Shlomit
topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

12/08/2016

quand un N'Guessan en menace un autre



AFFI NGUESSAN, le Président d’une des tendances du Front Populaire Ivoirien (FPI) a menacé, au cours de sa conférence de presse de faire descendre ses militants dans la rue si, avant la fin du mois de septembre, ses exigences concernant le projet de nouvelle constitution ivoirienne n’étaient pas prises en compte. Il en a profité pour annoncer d’une part, la rupture du dialogue politique avec le pouvoir et, d’autre part, son refus de rencontrer le Comité des Experts commis par le Président Alassane OUATTARA pour plancher sur le projet de texte constitutionnel. 

En analysant cette nouvelle posture de Monsieur AFFI N’GUESSAN l’on se rend compte que, dans le fond, il veut se repositionner au niveau des militants du FPI. N’oublions pas que le FPI a deux tendances : la tendance dirigée par AFFI N’GUESSAN et celle conduite par ABOUDRAMANE SANGARE. Le clan SANGARE avait déjà annoncé son désir de faire barrage au projet de la nouvelle constitution.
C’est pourquoi, AFFI N’GUESSAN et son clan veulent aussi se montrer plus extrêmes et plus durs que leurs adversaires au sein du FPI. Ceci étant dit, il est bon que le sieur AFFI N’GUESSAN retienne qu’il sera tenu pour responsable de toutes les dérives qui pourraient survenir si ses militants descendaient dans la rue sous les fallacieux prétextes qu’ils avancent. Le Gouvernement et les militants du RHDP n’accepteront pas le désordre et la chienlit. Notre pays, sous la houlette du Président Alassane OUATTARA, connait une embellie réelle. Il n’est point question qu’une minorité vienne mettre en péril nos avancées politiques, sociales et économiques. 


Le Ministre Joël N’GUESSAN 
Secrétaire Général Adjoint du RDR, chargé de la Communication et Porte-Parole
Jeudi 11 Août 2016

12:14 Écrit par Shlomit | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |

Les commentaires sont fermés.