Shlomit
topblog Ivoire blogs

06/06/2016

P97, le nouveau témoin du procureur...

Bon c'est la pause déjeuner donc décrivons le témoin P97:
- C'est un homme qui s'exprime très bien en français
- Il va même jusqu’à faire de l'humour noir ("C'est un secret de polichinelle que de dire que....")
- Il est arrivé à la fac d'Abidjan en 1996. Mais depuis le lycée se sentait proche de la FESCI
- Il a adhéré donc à la FESCI et décrit que les méthode de la FESCI sont allé crescendo vers la violence. Selon lui on est passé des grèves, marches, sit-in pour évoluer vers les gourdins, machettes et armes à feu.
- Il a aussi été membre de la JFPI mais en a démissionné. Il qualifie la FESCI d'être un appendice du FPI une sous-section.
- Il a également des notions sur la naissance et la vie du COJEP. Il ne se rappelle plus de la date de la création du COJEP mais il se rappelle que la rencontre a eu lieu dans le maquis "quitte dans ça".
- Il dit entre deux phrases sans qu'on lui demande que la radicalisation de la FESCI s'est faite sur un relent de l'ivoirité.
Bref c'est un gars très zélé, très à l'aise pour dépeindre que le drame de la CIV est la faute exclusive de la FESCI-FPI.
On attend le contre-interrogatoire
Patricia Winnie Kplé Kô

Le témoins est finalement un ancien membre de la FESCI et de la JFPI. Il est entré à l'université en 1996. Son âge se situe donc entre { 38-43 }. Je veux dire entre l'intervalle fermé à 38ans et fermé à 43ans. Car l'âge minimum pour entrer à l'université publique en Côte d'Ivoire est 18 ans et l'âge maximum est 23ans.

Visiblement il a été recruté pour construire un rapport entre la FESCI , la JFPI et d'autres mouvements politiques. Puisque ce sont des mouvements de sa génération. Disons un rapport qui mettrait en réputation un danger qui justifierait le fameux plan commun. Il a donc commencé par démontrer une suposée maîtrise parfaite du fonctionnement de la FESCI. Bien évidemment il intervient conformément aux questions du procureur.

Ce dernier (le procureur) comme d'habitude a passé sa journée à obstruer la procédure, en posant des questions allant dans le sens que, le témoin donne son opinion, ou en répondant à la place du témoin. Malheureusement pour lui, il était réorganisé à chaque fois par le juge président.

Il n'y a rien de spectaculaire. Le procureur substitut de Mme Bensouda, a montré des anciennes vidéos du ministre CBG. Cependant soyez rassurés, il n'y a rien de compromettant. Comme vous le savez le ministre a toujours eu des discours de paix et de mobilisations pacifiques autour de notre patrie.

C'est toujours la procédure dilatoire pour faire perdre le temps. Alors que le juge président a promis faire avancer la procédure compte tenu de l'état de santé du président Gbagbo, avons nous entendu. Enfin le procureur compte finir son interrogatoire demain. C'est tout pour aujourd'hui.
Gala Kolebi


18:48 Écrit par Shlomit | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |

Les commentaires sont fermés.