Shlomit
topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

26/07/2016

P0321 donne sa version de Duékoué

On comprend mieux pourquoi il n'est pas possible de parler de Duékoué à la CPI, il faudrait incriminer l'ONUci et la force Licorne!

Les attaques rebelles ont toujours été précédées par un pilonnage de l'ONUCI ou de l'armée française.
Défense (Maître Altit) : A votre connaissance, il y a t il eu pendant la crise post électoral d'autre attaques menées par des troupes française ou des militaires français contre des positions de l'armée Ivoirienne, de la police de la gendarmerie ?
Témoin (P0321) : Pendant tout la crise, d'abord un (1), tout les points, depuis duekoue jusqu'a tiebissou, tout les points qui ont été désertés par les FDS, l'ont été parceque les attaques rebelles ont toujours été précédées par un pilonnage de l'ONUCI ou de l'armée française.
Défense (Maître Altit) : Ce que vous nous dites, c'est que lorsque les force rebelles sont descendues du nord au sud, sur leur progression, à chaque fois qu'elles se sont attaquée à une ville, à un village, à une position fortifiée, les hommes de l'armée gouvernementale ne pouvaient pas se défendre parce qu'ils avaient été préalablement attaqués soit par des hélicoptère de l'ONUCI, soit par des hélicoptère français. Est ce que c'est bien cela que vous nous dite ?
A cette question le juge panique, oui il panique.
La question a été reformulée

Maître Altit : Vous nous avez dit attaque préalable de l'ONUCI et des forces françaises sur les points d'appuis de l'armée Ivoirienne. Et je voulais distinguer, faire apparaître les différentes étapes. Donc ce que je voulais que vous dîtes c'est à quel moment, il y a les attaques dont vous parlez et où sur le territoire national ?
Témoin P0321 :
- Au début des attaques, sur la plan chronologique je ne suis pas clair, mais je sais que les attaques au moment ou elles ont commencé sur toute l'étendue du territoire, ont commencé par Duekoué. Et à Duekoué il y a eu une première riposte des Forces de défense et de sécurité. Et face à l'incapacité des forces nouvelles d'avancer sur ce terrain de Duekoué, c'est l'armée de l'ONUCI et l'armée française qui ont pilonné les première positions des FDS à duekoué, qui ont fait sauter le verrou et qui permis donc aux force nouvelle d'évoluer jusqu'à duekoué ou ils s'en sont prit aux civils qui se sont réfugiés dans l'église catholique de Duekoué qui est situé a un maximum de 300m de la base de l'ONUCI. C'est là-bas que j'ai ouï dire que près de 800 personnes ont été massacrées. C'est donc parce que l'armée de l'ONUCI et de l'armée française ont fait sauter les verrous que de ce coté les forces nouvelles ont pu évoluer. Ensuite, le même scénario s'est réalisé à Daloa, ils ont fait sauter le verrou de Daloa. La même scénario a été joué à Tiébissou. Et donc c'est quand ce scénario a été joué à tiebissou, au niveau de la caserne d'abobo les éléments de la zone opérationnelle ont prit peur quand ils ont eu les premiers survols des hélicoptères de l'ONUCI, ils ont quitté les lieux pour ne pas avoir à se faire pilonner par l'aviation. ..Mais il y en a eu aussi à Abidjan...il y a eu la caserne de Koumassi qui elle a été attaquée par le Blindé de l'armée française, il y a un gendarme qui est mort à cette occasion. Il y a eu aussi l'attaque de la marine nationale, il y eu aussi l'attaque du camp d'Akouedo, l'attaque aussi de la caserne d'Agban. Voici les différentes attaques des forces étrangères que j'ai pu dénombrer.
repris de la toile FB

23:32 Écrit par Shlomit | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |

Les commentaires sont fermés.