimentier d’acheter du pétrole aux djihadistes.

En outre, selon des médias américains, Hillary Clinton figurait parmi les administrateurs de Lafarge de 1990 à 1992 et avait déjà commencé à travailler pour le service juridique de la filiale américaine de Lafarge dans les années 1980. Durant cette période, l’entreprise Lafarge avait déjà été accusée de liens avec la CIA pour faciliter l’exportation d’armes de manière clandestine.

Source: Sputniknews

 


00:02 Écrit par Shlomit | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |

Les commentaires sont fermés.