Shlomit
topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

02/06/2016

Modification de la constitution ivoirienne

Modification de la constitution ivoirienne

OUATTARA DRAMANE ALASSANE DÉVOILE SON COMITÉ DE JURISTES EXPERTS
« Dans le cadre du processus d’élaboration d’une nouvelle Constitution, le Président de la République, Son Excellence Monsieur Alassane Ouattara, a procédé, ce mardi 31
mai 2016, à la mise en place d’un Comité d’experts.
Ce Comité d’Experts, composé de spécialistes du Droit, est chargé de lui faire des propositions dans un délai d’un mois. Il comprend :
1- Monsieur OURAGA Obou Boniface (Professeur agrégé de Droit Public et de Science Politique, Président du Comité d’Experts)
2- Monsieur AKA Joseph (Docteur en Droit Public)
3- Monsieur CISSE Ibrahim Bacongo (Docteur en Droit Privé, Conseiller Spécial à la Présidence de la République, chargé des Affaires Juridiques et Institutionnelles, Commissaire du Président de la République)
4- Monsieur DIOMANDE Aboubacar Sidiki (Docteur en Droit Public)
5- Monsieur KAMBILE Sansan (Magistrat, Garde des Sceaux, Ministre de la Justice, Commissaire du Président de la République)
6- Monsieur KOBO Pierre-Claver (Professeur agrégé de Droit Public et de Science Politique)
7- Madame KOFFI Annick (Docteur en Droit Public)
8- Madame KONE Assata épouse SILUE (Docteur en Droit Privé)
9- Monsieur MELEDJE DJEDJRO (Professeur agrégé des Facultés de Droit, Professeur titulaire de Droit Public et de Science Politique)
10-Madame TANOH Yolande (Professeur agrégé de Droit Privé)
Dans l’intervalle, le Chef de l’État entreprendra une série de consultations avec l’opposition politique, la Chambre des Rois et Chefs Traditionnels, les Chefs religieux et les représentants de la Société civile, pour recueillir leurs contributions.
Les résultats de ces consultations seront transmis au Comité d’Experts, en vue de proposer au Président de la République un texte à soumettre à référendum, pour doter la Côte d’Ivoire d’une nouvelle Constitution, celle de la troisième République.
Fait à Abidjan, le mardi 31 mai 2016 »

LA BATAILLE JURIDIQUE S’ANNONCE ÉPIQUE
Il s’en faut de beaucoup que je sois l’attaché de presse d’un tel comité. Et si je publie IN EXTENSO le communiqué qui le rend public, c’est pour la raison que je vous révèle sans autre forme de procès.
C’est tout simplement à cause du professeur Boniface Ouraga Obou, désigné comme président dudit comité. C’est un intellectuel courtois, d’un commerce charmant et agréable, que j’ai connu à une certaine époque, par l’entremise d’un de mes rédacteurs en chef (paix à son âme). Les deux hommes étaient très proches du président du FPI, Laurent Gbagbo. Cet agrégé de Droit public faisait partie de la brochette d’universitaires qui nous visitaient régulièrement à la Rédaction. Certains parmi eux nous proposaient même des chroniques, c’était le cas du professeur Sery Bailly.
Plus tard, l’on m’apprit que le professeur Boniface Ouraga Obou n’était plus en odeur de sainteté auprès du président Laurent Gbagbo. Pour quelles raisons? Le saurai-je un jour ?
De le retrouver à la tête du comité de juristes experts commis à une réflexion sur la prochaine Constitution ivoirienne d’inspiration ouattarienne ne me surprend guère, même s’il fit partie des rédacteurs de l’actuelle loi fondamentale. Nous savons que celle-ci trouble depuis toujours le sommeil du dictateur d’Abidjan.
Tout porte à croire donc que l’équipe du professeur Boniface Ouraga Obou va guerroyer (c’est certainement trop peu dire) avec l’écurie d’un des plus éminents juristes africains, le professeur Francis Wodié, qui a déjà émis des réserves quant à une éventuelle modification de la Constitution de 2000.
Jacques Mian d'Anomatuepin II

Françis Wodié

01:14 Écrit par Shlomit | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |

Les commentaires sont fermés.