Shlomit
topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

26/07/2016

Marche de Bouaké, les langues se délient.

Marche de Bouaké, les langues se délient.

Kamagaté Moussa dit Empereur, président du Mouvement Ado-Génération et Diallo Yacouba dit Jackou Lekrokan.

« Nous accusons les autorités et les élus pour leur immobilisme et leur irresponsabilité. Ils ont refusé de prendre leur responsabilité. Ils étaient tous au courant de cette marche. Puisque chaque soir, une réunion était organisée à la préfecture de région de Bouaké avec toutes les autorités, les élus et responsables syndicaux ainsi que les mouvements de jeunes. Nous nous insurgeons contre leur étonnement après la situation désastreuse qui a mis la ville de Bouaké à genou »
Etien William Aldo, conseiller spécial du maire Djibo Nicolas : « Le vendredi dernier, les gens sont venus d’ailleurs (…) Ils ont eu l’appui de nos jeunes frères ex-combattants. Ce n’était pas une affaire de la CIE. Il y avait autre chose en-dessous ».
Olivier Kouadia

17:20 Écrit par Shlomit | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |

Les commentaires sont fermés.