Shlomit
topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

27/05/2016

Philip Carter lll reçu par Ouattara

Après Jean Marc Simon, Philip Carter lll reçu par Ouattara hier


"L'assassin revient toujours sur les lieux du crime" dit un proverbe. Ce qui se vérifie bien dans le cas ivoirien.
De tous les ambassadeurs qu'a connu la Côte d'Ivoire cette dernière décennie, il n'y a que ces deux malfrats de la France et des USA, Jean Marc Simon et Philip Carter lll qui reviennent dans le but de proposer " LEURS CONSEILS " d'affaires à Ouattara selon leur nouveau métier. Ce sont ces deux mécréants (sur image d'illustration ) on s'en souvient qui ont conduit le ténébreux Youssouf BAKAYOKO à l'hôtel du Golf, QG de campagne de Ouattara pour proclamer des résultats imaginaires, hors délai et qui ont engendré ce qu'on a appelé la crise postélectorale. Les voilà de retour, en vêtements d'hommes d'affaires pour rallonger leurs parts du gâteau Ivoire.

En Mai 2015 Jean Marc Simon avait été le premier sur les lieux pendant une tournée de Dramane Ouattara à Odienne pour proposer les conseils de sa société 'Eurafrique Stratégie' avec laquelle il dispense selon lui des conseils pour rapprocher les investisseurs.

Un an plus tard presque jour pour jour, c'est son acolyte Philip Carter lll, ex ambassadeur des USA au moment du crime qui est reçu en audience au palais d'Abidjan ce 25 Mai 2016 par Dramane Ouattara. Philip Carter a lui aussi et de façon curieuse indiqué que sa structure est spécialisée dans le Conseil, en particulier dans les secteurs de l ’économie, dans le cadre du MCC ( Millenium Challenge Corporation ) mais également en matière de représentation dans les domaines de la sécurité et du commerce. Il a ensuite ajouté que sa présence à Abidjan a pour but de ( re) nouer les contacts avec les autorités ainsi qu’ avec certaines entreprises afin d ’identifier ensemble les domaines dans lesquels sa société JWI pourrait contribuer à l ’essor du ce pays. lol

Étranges ressemblances, étranges coïncidences. Voici donc deux individus qui nourrissaient de forts désirs de business après le métier d'ambassadeurs et qui se sont acharnés sur celui qui ambitionnait retourner dans son village à MAMA pour écrire tranquillement ses livres après la présidence. Ils l'ont fait bombarder pour installer leur partenaire d'affaire Alassane Dramane Ouattara.

Voilà camarades la triste histoire de notre pays sur laquelle la Cour pénale internationale ferme les yeux et par laquelle je vous dis bonjour. LA LUTTE CONTINUE.
Fier Ivoirien II

19:26 Écrit par Shlomit | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |

Les commentaires sont fermés.