Shlomit
topblog Ivoire blogs

08/07/2016

CPI : Les avocats de Gbagbo et Blé Goudé perdent une grosse bataille

CPI
: Les avocats de Gbagbo et Blé Goudé perdent une
grosse bataille
ABIDJANACTU.COM Les conseils de l’ancien président ivoirien Laurent Gbagbo et de son ministre Charles Blé Goudé ont été déboutés en fin de semaine dernière par la Chambre présidée par le juge Cuno Tarfusser.

Le 22 juin, Me Altit et ses confrères ont demandé à faire appel de la décision du juge de tenir le procès contre leurs clients à huis clos ou avec un  décalage de trente (30) minutes de différé. Il était question pour les avocats de la Défense de batailler afin d’obtenir la diffusion intégrale du procès, comme au début. A les entendre, la décision du juge aurait un impact sur l’équité de la procédure en empêchant qu’il "y ait des conditions optimales permettant la manifestation de la vérité".

Le 1er juillet dernier, le président de la Chambre en charge de l’affaire Laurent Gbagbo et Blé Goudé a rendu une décision battant en brèches les arguments de la Défense. «La décision de la Cour est que les trente (30) minutes de délai entre l’audience et la diffusion de l’audience ont été considérées comme insuffisantes pour garantir la protection et la sécurité des témoins. Et ce délai de trente (30) minutes a été allongé. La publicité des débats est toujours garantie, étant donné que le public peut très bien venir assister aux  audiences en se rendant dans la galerie du public», a d’abord déclaré Cuno Tarfusser. Il a insisté sur  l’article 67.1 du statut de Rome qui ne permet pas à l’accusé d’exiger que son procès soit toujours diffusé de façon publique. De plus, la diffusion des audiences en ce qui concerne les témoins ne bénéficiant pas de mesures de protection est toujours publique. «Ensuite, la Chambre ne voit aucun fondement dans l’argument soulevé par la Défense selon lequel la diffusion du témoignage rend le témoin plus responsable et plus propice à la vérité, ce qui contribuerait à l’équité du procès. Cet argument n’a aucune base dans les textes juridiques de la Cour», a martelé le juge-président.
Selon lui, les motivations de la Défense n’ont aucun impact sur l’équité et la rapidité du procès. « La Chambre fait remarquer que la Défense n’a soulevé aucune objection selon laquelle ces problèmes pourraient avoir un impact sur le résultat du procès et considère que ce n’est pas le cas. Donc, la demande d’Appel est rejetée. Et, de notre côté, il n’est pas utile de prendre d’autres critères au titre de l’article 81 », a conclu le juge italien. Une grosse bataille perdue par les avocats de la Défense...

Anel’G
Mercredi 6 Juillet 2016
ABIDJANACTU.COM

09:16 Écrit par Shlomit | Lien permanent | Commentaires (1) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |

Commentaires

Lol!Ado A Deja Temoigné A Decharge Cntre Le Woody Via Jojo N'guess.Dc Votre Sorcelerie A Huis Clos Là Ne Fais Que Faire Cmprendre Au Monde Entier Que Vous Gerer La Honte! Gbagbo A Deja Dit:" Ils N'ont Rien Contre Moi,ils Gerent La Honte"

Écrit par : Galé Azo Roland | 08/07/2016

Les commentaires sont fermés.