Shlomit
topblog Ivoire blogs

08/05/2016

interview d'Augustin Koudio Komoé, VP tendance Affi


Augustin Koméo au quotidien Nord Sud ..

"Je dois rappeler que ces deux partis ont déjà été en alliance. Le front républicain a existé et a été l’acteur principal du boycott actif de l’élection présidentielle de 1995"

Extrait Interview Nord-Sud:
Il y a certains observateurs qui évoquent une alliance entre le Fpi tendance Affi et le RDR. Vous y croyez ?
AKK: Un tel projet n’existe pas à ce jour. Cela dit, en politique il n’y a pas d’alliance contre-nature, comme on a coutume de le dire et de le vivre. Je dois rappeler que ces deux partis ont déjà été en alliance. Le front républicain a existé et a été l’acteur principal du boycott actif de l’élection présidentielle de 1995. Et il n’est pas exclu que le FPI s’allie à une force politique quelconque pourvu que nous soyons d’accord sur les objectifs d’une telle alliance qui doit servir la cause de la Côte d’Ivoire. Nous pouvons nous allier au RDR qui est un parti légalement constitué à condition que ce parti mette en avant l’intérêt national et respectent les règles du jeu démocratique. Même s’il a fait beaucoup de mal à la Côte d’Ivoire et au FPI en particulier, par sa tendance à la violence et à l’exacerbation des tensions sociales. Je dois rappeler également qu’au plus fort de la rébellion, le FPI a tendu la main au RDR en l’associant à la gestion de l’Etat au plus haut niveau, notamment dans les gouvernements successifs du Président Gbagbo de 2002 à 2010. Une telle collaboration n’a pas été inutile même si cela n’a pas empêché la crise que nous avons connue. Pour l’heure, nous travaillons à renforcer l’Alliance des Forces Démocratiques (AFD) qui est une plate forme de plus d’une douzaine de partis politiques. Mais nous n’excluons pas de créer les conditions d’un rapprochement et donc d’une alliance avec d’autres forces politiques nationales.

Nord-Sud: « Le FPI, ce n’est pas une affaire de Bété », c’est une phrase du président du FPI. Quel commentaire faites-vous de cette phrase ?
AKK : Il faut placer ces propos dans leur contexte. Le président Affi les a tenus il y a quelques jours à Abobo à l’occasion d’une rencontre d’échanges avec les représentants de la chefferie traditionnelle Abbey et Krobou résidant dans le district d’Abidjan. En répondant à une préoccupation relative à la division interne dans le parti, le président Affi a exposé les causes de la crise en déplorant le fait qu’elles ne soient pas d’ordre idéologique et qu’elles révèlent plutôt les velléités de certains camarades à contrôler le parti. Ayant échoué à évincer le président statutaire par divers stratagèmes, ils lui ont demandé de remettre à Laurent Gbagbo sa “chose”. Il se trouve que l’épicentre de la fronde se trouve en pays béthé où des cadres membres de la direction du parti rivalisent d’ardeur pour placer le président Gbagbo au centre de cette bataille de positionnement. Souvenez-vous de l’instrumentalisation des populations de Gagnoa en 2015 à l’occasion des obsèques de la mère du Président Gbagbo. Nous avons évité de justesse à deux reprises un drame à Yopougon et à Gagnoa où la délégation du Président du Front Populaire Ivoirien a été prise à partie et refoulée. Il est évident que nous ne pouvons pas accepter une telle dérive de nos camarades qui versent dans le patrimonialisme, considérant le parti comme un bien qui doit échoir aux héritiers en ligne directe qu’ils estiment être. La force du FPI se trouve dans sa diversité et son ouverture à tous les courants de pensée et à toutes les régions de Côte d’Ivoire.
Zasso Dagrou Patrick

19:40 Écrit par Shlomit | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |

Les commentaires sont fermés.