Shlomit
topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

16/06/2016

La guerre des clans aura lieu, le Sorogang se braque contre Gon Coulibaly

A prendre très au sérieux

15 Juin 2016
13450871_786094808158540_3602262560487715231_n
Côte-d’Ivoire succession – La guerre des clans aura lieu, la Sorogang se braque contre Gon Coulibaly qui risque de faire des dégâts imprévisibles. On n’en est pas encore à la confrontation directe. Le projet de refonte de la Constitution ivoirienne envisagé par le chef de l’Etat Alassane Ouattara aiguise, à mesure qu’approche le référendum promis, les tensions entre des barons du parti au pouvoir. Le clan Guillaume Soro qui soupçonne à présent le chef de l’exécutif de mettre à la touche l’ancien chef de la rébellion et actuel chef du pouvoir législatif, n’entend point se laisser abuser. Pour les adeptes de l’actuel dauphin constitutionnel, pour succéder à Alassane Ouattara, c’est Soro ou rien. Ils en sont si convaincus que l’évocation même d’un 3e mandat de l’actuel locataire du palais en tabouret Akan du Plateau, leur parait saugrenue et inenvisageable. Ils sont également irrités à l’idée que de plus en plus de bruits de couloir en provenance du palais indiquent que le choix d’Alassane Ouattara serait désormais porté sur Amadou Gon Coulibaly, tout puissant secrétaire général en chef de la présidence et précédemment directeur national de campagne d’Ado à la présidentielle de 2015.

Sur les réseaux sociaux le débat est très animé par la Sorogang qui use des mots et propos acerbes dans une œuvre de déconstruction massive de l’image de celui qui est soupçonné d’occuper dans quelques mois, la vice-présidence en attendant 2020 où il pourrait être le candidat du parti au pouvoir. L’un des cyberactivistes le plus acerbe dans cette mission a pour pseudonyme ‘’Dorgias El Dozo’’. Entre invectives et attaques en tout genre, celui-ci soutient que Gon Coulibaly n’a pas le coffre nécessaire pour succéder à Ouattara. A ce propos, voici un extrait de ce qu’il écrit sur son profil Facebook : « En attendant le vote des bêtes sauvages… Le futur VP (selon les indiscrétions) veut se donner une stature nationale. Parrainage par ici, visite de travail par là. Visite d’amitié aussi. On refuse désormais l’antichambre »

"Il se donne un galon sans valeur sinon nous sommes le sel et lui, un cube maggi’’
Ce seul post parmi tant d’autres a recueilli des dizaines de commentaires pour la plupart négatifs pour Gon Coulibaly. Il y en a un qui s’émeut de l’ambition de Gon en écrivant « il pense qu’on devient président facilement » quand un autre enfonce le clou : « Il se donne un galon sans valeur sinon nous sommes le sel et lui, un cube maggi. Nous n’avons pas besoin de publicité ».

Dans cette guéguerre qui fait des émules, l’hagiographe inconditionnel de Guillaume Soro, Franklin Nyamsi, s’est lui aussi fendu d’une contribution qui campe à elle seule, l’état d’esprit de la galaxie Soro sur l’élaboration d’une nouvelle constitution ivoirienne. «La Constitution de la 3e République, écrit-il, doit résolument s’élever au point de vue de l’intérêt général. Autrement, elle tomberait fatalement dans les travers de la précédente : être faite par quelqu’un, pour quelqu’un ou contre quelqu’un ». Ceci dit, Nyamsi se pose cette question qui, somme toute, met en lumière les réserves du camp Soro au moment où il est question, non plus d’une révision, mais d’une nouvelle Constitution. « Pourquoi faut-il absolument éviter de réduire cette Constitution à venir, à un nouvel arrangement entre élites politiques ivoiriennes sur la répartition des positions dans l’appareil d’Etat à partir de 2020 ou juste avant ? », écrit le conseiller spécial de Guillaume Soro.
Le camp Soro prend la menace de l’éviction de son mentor au sérieux. Mais il n’entend point se laisser surprendre de sorte qu’il se prépare à une grande offensive politique dans les jours à venir à travers un réseau de mouvements de soutien.

Dans le camp Gon dont les tentacules s’étendent jusqu’au Pdci-Rda, les grandes manœuvres ont déjà commencé. Après Korhogo où il était récemment avec Jeannot Ahoussou, le secrétaire général de la présidence Gon Coulibaly était dimanche dernier à Guiglo dans le pays Wê où il a prêché en faveur de la Constitution en gestation.
Seule inconnue de toute cette agitation, la vraie intention d’Alassane Ouattara à travers cette réforme constitutionnelle forcément intéressée. Cette agitation est-elle orchestrée pour jouer le pourrissement et s’en servir ensuite pour se positionner comme le ciment indispensable pour faire l’unité au sein de la famille ? Les voies de la politique comme celles de Dieu sont souvent insondables. Wait and see, diront les anglais !

SD à Abidjan
connectionivoirienne

01:54 Écrit par Shlomit | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |

Les commentaires sont fermés.