Shlomit
topblog Ivoire blogs

17/05/2016

Israël: Rivlin rencontre le ministre ivoirien des Affaires étrangères

Évidemment les médias ne parleront pas de la raison principale de la venue d'Abddallah Mabri Toikeuse: quelques diamants du sang  contre des armes, et une belle commission qui reviendra au courtier, émissaire des Ouattara !
les israéliens aiment beaucoup Reuven Rivlim, un homme intègre, qui ne traine aucune casserole derrière lui. quelqu'un qui fait honneur au pays, puisse cela passer aussi dans cette entrevue afin que notre ivoirien puisse mesurer que la politique au sommet de l'état peut ne pas être indigne comme elle l'est en Côte d'Ivoire.
Shlomit

Comme l'avait annoncé SEM. Isi Yanouka lors de la cérémonie de la fête nationale qu'il a organisé le 11 mai 2016, SEM Mabri Toikeusse, Ministre ivoirien des Affaires Étrangères est actuellement en Israël pour une visite officielle avec pour objectif le renforcement des relations entre Israël et la Côte d'Ivoire. Cette visite s'inscrit dans le cadre de la célébration des 30 ans du renouvellement des relations diplomatiques entre les deux pays. Sur ces photos, Mabri Toikeusse et son épouse ont été reçus par Shmuel Sivan, Chef du département Afrique du Ministère israélien des Affaires Étrangères...
Israel en Côte d'Ivoire
__________________
article paru dans la presse israélienne

Par i24news,Publié: 16/05/2016 -
Le président
israélien Reuven Rivlin accueille le ministre des Affaires
étrangères de la Côte-d'Ivoire le Dr Abdullah Albert Toikeusse
Mabri

La Côte-d'Ivoire a aidé Israël à rétablir les liens avec d'autres pays africains

La nécessité d'une solidarité mondiale dans la lutte contre le terrorisme a été l'élément clé de la discussion lors de la réunion lundi entre le ministre ivoirien des Affaires étrangères le Dr. Albert Toikeusse Mabri et le président israélien Reuven Rivlin à Jérusalem.

Toikeusse Mabri a affirmé qu'il était principalement en Israël pour célébrer le 30e anniversaire de la reprise des relations diplomatiques qui ont été coupées lors du contrecoup de la guerre de Kippour en 1973.

La Côte-d'Ivoire a été le dernier des Etats africains à rompre les liens diplomatiques avec Israël, a rapporté le JPost.

En décembre 1985, Shimon Peres, qui était alors Premier ministre a rencontré à Genève le président ivoirien Félix Houphouët Boign.

Après la réunion, les deux dirigeants ont annoncé le rétablissement des relations diplomatiques avec l'approbation formelle qui était nécessaire pour leurs gouvernements respectifs. Mais les deux étaient certains qu'il ne s'agissait que d'une simple formalité, et leur confiance à cet égard n'aura pas été vaine.

La Côte-d'Ivoire a ensuite contribué à aider Israël à rétablir les liens avec d'autres pays africains.

Plus tard, Israël jouissait d'un statut d'observateur à l'Organisation de l'unité africaine jusqu'à ce qu'il a soit démantelé et remplacé par l'Union africaine en 2002.

Les Palestiniens ont le statut d'observateur à l'Union africaine mais Israël non.

La question a été soulevée à plusieurs reprises par les dirigeants israéliens avec les officiels africains, mais sans succès. Rivlin en a discuté lors de sa conversation avec Toikeusse Mabri.

En souhaitant la bienvenue au ministre des Affaires étrangères, Rivlin a mis l'accent sur le lien entre le peuple Juif et Israël, depuis les temps bibliques jusqu'à nos jours, en évoquant peu de temps après le sujet du fondamentalisme, qui dit-il émanait de guerres de religion entre les États et à l'intérieur des Etats.

"Il est regrettable que des personnes croyaient que Dieu avait créé le monde exclusivement pour eux, et non pas pour tout le monde" a-t-il affirmé.

Concernant la menace universelle posée par l'Etat islamique, Rivlin a cité le chaos causé par Daesh en Irak et en Syrie, ajoutant qu'il y a un phénomène similaire en Libye sans omettre son impact néfaste sur le reste du monde.

"Ce qui se passe dans un pays peut presque instantanément susciter l'inquiétude dans un autre. C'est une des raisons pour laquelle nous devons rester vigilants et attentifs aux effets possibles de tout développement dans un pays" a-t-il constaté.

L'Afrique a un grand potentiel démographique et démocratique mais sans la paix, les Etats africains ne peuvent se développer comme ils le devraient. La Côte-d'Ivoire veut la paix dans son propre pays et à travers le continent africain. Nous croyons que si nous y parvenons, nous pouvons influencer le reste du monde", a déclaré Toikeusse Mabri

La Côte-d'Ivoire soutient tous les efforts pour parvenir à la paix, bien que les méthodes peuvent différer, la terreur est fondamentalement la même partout a-t-il ajouté.

"Ce qui se passe dans un pays, affecte l'ensemble de ses voisins. Le terrorisme est désormais mondial d'une manière jamais perçue auparavant. Nous ne pouvons pas combattre si nous n'unissons pas nos forces dans la solidarité et si nous ne travaillons pas ensemble pour la paix dans le monde " a-t-il lancé.

Rivlin a approuvé, en disant que tout ce que l'EI fait dans la région n'affecte pas seulement Israël, mais l'ensemble de l'Europe.

01:22 Écrit par Shlomit | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |

Les commentaires sont fermés.