Shlomit
topblog Ivoire blogs

26/04/2016

Des officiels ivoiriens au Liberia et au Ghana pour encourager les exilés à r entrer

Nouvelle campagne de séduction...

Culture:
25 avril 2016  |  Xinhua
Une délégation gouvernementale ivoirienne se rendra dans les prochains jours au Liberia et au Ghana afin d’encourager les exilés et réfugiés ivoiriens à rentrer au pays, a appris Xinhua dimanche de source officielle.


"Je conduis une forte délégation gouvernementale au Liberia pour parler à nos frères et sœurs qui y sont réfugiés, afin que ces personnes reviennent au pays, prennent la place qui est la leur pour la construction de la nation", a déclaré dimanche la ministre en charge de la Solidarité Mariatou Koné qui intervenait sur les antennes de la radio nationale.

Selon elle, le gouvernement tient à atteindre l’objectif principal de convaincre les exilés et réfugiés de regagner la patrie. "Le gouvernement est déterminé à accompagner le retour volontaire de réfugiés", a-t-elle fait savoir, notant que le président de la République Alassane Ouattara compte mettre tout en œuvre pour que la réparation soit faite pour les victimes de guerre.

Selon la ministre qui entend aussi effectuer une visite aux exilés ivoiriens au Ghana, les deux tiers des personnes qui avaient quitté la Côte d’Ivoire du fait des différentes crises sont revenues. Le tiers restant se trouve principalement au Liberia, au Ghana, en Guinée, au Mali, au Cameroun et au Togo.

Lors d’une adresse à la Nation à l’occasion du Nouvel An, le président Ouattara avait exhorté tous ses compatriotes à s’investir pleinement pour le retour d’une paix définitive dans le pays.

Au plus fort de la crise post-électorale qui a déchiré la Côte d’Ivoire, plusieurs Ivoiriens majoritairement pro-Gbagbo avaient pris le chemin de l’exil.
Selon des statistiques du Service d’assistance et d’aide aux réfugiés et apatrides (SAARA) et du Haut Commissariat de l’ONU pour les réfugiés (HCR), sur près de 300.000 Ivoiriens qui avaient quitté le pays au début de la crise pour se réfugier dans des pays limitrophes, les deux tiers ont pu être acheminés à ce jour.

Les autorités et les organisations humanitaires continuent la sensibilisation, pour le retour "dans la sécurité et la dignité" des personnes en exil, estimant que la normalité est effective dans le pays.

18:32 Écrit par Shlomit | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |

Les commentaires sont fermés.