Shlomit
topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

20/05/2016

le chauffeur de Matt Wells

LE FAMEUX CHAUFFEUR DU TEMOIN P369
Au cours du contre interrogatoire rondement mené par l’équipe de la défense, M. Matthew Wells, travaillant pour Human Rigths Watch et témoin à charge contre le président Gbagbo et Charles Blé Goudé a affirmé qu’il comprenait très bien le français au point de pouvoir interroger les victimes des évènements et lorsqu’il n’était pas à mesure de déchiffrer la manière de parler de ceux-ci, il se faisait aider de son chauffeur qui est une personne totalement neutre.

Notre petite enquête nous a amené sur les traces de ce fameux chauffeur qui jouait les traducteurs pour en savoir plus sur lui. Le chauffeur en question s’appelle Adama Bakayoko, il parle un anglais approximatif et a été mis à la disposition de Matthew Wells par le pouvoir dès son arrivée à Abidjan pour lui servir de chauffeur.
En 2012, peu de temps avant l’attaque de Nahibly qui s’est déroulée le 20 juillet, ils se sont rendus à l’ouest du pays pour rencontrer les victimes. Une fois sur place, Matthew Wells s’est rendu directement auprès des communautés du nord acquises à Ouattara pour les interroger. Face aux plaintes des populations autochtones Wê, il leurs a répondu que sa mission ne consistait pas à les entendre car le bureau de Dakar l’avait déjà fait. Et pourtant le bureau de Dakar n’a entendu que 3 personnes parmi toutes celles qui étaient refugiés au camp de Nahibly et de surcroit au téléphone.

Le chauffeur Adama Bakayoko qui réside à Abidjan- Marcory et qui servait aussi de guide empêchait pratiquement Matthew Wells de rencontrer les victimes Wê et à refusé d’aller à Guitrozon et Nahibly sous prétexte qu'ils sont violents. Et c’est ce qui se passera : Ils sont allés voir les Dozo et les parents d’un Imam tué pendant la crise. Mais Matthew devant témoins se plaignait tout le temps que Adama Bakayoko ne traduisait pas correctement et disait souvent le contraire ou tentait d’arranger les versions au lieu de traduire fidèlement puisque lui-même ne comprends pas le français parlé par les Dozos et les analphabètes.
Aujourd’hui, Adama Bakayoko est toujours chauffeur et Amnesty International loue sa voiture quelques fois pour des missions. Il travaillait dans une agence de location de voiture avant de payer la sienne, une Mercédès 200.
La suite sur ce fameux chauffeur dans les prochaines publications.
Source : Steve Beko

06:20 Écrit par Shlomit | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |

Les commentaires sont fermés.