Shlomit
topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

30/06/2016

La transformation des FAFN en FRCI

Pour rafraichir la mémoire de Joël N'guessan

La transformation des FAFN en FRCI par Emile Guiréoulou

« C’est Soro Guillaume qui, le premier, annonce ce changement de dénomination lorsque, le 10 mars 2011, il déclare depuis Man « Désormais il n’existe plus de Forces Nouvelles. Après concertation avec le Président de la République, nous avons décidé de mettre sur pied les Forces Républicaines de Côte d’Ivoire ». Ce qui autorise le capitaine Alla Kouakou Léon, porte-parole de Soro Guillaume, à écrire dans son communiqué N° 014 du 10/03/11/CAB-PM-MD/PP : « Ce jour, 10 mars 2011, le Premier Ministre, Ministre de la Défense, Monsieur Guillaume Kigbafori Soro s’est rendu en personne successivement à Man, Danané, Zouan-Hounien, Bin-Houyé et Toulepleu pour encourager les Forces Républicaines de Côte d’Ivoire ».
Le 17 mars 2011 monsieur Alassane Dramane Ouattara prendra une « ordonnance » pour « officialiser » la création de ces « Forces Républicaines de Côte d’Ivoire ». L’appellation « Forces républicaines » n’est pas fortuites. C’est bien indiquer leur mise sous tutelle de son parti, le RDR (Rassemblement Des Républicains) dont ces forces constituent en réalité une milice. Ainsi, à côté des autres structures du RDR comme les « Jeunes Républicains », les « Femmes Républicaines », les « Enseignants Républicains », etc., prennent désormais place les « Forces Républicaines ».
Dans une interview accordée en 2011 au journaliste anglais Sir David Frost dans son émission « Frost Over the World » diffusée sur la version en anglais de la chaîne de télévision Al Jazeera", Alassane Ouattara confirmera lui-même que les FRCI ne sont rien d’autre qu’une milice tribale qui lui est totalement dévouée. En effet, réagissant à l’intervention du journaliste qui soutenait que ce sont les Français qui ont capturé Laurent Gbagbo et le lui ont remis, Alassane Ouattara déclarera : « Non, non, non, ce n’est pas ce qui est arrivé. C’est l’armée composée des jeunes gens venus du Nord et qui sont descendus sur Abidjan ». Poursuivant sa réponse, il dira plus loin : « Les Nations Unies ont pris une résolution pour détruire les armes de Laurent Gbagbo. Ce qui a permis à MON ARMÉE, L’ARMÉE NORDISTE de prendre le dessus et de le chasser ».
La mission assignée à ces « Forces Républicaines » par monsieur Ouattara est de « libérer » la Côte d’Ivoire. Leurs chefs lui font alors allégeance au cours d’une cérémonie à l’Hôtel du Golf. Leur porte-parole du jour, le colonel Kouassi Patrice, s’adressant à Alassane Ouattara, dira : « Ordonnez, nous obéirons, commandez, nous exécuterons ». Ce à quoi, celui-ci répondra « je vous ordonne de vous mettre en marche ».
Sur la base de cet ordre d’Alassane Ouattara, les FRCI vont déclencher une offensive généralisée à compter du lundi 28 mars 2011 contre les positions des FDS sur plusieurs fronts à l’ouest, au centre-ouest, au centre et à l’est du pays ».
Dans le livre « LE PROCÈS DE LA CPI CONTRE LE PRÉSIDENT LAURENT GBAGBO. Et si la Politique quittait le Prétoire ! », L’Harmattan, 2016
Eddy Koua

22:08 Écrit par Shlomit | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |

Les commentaires sont fermés.