Shlomit
topblog Ivoire blogs

15/04/2016

Visite de compassion à la famille de Ben Soumahoro.


Ce mercredi 13 avril matin, une grande délégation de la coordination du FPI en exil conduite par son président Emile Guirieoulou qui avait à ses côtés les ministres Douayoua Lia Bi, vice président du FPI et Justin Katinan Kone, porte parole du Président Laurent GBAGBO, est allé saluer et soutenir la famille de l'honorable Mamadou Ben SOUMAHORO, notre aîné à tous, décédé avant-hier 11 Avril 2016. Il faut dire que cette délégation comprenait les structures d'exilés, c'est-à-dire le CFRI du ministre Léon Monnet, la COPIE dirigée par Damana Pickass, l'ARID de Me Dakouri Roger, tous présents.

Arrivés sur les lieux, nous avons été accueillis par une famille qui, bien que meurtrie et affligée, gardait quand même une posture et une dignité remarquables. Après les échanges de civilités et nos nouvelles de soutien et de solidarité données par notre porte-parole du jour, le ministre Lazare Koffi Koffi, ce fut au tour des portes paroles de la famille, c'est-à-dire le DG ‪#‎Alphonse_Mangly‬ et le doyen Khalil Ali Keita, de donner les leurs en expliquant les circonstances du décès de notre doyen.

Ce qui est à retenir dans les derniers moments du Grand LION, est qu'au moment où son épouse, maman Tonie, et plusieurs proches l'emmenaient à l'hôpital, après une rechute, l'inénarrable Big Ben s'est redressé un moment dans le véhicule et, avec un sourire, a commencé à raconter des blagues, dont une sur un de ses séjours au Sénégal. Ce qui a fait rire tous ceux qui était présents dans le véhicule et qui étaient pourtant meurtris et paniqués. Malgré les interpellations des uns et des autres pour le dissuader de continuer au risque d'agraver son état, le vieux Ben a continué ses blagues comme si de rien n'était, tenant nécessairement à détendre l'atmosphère afin de ne pas voir ses proches dans un tel état d'affliction. Il ne voulait pas partir avec une vision d'une famille en pleurs, d'une famille abattue, mais plutôt une famille en joie, c'était sa dernière bataille, il l'a mené et il l'a remporté, car il a réussi à redonner du sourire à ses proches, qui, le voyant causer sereinement, ont repris espoir quant à son rétablissement... Hélas, c'était trop tard, arrivée à l'hôpital, les médecins n'ont rien pu faire et le Waraba a arrêté de rugir à l'hôpital général de Tema.

Durant sa vie, Big Ben était quelqu'un de Digne et de fort, et il se sera battu jusqu'au dernier moment pour que nous gardions de lui cette image et pas une autre, et il l'a réussi, il l'a prouvé, il l'a mérité...Adieu Big Ben...Adieu le Grand LION...Adieu le Waraba...va en paix, que la terre te soit légère, nous ne t'oublierons jamais.
Kakry Khaza

00:46 Écrit par Shlomit | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |

Les commentaires sont fermés.