Shlomit
topblog Ivoire blogs

03/05/2016

Mahan Gahé, ce prisonnier politique qui en est mort

7 vertèbres cervicales et 5 côtes brisées


Arrêté à son domicile sous le fallacieux prétexte de cacher des armes, Mahan a été battu et conduit chez Niava Henri qui a subi le même sort que lui. Il leur a été demandé d'aller indiquer le domicile de Nyamien Messou, ce qui fut fait mais hélas, il était déjà parti...

En regardant les images relatives à la passation de charges entre Miaka et Affi N'Guessan, je me suis rendu compte de ce que deux personnes tenaient Mahan Gahé. Il avait besoin d'aide pour se déplacer. J'ai donc appelé un de nos camarades syndicalistes, Rabet Zagou, et lui ai demandé d'aller voir Mahan dès le lendemain pour savoir comment il allait. Dès le lendemain, lorsqu'il s'est rendu au domicile de Mahan Gahé, il m'a appelé pour que je parle directement avec lui. La voix de Mahan était à peine audible. Il a tout juste eu le temps de m'expliquer que son état de santé s'était aggravé et qu'il allait être admis à l'hôpital. Je lui ai souhaité beaucoup de courage et lui ai rappelé qu'il avait un projet de voyage au Ghana. C'était, hélas, notre dernier entretien.

Par la suite, nous avons appris par les journaux que son tableau clinique était très sombre : 7 vertèbres cervicales et 5 côtes brisées. Après avoir passé plus de deux années en prison, il a bénéficié d'un non-lieu. Les autorités doivent tirer les conséquences de leurs actes, en commençant par le Premier ministre Ahoussou Jeannot dont les déclarations sont à l’origine de ces mauvais traitements dont Mahan Gahé a été l'objet, déclarations dans lesquelles il affirmait que Mahan a été arrêté sur le théâtre des opérations.

Nyamien Messou N'Guessan
Abidjan Cotedivoire

01:04 Écrit par Shlomit | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |

Les commentaires sont fermés.