Shlomit
topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

27/07/2016

je t'aime, moi non plus...

BONJOUR À TOUS
À PROPOS D'UNE POPULARITÉ FICTIVE



Ernesto Djédjé, François Lougah, Sery Simplice, Gadji Celi et d'autres encore ont chanté Houphouët-Boigny. Même la Star mondiale Alpha Blondy a chanté Houphouët-Boigny. Ernesto Djédjé et d'autres ont aussi chanté Henri Konan Bédié
Maître Maiyou a chanté Gbagbo. Meiway a chanté " Gbagbo, l'homme de la situation" avant de virer chez son ennemi Ouattara. Des artistes réunis ont même fait " un bisou pour Gbagbo ", un clip qui marque de façon définitive leur affection et leur soutien a cet homme.
J'ai cherché dans la production artistique ivoirienne une chanson ou une œuvre artistique en hommage à Alassane Dramane Ouattara, et je n'en ai pas trouvé. Je continue encore de chercher.

Quelqu'un pourrait donc peut-être m'aider car généralement, les artistes ivoiriens rendent hommage aux hommes politiques dans des chansons que les ivoiriens s'approprient sans forcément adhérer à la vision politique de celui qui est célébré dans la chanson.
Attention, il ne s'agit pas pour moi de dire qu'il faut absolument que les artistes célèbrent les hommes politiques. Je suis même plutôt contre cela , mais force est de constater qu'en Côte d'Ivoire, et cela depuis Houphouët-Boigny dont le nom a d'ailleurs été le plus chanté parce que c'est celui qui est resté le plus longtemps au pouvoir , à cause aussi du parti unique qui favorise surtout ce type d'hommage. Mais il faut ajouter que cela n'a pas posé de problème particulier. Les ivoiriens se sont même approprié ces chansons dont le chef-d'oeuvre " Ato Boigny " de l'artiste Sery Simplice qui, depuis plus de trente ans, fait danser tout le monde, partisans et adversaires du président Houphouët-Boigny.

Donc tous ceux qui ont été à la tête de l'État de Côte d'Ivoire, sauf sans doute Robert Guéi dont le règne fût très court, le plus court d'ailleurs, ont été chantés dans des chansons qui sont devenues plus ou moins populaires. Parfois, souvent même, les chanteurs n'attendent pas qu'un homme politique devienne président de la république, ou qu'il arrive à la tête de l'État, pour chanter son nom. Ainsi avons-nous vu Reine Pélagie chanter " Ato Yace " en hommage à celui a été longtemps président de l'Assemblée Nationale de Côte d'Ivoire.
En réalité, ces hommages ne sont pas réservés qu'aux hommes politiques car de manière générale, et parfois même parce qu'ils cherchent aussi à susciter de la générosité, les artistes chantent des hommes qui ont un certain pouvoir, ici surtout financier, ce qui devrait donc logiquement les pousser à chanter pour Ouattara puisqu'il détient aujourd'hui avec son clan les cordons de la bourse qu'il délie pour les artistes qui ont fait allégeance. On se rappelle que pour " la caravane de la paix", c'est la somme de plus de huit cents millions de francs cfa qu'il avait débloquée pour les artistes qui avaient bien voulu se prêter à son jeu.

Mais, force est de constater que, malgré cette somme astronomique et même depuis son irruption sur la scène politique ivoirienne, donc depuis plus de vingt-six ans, aucun artiste, à ma connaissance en tout cas, et c'est pour cela que par précaution j'ai demandé de l'aide, eh bien, depuis plus de vingt-six ans, aucun artiste n'a jamais été inspiré positivement par Ouattara au point de lui consacrer une chanson ou même une oeuvre artistique de quelque nature que ce soit, comme on l'a vu avec Henri Duparc ou avec Hanny Tchelley et cet artiste mauritanien pour des films sur Laurent Gbagbo. Un film existe aussi sur Houphouët-Boigny. Oui, il faut bien préciser " positivement " car il y a bien quelques chansons dans lesquelles le goût de Ouattara pour " le pouvoir à tous prix " est décrié. Il existe aussi des films qui parlent de la rébellion qu'il a financée, selon Zakaria Koné, un chef rebelle.

Pourquoi donc cet état de choses alors qu'il y a parmi ses soutiens quelques artistes comme Meiway qui hier, a chanté Gbagbo, ou comme les Magic system qui ont aussi chanté Gbagbo ? Ah oui, on allait les oublier ceux-là ! Alors pourquoi ?
Parce qu'en réalité, ces artistes ont bien conscience qu'ils soutiennent le bourreau des ivoiriens et qu'il ne faut surtout pas léguer à la postérité une oeuvre artistique que leurs descendants risqueraient de porter comme un boulet.
Alors quand on lit " Ouattara, ton peuple t'aime ", on se demande bien comment cela se traduit concrètement puisque Bouaké qui est l'ex-fief de la rébellion vient de se soulever contre lui et que, à Abidjan, le stade Houphouët-Boigny, où il voulait tester cet amour et sa popularité, sonnait creux lors de son investiture pour une élection qui n'a pas plus attiré du monde.
Bon, je vais m'arrêter là sinon, on va pas quitter ici.
Alexis Gnagno
 

17:46 Écrit par Shlomit | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |

Les commentaires sont fermés.