Shlomit
topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

15/06/2016

Lettre ouverte au président et à la CPI

AU PRÉSIDENT ET LA COUR PÉNALE INTERNATIONALE

Mr le président,vous et le bureau du procureur, vous menacez de faire le procès du Président LAURENT GBABO,président élu et légal de la Côte d'Ivoire et du Ministre CHARLES BLÉ GOUDÉ à huis clos au motif que nous,cyber activistes dévoilons l'identité des témoins à charge. Vous prétendez que le dévoilement de leur identité les met en danger!
Mr le président, je tiens à vous dire ainsi qu"à la cour que c'est un faux problème que vous soulevez pour masquer vos carences, votre incompétence et votre parti pris dans ce procès qualifié de procès de la honte. Comment expliquez-vous qu'aucun des témoins ni leur familles n'aient été victimes de représailles jusqu'à présent ? C'est plutôt la famille de Sam Jichi que le procureur a traité de témoin hostile qui a été menacée par les militants du rdr, parti de Ouatra et non par nous! Il mène en toute tranquillité ses activités.
Nous, pro-Gbagbo,n'avons pas la mentalité de brigands des italiens et canadiens pour mener une vendetta contre ces témoins qui du reste, par leurs mensonges, disculpent nos leaders. Vous avez cru, en "oubliant" de fermer les micros, nous amener à sévir contre leurs familles, en dévoilant les noms de certains témoins. Les ivoiriens ne sont pas tombés dans ce grossier piège, car je ne crois pas du tout à un oubli!
Si tant est que vous êtes convaincus des chefs d'accusation contre les accusés et que vous aviez des preuves solides, pourquoi cacher les témoins et leurs identités et faire ces interminables huis clos? Vous avez tout simplement honte de votre forfaiture! Vous voulez en fait cacher le rôle de la France, de L’UE, de L’ONU dans la tragédie ivoirienne, ce procès étant devenu celui de ce pays et de ces organisations.
Que ce soit à huis clos ou en public, tout ce qu'on demande, c'est que le droit soit dit et que la verité soit sue! Puis qu’aucun des témoins n'a apporté de preuves contre le Président Gbagbo et le ministre Blé Goudé, liberez les, au lieu de nous menacer! Nous n'avons passé aucun accord avec vous nous interdisant de dévoiler l'identité de vos fameux témoins à charge. Par les indices qui sortiront de vos lèvres, nous les reconnaitrons et révélerons leur identité ne vous en déplaise! Vos témoins feraient mieux de s'exprimer à visage découvert. Sam l'a fait, le ciel ne lui est pas tombé sur la tête.
On ira jusqu'au bout!!

Dramane Traore

10:22 Écrit par Shlomit | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |

Les commentaires sont fermés.