Shlomit
topblog Ivoire blogs

04/08/2016

Évacuation des burkinabés du Mont Péko

Au fait où est Amadé Ouadrago? depuis son arrestation, personne ne sait où il est... recensé dans aucune prison, où est-il; ses épouses et leurs enfants font partie de ces populations appelées à quitter le Mont chauve... grâce à leurs coup de machettes assassines de foret classée...


MONT PEKO LIBÉRÉ? OU VONT LES EX OCCUPANTS ?

Selon Jeune Afrique, les quelques 30 Milles occupants chassés du Mont Peko auront droit à un dédommagement financier du gouvernement Ivoirien qui aurait même promis - toujours selon JA-, de les déverser beaucoup plus au Sud du Pays. Dans quelles régions exactement ? Aucune idée pour l'instant. Mais ce qui est sûr, c'est que les populations locales dans le grand SUD refusent de les recevoir.
Frère mien Goore Bi, comme je te disais, le mouvement observé ressemble fort bien à un déménagement d'un quartier à un autre. Un point un trait.
JA souligne même que "le Pr Burkinabé CRAINT leur retour massif CHEZ EUX au Burkina . Donc, ouvrez vos bras pour accueillir vos frères nouveaux ivoiriens. Mdrrrrrrrrrrrrrrrr

Matt De Bouabre

Je ne comprends pas Ceux des pro-Gbagbo qui prétendent "féliciter dramane" parce kil fait évacuer la forêt du mont Peko.
1- On ne les y avait pas invité
2- où dramane et bande de voleurs comptent-ils les recaser??
3- Ils ne retourneront sûrement pas dans leur BF natal vu que précédemment des émissaires du djoulvernement avaient rencontré les chefs pour leur demander d'accueillir ces gens dans leur village.
4- Je suis Wê et chez moi à Piandrou il y a désormais plus de burkinabés que de Wê dans le village.
Voilà la réalité de la dénaturation de la physionomie de nos villages à l'ouest qui me fait prédire que nous seront un jour ou l'autre confrontés à de graves problèmes de foncier rural.
Donc déplacer les colons qu'on a sciemment introduits, ne résout rien.

Patricia Winnie Kplé Kô

Déguerpissement du Mont Péko, attention à l'arnaque.
Il nous est donné de constater à grands renforts de presse et de messages sur les réseaux sociaux que les occupants illégaux du Mont Péko ont plié bagages et sont partis ou bien sont en train de partir. 
Chose curieuse, on ne nous montre pas un vaste mouvement humain, car au bas mot il y a 50 milles occupants dans cette forêt et un mouvement d'une telle masse de personnes ne saurait passer inaperçu ou se limiter à la dizaine de personnes qu'on a vu déambuler sans bagagges sur un pont de fortune dans cette forêt. Soyons sérieux. Le déguerpissement du Mont Péko doit être fait, on doit savoir où vont ceux qui quittent le Mont Péko et qu'est ce qu'ils deviennent. Que deviennent leurs plantations?
Les populations locales riveraines du Mont Péko sont débordées et ne peuvent plus accueillir de nouvelles personnes, les ressources manquent et les infrastructures telles que écoles, centres de santé et autres n'ont plus de capacités disponibles. 

Oui au vrai déguerpissement du Mont Péko et non à la poudre aux yeux et à l'arnaque. Nous attendons des actions transparentes et fortes du gouvernement pour non seulement organiser le mouvement de personnes hors du Mont Péko en toute sécurité mais aussi et surtout de se pencher sur le manque d'infrastructures de la région du Guemon dans laquelle se trouve le Mont Péko et qui accueille des centaines de milliers de migrants. Pour préserver les équilibres sociaux il est nécessaire d'accroître les capacités des infrastructures et donner un coup de pouce au développement de cette région première productrice de cacao du pays.
Apollos Dan Thé

Candidat aux élections législatives pour Bangolo Zibiao Tahouhaké où se trouve le Mont Péko
( ndlr : FPI d'Affi N'guessan
)


Que cherche l'armée française au juste?
Elle a bouclé Bouaké et le nord de la Côte D'ivoire depuis les événements de Bouaké. Selon les médias, elle a pris ses quartiers à Bouaké pour trois mois.
Hier,elle a été aperçue à Gagnoa en partance pour l'Ouest de notre pays.

L'armée française quadrille la Côte D'ivoire, mais à quelles fins?
Les ivoiriens veulent savoir pourquoi ces mouvements de troupes alors que nous ne sommes pas en guerre?

20:16 Écrit par Shlomit | Lien permanent | Commentaires (1) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |

Commentaires

Dans le Mont Peko, sous nos propres yeux, nous avons laissé Ahmadi Bouremi et sa bande d assassin organiser une rebellion contre le pouvoir Gbagbo et planifier le génocide des Guéré en particulier. Le Mont Peko a servi de point de ralliement des rebelles venu de Man. Quel autorité sous Gbagbo a t il reussi à les déloger en 10 ans de pouvoir ?
Le cacao ivoirien qui a fait du Burkina un pays producteur de cette culture venait justement du Mont Peko, et qu avons nous fait en dehors des nombreuses theories et dos du nageur que nous nous contentions de voir???
Aujourd hui, je ne sais pas où vont les deguerpis du Mont Peko, mais je me contente pour l'instant de me rassurer que les gens ont effectivement quitté le Mont Peko. Rien que pour ça je comprends ceux qui felicite ADO pour ce geste. Au moins les victimes du génocide guéré n auront pas pour un instant le voisinage de leur bourot. ouf ouf....

Écrit par : ZIZA Bernard | 05/08/2016

Les commentaires sont fermés.