Shlomit
topblog Ivoire blogs

24/05/2016

Angeline Kili : arrêt sur image

Le pourquoi de la haine d'Affi N'Guessan contre le président Laurent Gbagbo pris sur un mur pro-Dramane.
Dédicace spéciale à Hervé Diomandé.
============================

Depuis l'annonce de la décision de justice rendue hier par le tribunal d'Abidjan, condamnant la dulcinée du président du Front Populaire Ivoirien (FPI) Affi N'Guessan à une peine de 20 ans, c'est la tristesse et l'amertume qui submergent la famille Affi de la région de Bongouanou. Angeline Kili c'est d'elle qu'il s'agit est condamnée à 20 ans de prison pour détournement de fonds et abus de confiance pour sa culpabilité avérée avec d'autres barons de la filière Café-Cacao par la justice ivoirienne.

En effet, Monsieur Affi aurait divorcé de sa Femme légitime dame Méa Brou Aya Jacqueline pour Angeline Kili ex-PCA du Fonds de Régulation du Café-Cacao (FRC). Et voilà, depuis ce divorce, la vie semble se retourner de façon cauchemardesque contre les nouveaux tourtereaux. Après la proclamation du divorce, contre toute attente, l'ex président Laurent Gbagbo porte plainte au nom de la république contres les dirigeants de la filière Café-Cacao pour détournement de fonds, abus de confiance, faux et usage de faux en écriture auprès de la justice. Une enquête est diligentée par le procureur de la république Raymond Tchimou qui finira par l'arrestation des présumés coupables des faits sus-cités.

Dès lors, Affi N'Guessan se croit obliger de voler au secours de la nouvelle élue de son coeur . Il fera tout pour lui éviter la prison sans succès. A son corps défendant, Affi subit. Il ne quittera pas sa dulcinée jusqu'aux portes de la MACA. L'incarcération de Mme Angeline Kili semble avoir provoqué chez le président du FPI, Pascal Affi N`Guessan, un choc émotionnel d`une profondeur insondable. L'Ex-Premier Ministre serait sérieusement ébranlé par cet acte derrière lequel il verrait la main noire de l`homme qu'il sert avec corps et âme depuis des années, Laurent Gbagbo. Affi N`Guessan a du mal à croire et à concevoir que Laurent Gbagbo ait pu lui porter un coup pareil en-dessous de la ceinture. Lui, le président du FPI, le parti au pouvoir. Lui qui a tout donné à ce parti, qui a été le premier à souffrir le martyre pour que le régime FPI attaqué survive après les accords de Linas-Marcoussis qu'il a d`ailleurs négociés. Le tout puissant président du FPI qu'il est, se sent humilié, inconsidéré et méprisé. Cette inculpation a suscité de la rancœur et la méfiance entre le président du parti et son mentor Laurent Gbagbo qui finira cependant par le rassurer de la liberté très prochaine de sa dulcinée après le procès par une grâce présidentielle car confiant de sa réélection en 2010. Cette opération d'arrestation dite " main propre" était de la poudre aux yeux des bailleurs de fonds en les rassurant d'une volonté de bonne gouvernance du régime. Mais hélas!

Comme le dit l'adage, "un malheur n'arrive pas seul". Le régime Gbagbo fut battu en plate couture par le Président Alassane Ouattara envoyant ainsi aux calandes grecques le rêve et les plans diaboliques du pouvoir de la Refondation avec l'arrestation et la mise en détention préventive d'Affi et ses camarades du Front Populaire Ivoirien (FPI). En revanche l'espoir renaquit avec la libération provisoire des présumés coupables de la malversation financière relative à la gestion de la filière Café-Cacao par la justice en 2011 à la prise effective du pouvoir d'Etat par Monsieur Ouattara. Depuis sa prison de Bouna, le président du FPI retrouve le sourire après la libération provisoire de celle qui partage dorénavant sa vie. Elle lui prouvera son amour dés sa sortie de prison en lui rendant visite dans sa prison de Bouna. ces retrouvailles seront l'occasion pour le couple d'évacuer la pression et de se réarmer moralement pour mieux préparer et agencer leur défense pour les charges qui pèsent sur eux.

La joie était à son comble et les retrouvailles sensationnelles pour les tourtereaux lorsque la justice accorda la liberté provisoire au président du FPI. Mais elles furent de courte durée car la dulcinée de Monsieur Affi vient à nouveau de signer son billet retour pour la prison et ce pour une vingtaine d'années ferme laissant ainsi en pâture son prince charmant bouleversé par l'annonce du verdict.

Douleur, affliction, Affi a dû s'agripper à ses plus solides fibres morales et masculines pour ne pas verser des larmes.

Ainsi se termine une histoire d'amour conçue sur les cendres de celle de dame Mea Brou Aya Jacqueline dont les prières et pleurs ont peut-être été exaucés
Jean Pierre Fieglo

06:28 Écrit par Shlomit | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |

Les commentaires sont fermés.