Shlomit
topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

08/04/2016

Centrafrique : L’ambassadeur de France fâché

pour ne pas avoir été consulté sur la nomination du nouveau Premier ministre

Charles-Malinas_0
07/04/2016
L’ambassadeur de France en Centrafrique, Charles Malinas est remonté depuis la nomination du premier ministre Simplice Sarandji. De sources diplomatiques, ce dernier n’a pas apprécié que Touadéra ait nommé son premier ministre sans l’avoir consulté ou informé.


Selon nos sources, l’ambassadeur de France s’attendait que le nouveau président centrafricain le consulte pour la nomination de son premier ministre. Il aurait confié à certains de ses collègues diplomates que cette attitude n’est pas appréciable.

Charles Malinas serait remonté contre le nouveau pouvoir qui, selon nos informations, ne vient pas vers lui ni le consulter pour des grandes décisions « vous connaissez l’ambassadeur de France. Il n’a pas caché son état d’âme. Il pensait que pour cette nomination, le président devait le consulter soit l’informer de ce qu’il va nommer tel chef du gouvernement. Il n’a pas apprécié » a confié un diplomate à la rédaction de Sangbilegue.

La même source dit déplorer l’attitude de l’ambassadeur de France mais elle craind que cela ait des conséquences dans les rapports.

Un proche de Touadéra que nous avons contacté pense que le président est dans ses prérogatives. Il estime que l’ambassadeur de France n’a rien à voir avec cette question « il est ambassadeur, il doit rester dans son cadre. La nomination du premier ministre est du ressort du président de la République, selon notre constitution. Le chef de l’Etat n’a pas à informer ou consulter un ambassadeur pour poser cet acte soit-il ambassadeur de la France » a-t-il expliqué.

De sources bien informées, les entrées au palais de la renaissance ne sont plus directes pour Charles Malinas depuis que Touadéra a pris fonction. Le diplomate français se serait aussi plaint de cette situation. Selon des sources diplomatiques, l’ambassadeur français serait en train d’utiliser son premier conseiller BOSC Eric pour établir un contact direct avec le nouveau président centrafricain.

Rappelons que le 1er conseiller actuel de l’ambassade de France Bosc Eric a été chassé du Togo pour ingérence dans des affaires politiques togolaises. Rappelons qu’on lui reprochait au Togo de soutenir les opposants.

Diane de SANGBILEGUE
afriquenewsinfos

16:32 Écrit par Shlomit | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |

Les commentaires sont fermés.