Shlomit
topblog Ivoire blogs

11/04/2016

10_11 avril 2011 : La nuit des pires exactions



« Le chef des opérations de maintien de la paix aux Nations unies, Alain Le Roy, a affirmé ce lundi que l’ONU assurait la sécurité de Laurent Gbagbo, arrêté aujourd’hui, rapporte l’AFP. « Les gendarmes de l’ONU assurent maintenant la sécurité de M. Gbagbo et de sa femme dans un appartement de l’Hôtel du Golf » à Abidjan, a déclaré Alain Le Roy. »

Selon la dépêche de Reuters ci-dessus, le président Gbagbo a bien été arrêté par les forces françaises qui l'ont remis aux forces de Ouattara. Mieux encore, en cliquant sur la photo du président Gbagbo, on obtient la remarquable légende suivante :

C'est donc bien en violation de la résolution 1975 de l'ONU que les Français ont "neutralisé" le président Gbagbo, à moins de considérer le président Gbagbo comme une arme lourde contre les intérêts coloniaux français.

Sur France 2, la propagande continue et on accuse maintenant le président Gbagbo des crimes de Ouattara. Ouattara a prétendu, comme Juppé, qu’il ne sera pas touché à l’intégrité physique du président Gbagbo et sa famille. Or nous avons vu en direct Michel Gbagbo en sang et des membres de l’entourage du président Gbagbo foulés aux pieds. Le président Gbagbo avait-il humilié Guéï Robert en 2000 ? Le président Gbagbo est un démocrate qui n'a jamais humilié personne au contraire de Ouattara après son coup d'état aujourd'hui...
Malgré les messages de réconciliation de Ouattara, le boucher sanguinaire de la démocratie française, destinés à endormir ceux qui veulent bien y croire, la chasse aux sorcières commence à Abidjan: Les hommes de Soro et Ouattara sont déjà en train de dresser la liste des personnes à attaquer dès ce soir. Quartier par quartier. Rue par rue.

"On cherche les LMP, ils sont où ?" demandent les bandes armées de Ouattara dans les quartiers. Pour échapper aux exactions  des hommes de Soro et de Ouattara, il faut être dioula, baoulé ou burkinabé. Les FPI / LMP , gendarmes, policiers, leaders et membres des mouvements patriotiques sont recherchés pour être mis à mort. A Attécoubé, Angré, Soleil 3, Yopougon, Koumassi remblais, le recensement macabre a commencé.
Cette nuit sera la nuit des pires exactions.

Plutôt que d'attendre la mort terrés chez eux, des Ivoiriens ont pris la route de l'hôtel du Golf pour libérer le président Gbagbo.
A Paris, une manifestation des Ivoiriens est actuellement violemment réprimée sur les Champs-Elysée par la police de Sarkozy.

15:12 Écrit par Shlomit | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |

Les commentaires sont fermés.