Shlomit
topblog Ivoire blogs

10/05/2016

Gouter au pouvoir sans l'avoir mérité

Le bon, la brute et le truand.

http://images.allocine.fr/r_760_x/b_1_cfd7e1/medias/nmedia/00/02/53/57/affiche.jpg

Le titre d'un film western dans lequel l'appât du gain a fait l'objet de conflits, d'attaques et de tueries. Chacun des protagonistes voulait emporter tout le gain au détriment des autres. Au final aucun d'entre eux n'a eu quoi que ce soit, car ils ont passé leur temps à s'entretuer.

Moise, au mont Sinaï qui voulait conduire son peuple au Jardin d'Eden n'a eu droit qu'à des personnes qui ne pensaient qu'à leur petits intérêts mesquins et non à l'intérêt général. Ils se sont mis à adorer des veaux d'or. Au final, personne d'entre eux n'est sorti du désert, et la tache a été accordée aux générations futures.

Set table with white linen : Photo

Aujourd'hui dans la crise ivoirienne, nous assistons aux mêmes scénarii. Ces mouvements politiques d'hier qui se transforment en parties politiques aujourd'hui, ces parties politiques d'hier qui ont l'air perdus et désavoués aujourd'hui, il y a même des fans clubs pour certains leaders, rien que pour "gratter" un peu. Tous ceux là autant qu'ils soient a aucun moment ne font passer l'intérêt de la nation avant toute chose. Ils sont dans les petits calculs mesquins, les calculs d'intérêts personnels. Les calculs ethniques (Quelle honte!) Et les partisans qui sont là à graviter autour d'un leader, parce que qu'ils espèrent être ministre, chef de cabinet, chauffeurs, cuisinier principal et même pasteur principal (Ehhh oui!), si jamais ces derniers accédaient au pouvoir.

C'est cela que vous avez fait auprès du président Laurent Gbagbo et personne en ce temps là ne pouvait parler, "car si tu n'es pas avec nous, tu es contre nous". Mais comme on voulait la fin de la crise, on suivait. On a suivi jusqu'à ce que nos parents amis et frères sont tombés par milliers sous les balles assassines de Ouattara et de la France, parce que que ces leaders qui gravitaient autour de Gbagbo ont privilégié là encore leurs intérêts, au lieu d'accomplir les taches qui leur incombaient. Alors que ces jeunes morts aujourd'hui sur le champs de batailles leur faisaient confiance.

Vous avez donc échoué. Et malgré ça, les Ivoiriens vous réitèrent encore leur confiance. Et qu'est ce que vous faites? Vous êtes contre la transparence, vous continuez le petits calculs au lieu de prévaloir l'intérêt national et général. Vous vous vous bouffez le nez. Chacun défends ses intérêts. C'est la même chose que vous avez fait, ce manque de transparence, étouffer les choses, étouffer les remarques, étouffer la vérité, aussi gênante soit-elle, bâillonner les plus lucides, aujourd'hui on en est ou? vous vous bouffiez le nez pendant que le président Laurent Gbagbo avait besoin de vos compétences pour arriver à bout de l'ennemi. Chacun voulait être le leader après Gbagbo, chacun voulait s'enrichir, et tout ça, pour beaucoup d'entre eux, sans compétences et sans diplômes. Résultat, il est à la Haye aujourd'hui et la Côte d'ivoire a régressé de 100 ans.

Et encore malgré ça, les gens continuent de vouloir s'enrichir avec son nom. Comme si vous n'étiez pas assez repus comme ça. Au nom de quelle lutte vous battez vous? Quel est votre objectif au fait dans ce combat?

Tous autant que vous êtes, mouvements politiques, partis politiques, vous êtes tous pareils. On a insulté Affi pour rien, car lui au moins, a eu le courage de faire au grand jour ce que vous faites tous dans le noir, dans "nobscurité".

Des menteurs, des manipulateurs. On vous a fait confiance, c'est pour aller nous faire abattre dans les rues, et vous allez sabrer le champagnes sur nos cadavres. Si vous rêvez un après Gbagbo, c'est que vous rêvez en couleur. Vous ne voyez pas que vous êtes entrain d'être désavoués un a un? Ça prendra le temps que ça prendra, mais vous serez tous mis à nu.

Tous autant que nous sommes, nous allons rester dans ce désert, à force de vénérer des veaux d'or. Une nouvelle génération reprendra ce combat là où le président Laurent Gbagbo l'a laissé, pour la vraie délivrance de la Côte d'ivoire. Nous avons tous échoué.

Parce que cette bouillabaisse que je vois là, la lutte des clans, la guerre des héritiers, la guerre ethnique, ne comptez pas sur les Ivoiriens pour vous accompagner dans vos sales besognes. Vous avez gouté au pouvoir sans avoir le mérite, alors il faut continuer dans la fourberie pour être encore à la première place des mangeurs. Les Ivoiriens ne seront plus vos moutons de sacrifice.

Au final, celui qui réussira à reprendre le pouvoir dans ce pays, sera un bon. Pas une brute de la trempe de Ouattara et non plus un truand de la trempe d'Affi et des petits calculateurs mesquins.
Evélyne Tiéhi

17:36 Écrit par Shlomit | Lien permanent | Commentaires (1) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |

Commentaires

Un texte intelligent, tout à fait d'avis avec vous. Bravo

Écrit par : Hervé Balliet | 10/05/2016

Les commentaires sont fermés.