Shlomit
topblog Ivoire blogs

12/05/2016

quand une ministre de Ouattara fait choux blanc

témoignages  d'exilés ivoiriens recueillis sur la toile...

FIASCO: UNE MINISTRE DE M.OUATTARA JOUE BIDÉ AU GHANA !


Comme s'ils étaient des poussins, qu'il fallait attraper et jeter dans des cages, puis les ramener en Côte d'Ivoire, Mme Mariatou Koné est allée chercher les réfugiés, sans rencontre préalable avec les communautés. Ainsi elle dit que la libération des prisonniers est un processus et que tous seront libérés. Ensuite , qu'il n'y aura plus d'arrestations et qu'elle a pris des engagements avec le chef de l'Etat.

Visiblement ces dirigeants n'ont d'égards pour personne, même pas pour Dieu. Tandis que M Dramane dit sur toutes les chaînes qu'il n'existe plus de prisonniers politiques, madame sa ministre se cache derrière un homme de Dieu, dans un camp de réfugiés pour tenter de bluffer les pro-Gbagbo, en faisant croire qu'il n'y aura plus de poursuites... Hum.

Alors, si le pouvoir tyrannique d'Abidjan reconnaît aujourd'hui l'existence des prisonniers politiques, pourquoi ne pas les libérer avant de faire rentrer les absents ?Bonsoirs camarades, n'hésitez pas du tout, si vous avez une solution pour madame la ministre du gouvernement de fait.Elle semble être mal inspirée.

GHANA
C'est le spectacle d'une zone assiégée qu'il nous est donné de suivre ici au Ghana refugee board, le bureau des réfugiés. Et pour cause, les réfugiés (comme moi) venus pour plusieurs récupérer leurs documents ont été informés de la venue d'une ministre de Ouattara chargé de la solidarité dit-on, Mariam Koné pour rencontrer les réfugiés. Surpris, les réfugiés ivoiriens ont tout de même accepté de participer à la rencontre pour savoir de quoi il est question exactement. A la vue de la délégation, la foule s'est mise en branle. Des réfugiés ont scandé les noms du ministre Assoa Adou, Hubert Oulaye, etc... et exigé leur libération. Certains gardes du corps dans la délégation ont tenté de calmer les bruits mais par les menaces, ce qui a excité davantage la foule.
La situation a quelque peu dégénéré et il a fallu l'intervention d'une patrouille ghanéenne et certains responsables du refugee board. Le calme est revenu après plusieurs minutes de règlements.
La rencontre va débuter, les appareils sont interdits (foutaise )

Nous apprenons que Mme Mariatou Koné est en train de se faire huer au Ghana.
Vous vous souvenez ? Mme la ministre Koné Mariatou, ministre de la Solidarité, de la Cohésion Sociale et de l’Indemnisation des Victimes fut mon professeur de sociologie en analyses et interprétations des données pour l'année de maîtrise. Vu son échec notoire à indemniser les victimes et à réconcilier les ivoiriens. Je me suis essayé à lui proposer d'être plus pratique (comme elle nous l'a appris), car la bonne et vraie réconciliation est la libération des prisonniers politiques et le retour des vaillants ivoiriens vivant en exils.
Elle aurait suivi le conseil en omettant sa propre règle. C'est à dire une pré-enquête pour étudier l'accessibilité du terrain ou la faisabilité du projet. Elle serait allée directement comme Cynthia Rhodes (une actrice et danseuse américaine, née le 21 novembre 1956 à Nashville (Tennessee) qui a animé notre enfance à travers les vidéo-clubs).

Quelqu'un peut-il nous confirmer ce qui se passe avec ma tata au pays de Jerry Rowlings?


Le camarade Guy Dimitry prenant la parole rappelle à la ministre le discours de Ouattara qui dit que nous sommes des réfugiés volontaires. Alors il demande à la délégation si celle-ci est en contradiction avec Ouattara. Pourquoi vient-elle discuter avec les exilés alors que ceux-ci n'ont jamais manifesté le désir de rentrer au pays ?
Il a par la suite demandé qu'elle lui donne les nouvelles de Madame Gbagbo, et des exilés qui sont rentrés avant de poursuivre. Il a aussi dit qu'il a refusé de saluer le prêtre venu d'Agboville et de faire la prière d'entrée parce que les hommes de Dieu ivoiriens sont muets devant ce que subissent les ivoiriens.

La ministre de Ouattara dit que la libération des prisonniers est un processus et que tous seront libérés. Mais Ouattara dit pourtant qu'il n'y a plus de prisonniers politiques. Bon bref
Elle dit aussi qu'il n'y aura plus d'arrestations et qu'elle a pris des engagements avec Ouattara pour ça. lol
Eh vraiment c'est pas elle, c'est nous.

Mission de la ministre de dramane en direction des réfugiés

Les images des échauffourées. Notons que malgré la présence de ses loubards, la ministre a eu maille à partir avec les réfugiés et n'a eu dautres choix que d'appeler un fort contingent de policiers Ghannéens pour sa sécurité.

Mais le plus bizarre est que Kadet Bertin était assis à la table de séance, bien calé au côtés de la ministre qui est son amie (selon lui). Ne me demandez surtout pas en temps que qui, car moi-même je ne sais pas, vu qu'il n'est membre d'aucune structure politique ou sociale d'exilés et n'a été mandaté par aucune de ces structures.

Pour finir, notez que tous les cadres et responsables FPI et pro-GBAGBO dignes, y compris les présidents des 3 camps de réfugiés, ont brillé par leur absence, d'abord pour le mépris dont ils ont été l'objet, n'ayant officiellement été informé qu'hier après que la ministre n'ai pas pu contourner ces structures et devant l'échec manifeste de sa mission qui se dessinait. Ensuite, pour les questions de fond ils ont ramené ouattara vers la direction du FPI dirigée par Aboudrahamane SANGARÉ. Comme argument de fonds, sachez entre autres que dramane ouattara ne peut pas refuser de faire ce qui est en "son pouvoir" en Côte-d'Ivoire, à savoir discuter avec le FPI, libérer les dizaines d'exilés qui sont rentrés et qu'il a emprisonné, faire la réconciliation nationale etc, et venir donner l'impression que c'est ceux qui échappent à son autorité qu'il aime bien, c'est tout simplement malhonnête. Cette mission est donc une campagne de communication, une mauvaise foi, un piège dans lequel les nombreux exilés ont refusé de rentrer.

Le prêtre présent à la rencontre dit qu'il est touché par ce qui s'est passé et les questions qui lui ont été posées et les remarques à lui faites par certains exilés sur la passivité de l'Église en Côte d'Ivoire. Il dit donc qu'il réunira tous les évêques Lundi pour leur faire part et demande aux réfugiés d'être assuré qu'il a compris le message.
Bon on attend pour voir.


Ce monsieur est un militaire venu avec la délégation de Ouattara. Il dit qu'il a libéré 925 personnes et demande donc aux exilés de rentrer et de ne pas avoir peur si c'est leur sécurité qui les inquiète. Il dit c'est lui qui a fait libérer la maison de Gossio donc allez en Côte d'Ivoire. lol Eh Allah les gens n'ont plus de respect pour nous. Bon on va supposer qu'il ne sait pas que Assoa Adou est en Prison....

23:34 Écrit par Shlomit | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |

Les commentaires sont fermés.