Shlomit
topblog Ivoire blogs

29/05/2016

Me Gbougnon rencontre sa première entrevue à Khorogo avec le président Gbgabo

Me Jean Serge Gbougnon raconte le président Gbagbo

Samedi 28 mai 2011, ça fait aujourd'hui 5 ans que pour la première fois je voyais de visu un grand homme, son excellence Laurent GBAGBO. En effet, après un premier départ raté à cause d'une affaire de visa qui n'avait pas été accordé à feu Maître Vergès, nous avons refusé d'y aller, mais cette fois ci est la bonne!!! Nous nous retrouvons donc à l'aéroport d'Abidjan où l'ONUCI a bien voulu affréter un avion pour aller voir le célèbre prisonnier de Khorogo.
Je suis avec Me Lucie BOURTHUMIEUX du barreau de Paris et Me Toussaint DAKO du Barreau d'Abidjan. Nous arriverons à Khorogo en fin de journée et nous nous installons à l'hôtel Mont-Khorogo. Sur place nous trouvons d'autres confrères, notamment Me GOUAMENE du barreau d'Abidjan, Me CIRE CLEDOR LY du barreau de Dakar. Cependant c'est sur place que chaque Avocat présent a été envoyé par un mandant différent... La famille, les collaborateurs chacun a envoyé son Avocat (ne me demandez pas pourquoi ). Il règne alors à l'hôtel une ambiance délétère et suspicieuse... Chacun se croyant plus légitime que l'autre et c'est effectivement sur place que j’apprends qu'en réalité la bataille de la désignation des avocats avait commencé depuis belle lurette. Moi qui ne suis pas habitué aux intrigues de palais, je suis complètement dépassé par ces querelles que je trouve inutiles... Je me pose sans cesse cette question " Comment peut on se bagarrer autour d'un cadavre?"...
Avant tout propos il est utile de préciser que cette visite au chef de l'état n'est pas une visite de courtoisie (celle ci ayant été depuis lors refusée par les autorités ivoiriennes ), mais plutôt un interrogatoire du parquet dans le cadre des enquêtes ouvertes par les autorités ivoiriennes à la suite de la crise dite post électorale. Nous sommes donc à Khorogo avec monsieur KOFFI Simplice, Procureur de la République près le Tribunal de 1ère instance d'Abidjan Plateau et toute son équipe d'enquêteurs.
A la veille donc de cette audition à l'hôtel mont khorogo où nous sommes tous logés, règne donc une atmosphère de suspicion entre tous les avocats présents, pourtant présents en ce lieu pour la même cause (enfin c'est ce que je croyais tout naïvement ).
Je décide alors après discussion avec me BOURTHUMIEUX et me DAKO de réunir tous les avocats de La Défense dans une salle de l'hôtel afin de nous entendre sur le minimum: c'est à dire les questions de procédure dont nous débattrons en face du parquet.
Cette proposition est acceptée et nous arrivons à nous entendre sur le fait que la constitution et la loi portant statut des anciens chefs d'état ne permettent pas au procureur de la République ni d'ouvrir une enquête contre un ex chef d'état encore moins de l'auditionner ( cette procédure relevant exclusivement de la haute cour de justice après un vote d'une majorité qualifiée de l'assemblé nationale).
Cependant survient alors un 2eme problème(qui ne devrait pas à mon sens en être un, mais bon...) qui va prendre la parole devant le président GBAGBO pour lui présenter notre ligne de défense ?
Il y a plusieurs protagonistes:
me BOURTHUMIEUX veut prendre la parole sous le prétexte qu'elle a déjà travaillé avec le président Gbagbo et ce'st donc elle qui devrait "logiquement et sans explications aucune" ( ceux sont ses propos ) prendre la parole...
Me GOUAMENE est fermement opposée à cette idée et relève qu'elle devrait au moins nous convaincre avec des arguments qui pourrait justifier cette volonté d'être notre porte parole!
Après des débats houleux je propose que le plus ancien des nôtres ( comme c'est souvent le cas au sein de notre profession) prenne la parole .
Il se trouve que le plus ancien présent parmi nous est me CIRE LY... Cependant celui ci voyant l'acharnement de me BOURTHUMIEUX convient de lui déléguer cette prise de parole... Ouf me dis je... On peut maintenant passer à autre chose...

