Shlomit
topblog Ivoire blogs

27/06/2016

Affi et le recadrage

AFFAIRE: "GBAGBO REÇOIT CEUX QU'IL DOIT RECADRER"

Je me souviens dans un passé récent, un certain Affi Nguessan annonçait pompeusement à ses suiveurs qu'il serait bientôt reçu par le PR GBAGBO. Ce, après qu'une de ses nombreuses demandes d'audience avec l'icône de référence du combat que nous menons soit restée sans suite. Ce menteur, que dis je, ce mentor des collabos du régime se sentant en perte de vitesse veut maintenant jeter l'opprobre sur les vaillants combattants qui sont reçus par le Président GBAGBO afin de peaufiner les nouvelles postures de Combat.
Cher Monsieur, toi ton "recadrage" n'aura pas lieu parce que le PR GBAGBO depuis son lieu de détention sait que tu ne fais plus partie de son parti, le FPI. Pour te concéder ce mot, l'on recadre ceux avec qui on doit continuer le combat pour éviter qu'ils s'écartent du chemin ou de la vision commune.
JOYEUX ANNIVERSAIRE au passage à maman Simone Ehivet GBAGBO, membre fondatrice du Front Populaire Ivoirien.

Ludovic Guegnan


C'est le pouvoir que nous avons perdu, pas nos têtes !
Aujourd'hui après nous l'avoir promise à plusieurs reprises, Affi raconte aujourd'hui que pour l'heure le président Gbagbo Laurent ne reçois que ceux qui ont besoin d'être " recadré "! Or en politique on ne recadre que ceux qui ont dérapé c'est-à-dire qui sont sorti du cadre du combat ou de la démarche politique, alors question
- quels sont les actes posés par Sangaré Aboudramane pour que son frère et ami le recadre ?
C'est vrai que Affi N'Guessan n'a pas besoin de recadrage, il travaille très bien et le parti se porte comme un charme. Les militants sont satisfaits de sa démarche politique et même la communauté internationale l'apprécie.
mais n'a-t-il pas besoin ne serait-ce que pour des raisons humanitaires rendre visite à son patron qu'il n'a plus revu depuis avril 2011 ?

Auguste Plegnon

Selon Affi, depuis Paris :
" La Haye devenue une Maison de Correction, de Gbagbo, contre les récalcitrants..."

Même, si j'ignore ce que le Coran recommande sur la question, je puis cependant affirmer que la bible recommande instamment de visiter les prisonniers.
C'est en cela que nous avions salué l'esprit qui avait visité l'homme, lorsque nous avions appris qu'il avait vainement tenté de rendre visite à celui dont les téméraires " veuve et orphelin" semblent avoir finalement "empêché les porteurs du cercueil de le conduire au cimetière"...
Et plus sérieux, nous étions très épatés, tout dernièrement, d'entendre de lui, que le Président délégué du Fpi, le camarade ANGBAKOU Akoun Laurent, serait "bloqué à Paris parce qu'il résisterait à l'injonction de Gbagbo, de lui porter sa bonne nouvelle, en refusant de rentrer à Abidjan"...
Et, alors que Monsieur Angbakou Akoun Laurent rentra le dimanche 19 juin 2016, lui, prit le sens contraire, dans un fourgon Dramanien, et débarqua au bord de la Seine.
Et le colis de bonnes nouvelles l'attend encore, ici bas !
Et, comme dans un tourbillon démentiel et continuel, une fois hors du fourgon Dramanien, l'homme fait feu de tout bois : " Prier Dieu pour la libération de Gbagbo serait zéro. Lui rendre visite ne rimerait à rien. Seuls ceux qui ont besoin d'être proprement recadrés, sont traduits devant Gbagbo à la Haye....".

Ayiiiaa ! L'ex-Président du Fpi a quoi même ? Tu dis, tu lances appel au rassemblement, et voilà qu'avec une conscience totalement submergée, tu es agité de toutes parts, comme un naufragé.
Oui, le naufragé n'a pas péri, faute d'avoir battu les vagues des mains. Il a péri parce qu'il n'a pu avoir, à portée de main, le moindre corps solide salvateur, pour s'y appuyer...
Non, Monsieur Affi, la Haye n'est pas une Maison de Correction mise à la disposition de Gbagbo, pour admonester qui que ce soit !
Gbagbo étant injustement en prison, il a besoin d'être soutenu. Et c'est ce que des millions d'ivoiriens, et de non ivoiriens, de l'anonyme aux illustres personnages du globe, font.

Quant à toi et tes apôtres, continuez de vous réjouir, mais, le jour ne tardera pas à se lever.

Dans tout ça, et au regard de tes divagations, n'importe t-il pas d'exhorter ceux auxquels tu appartiens à la vigilance sur ton état psychique ?
On ne sait jamais, nous sommes en Afrique, et tu sembles ne plus être maître de tous tes sens....
C'était une consultation gratuite !
Tchedjougou Ouattara
, alias Roger Dakouri Ledj

02:22 Écrit par Shlomit | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |

Les commentaires sont fermés.