Shlomit
topblog Ivoire blogs

26/04/2016

renforcement de la coopération franco-ivoirienne, pour une bonne gouvernance!

Très amusant. Sont-ils venus pour encourager Ouattara a accomplir enfin un "geste citoyen", au moins un, lui qui n'a jamais déclaré à ma connaissance son patrimoine ?
D'autres gestes citoyens auraient pu être accomplis par lui; la libération de prisonniers injustement emprisonnés, la réhabilitation et une véritable aide au retour des exilés, non pas des actions de com comme en ce moment où des délégués refont le tour des lieux d'exil, incitant les gens à rentrer sans aucune garantie...

La réhabilitation des hôpitaux et une véritable aide et prise en charge médicale, comme ce qui a avait été promis. Où en est l'avancée et la mise en place de l'assurance médicale pour tous, promise à grand renfort de flonflons? Pourquoi Ouattara et son staff courent-ils toujours en France pour se soigner? Combien de sous auraient pu être économisés afin de mettre intelligemment en place ces soins destinés à tous les "chers frères et sœurs" du couple Ouattara?
Où sont tous les emplois promis?
où sont les universités promises? comment peut-on fermer celles qui existent, au lieu d'en promettre de nouvelles?
Pourquoi faut-il prendre aux trop rares étudiants héroïques leurs chambres afin de promouvoir d'éphémères Jeux de la Francophonie? Où sont toutes les bourses promises et non versées ?
Bonne gouvernance! Et tous les scandales financiers qui engagent les ministres de Ouattara ? Dernier scandale en date, la disparition de médicaments pour les tuberculeux, vendus au marché noir. Il est vrai que la ministre de la santé n'avait pas encore de casserole. face à ses collègues, elle ne pouvait pas rester sans avoir sa part de gâteau, elle aussi !
Elle est bien bonne cette blague! Et pourtant nous sommes à la fin du mois et non le 1er avril !

Shlomit
______________________________

25-04-2016

http://www.gouv.ci/img/1461601084HABG_missionfrancaise_25042016_bon.jpg
LUTTE CONTRE LA CORRUPTION : PARTAGE D’EXPÉRIENCES ENTRE LA HAUTE AUTORITÉ POUR LA BONNE GOUVERNANCE ET LA HAUTE AUTORITÉ POUR LA TRANSPARENCE DE LA VIE PUBLIQUE DE FRANCE

Une délégation de la Haute Autorité pour la Transparence de la Vie Publique (HATVP) de France, conduite par Guillaume Valette Valla, Secrétaire général, effectue une visite de travail en Côte d’Ivoire, du 25 au 27 avril, afin d’établir un cadre formel de collaboration avec la Haute Autorité pour la Bonne Gouvernance (HABG). Dans ce cadre, une séance de travail s’est tenue le 25 avril à Pullman au Plateau, ouverte au nom du Président Seydou Elimane Diarra, par Moussa Koné, membre du conseil de la HABG.

Il s’est réjoui, au nom du Président de la HABG, de cette visite qui va, non seulement « contribuer au renforcement des liens d’amitié entre la France et la Côte d’Ivoire, mais surtout permettre à la HABG de bénéficier et de capitaliser l’expérience avérée de la HATVP contre la corruption ».

A l’occasion, il a souligné que la Côte d’Ivoire, à travers l’instauration de la HABG, s’est résolument engagée dans des réformes institutionnelles destinées à améliorer la qualité de la gouvernance, la transparence de la vie publique.

Venu « nouer des relations » qu’il espère voir « prospérer et fructifier dans le temps », le SG de la HATVP de France a annoncé « un projet de lancement d’un réseau de Haute Autorité Mondiale de Lutte Contre la Corruption, en choisissant la HABG comme structure consœur à l’échelle continentale africaine, pour « apporter une réponse à un niveau international ».

D’où l’opportunité pour lui que la HABG de Côte d’Ivoire et la HATVP de France partagent leurs expériences réciproques, en l’occurrence dans le domaine de la déclaration de patrimoine que la HABG a déployée en Côte d’Ivoire et à laquelle la HATVP s’est essayée en France.

Il s’agira de « débattre des acquis à travers les outils et dispositifs déployés, mais surtout de relever les difficultés rencontrées dans la mise en œuvre des réformes contre la corruption », a-t-il précisé.

Créée par le décret n° 2013-660 du 20 septembre 2013, la HABG a pour mission de prévenir et de lutter contre la corruption et les infractions assimilées. La HATVP est pour sa part, une autorité administrative indépendante, créée par la loi relative à la transparence de la vie publique du 11 octobre 2013 en France.

Elle est chargée de recevoir, contrôler, avec l’administration fiscale, et publier les déclarations de situation patrimoniale et les déclarations d’intérêts de certains élus, membres du gouvernement, collaborateurs et dirigeants d’organismes publics.

17:00 Écrit par Shlomit | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |

Les commentaires sont fermés.