Le lendemain nous voici tous à la résidence des chefs d'état à Khorogo... A notre arrivée sur les lieux accompagnés du procureur et de son équipe nous remarquons que la bâtisse est gardée à l'extérieur par les éléments des FRCI... Dans la cour nous verrons les éléments de l'ONUCI en majorité et quelques éléments des FRCI
Nous sommes conduit au salon où nous voyons ( enfin) monsieur Laurent GBAGBO assis au salon avec son geôlier FOFIE kouakou... Après les salutations d'usage le président dit tout de suite ceci : " il paraît qu'il y a des problèmes de désignation d'Avocats ... Je ne suis pas encore mort et je ne crois pas que ce soit une affaire de famille... FOFIE envoie moi un stylo et une feuille" FOFIE s'exécute et là il prend une première feuille sur laquelle il donne pouvoir à me Géraldine ODEHOURI, sa conseillère spéciale à l'effet de désigner tous les avocats pour sa défense ainsi que ses collaborateurs civils et militaires détenus dans toute la Côte d’Ivoire ...sur une autre feuille il désigne Koné Katinan comme porte parole... Il signe les différents documents que me BOURTHUMIEUX rangera avec soin comme un trophée!!!

Nous obtenons par la suite du procureur de pouvoir nous entretenir avec notre client pendant au moins une h avant qu'il ne soit interrogé.
Une fois dans la salle et avant même qu'on lui présente notre ligne de défense il nous dit ceci: "je ne suis pas juriste, je ne connais pas vos arguments mais une chose est sûre, Allassane Ouattara n'a pas gagné les élections et votre défense devra tourner autour de ça ... Vous avez la parole"
Je suis médusé devant tant de lucidité mêlée à ce que je pourrais appeler aujourd'hui de l'abnégation et du courage politique ...
Après une brève présentation nous lui expliquons les détails en matière de procédure et le convainquons de ce qu'il n'avait pas à répondre sur le fond tout au moins aux questions du parquet.
Le procureur et son équipe peuvent enfin rentrer pour commencer leur soi-disante opposition...
Une première question est posée dans laquelle le procureur soutient qu'après le blocage des résultats par la LMP et l'incident de Damana Pickass, la CEI a proclamé les résultats donnant Allassane ouattara vainqueur... Parole est donnée au président... Nous sommes tous crispés ... Que va-t-il faire? Va t-il répondre ?
Monsieur Gbagbo dans un discours tout à fait serein précise que Damana n'a pas bloqué les résultats, mais plutôt le résultat d'une seule région ( ou d'ailleurs il avait été vainqueur) mais que son acte avait été justifié par le non respect des procédures internes à la CEI par le parole de celle ci.
Il ajoutera que la CEI dans son ensemble n'avait jamais proclamé de résultats et que c'était plutôt Youssouf Bakayoko seul dans le QG de son adversaire qui avait proclamés des résultats et que cela avait été en violation flagrante du code électorale...
Ouf... Survient alors une 2ème question du procureur... C'est à ce moment là que sort cette réponse qui restera gravée en moi :" monsieur le procureur votre formation aussi brillante soit-elle, n'a malheureusement pas la compétence de m'entendre; pendant 10 ans j'ai respecté les lois de mon pays et je demande qu'en retour celles-ci soient respectées à mon égard; aussi je ne  répondrai pas à vos questions mais je me déroberai pas à la justice de mon pays ... Je demande seulement que la procédure telle que prévue par notre constitution me soit appliquée, parce que c'est en qualité de chef de l'état que j'ai été conduit ici..." Le procureur acquiesce tout simplement... Je jubile tout au fond de moi et je suis en totale admiration face à ce grand homme que j'ai l'immense honneur de côtoyer pour la première fois de ma vie...
Ainsi prendra fin cet interrogatoire parfaitement illégal ... Nous resterons avec lui durant plus de 4h... Il nous racontera pleins d'histoires pleins d'anecdotes ... Toujours avec cette bonne humeur qui m'a l'abandonnera jamais!!!
Ps: excusez pour les éventuelles fautes... Je l'ai rédigé de mémoire comme les les mots me venaient.. Bon dimanche à tous !!!


18:00 Écrit par Shlomit | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |

Les commentaires sont fermés.