Shlomit
topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

27/03/2016

BOUNA : Au moins 20 morts dans des affrontements intercommunautaires

Des
jeunes, dont certains armés de machettes, ici à Bouna
Des jeunes, dont certains armés de machettes, ici à Bouna

Des jeunes, dont certains armés de machettes, ici à Bouna

Copy the BEST Traders and Make Money : http://ow.ly/KNICZ
25/03/2016
Le conflit entre éleveurs et agriculteurs de jeudi 24 mars qui a fait 5 morts a pris d’autres proportions, ce vendredi. Les violences ont redoublé d’intensité et dépassé les limites de la ville de Bouna, avec l’entrée en scène des dozos (chasseurs traditionnels).
Le bilan est lourd : au moins 20 morts. Des victimes reparties entre les localités de Bouna, Saye, Ditoureouo, Yalo et Sitedouo. Cinq éléments des forces de l’ordre figurent parmi ces morts.
Si l’élément déclencheur a été la destruction des cultures par les bêtes d’éleveurs peulhs, la tournure qu’ont pris les événements dans la mi-journée de vendredi semble dépasser le simple antagonisme entre agriculteurs et bouviers. Des personnes, dans l’ombre, souffleraient la braise communautaire et identitaire.
Résultat : plus de 15 morts enregistrés en une seule journée.

Avant les violences de ces derniers jours, des informations récurrentes parvenues à infoduzanzan.com ont fait état de profondes divisions entre cadres de cette région. C’est au sujet de la désignation de la figure traditionnelle devant siéger à la Chambre nationale des rois et chefs traditionnels, au nom de la région. Nos sources ont affirmé que ces dissensions éclateraient en conflit communautaire. En effet, la communauté lobi se serait sentie lésée parce qu’elle n’aurait pas de représentant dans cette Chambre créée par Décret, en mai 2015. Des rancœurs sont nées de cette situation chez certains de ses cadres, qui ont accusé une importante personnalité aux origines peuhles comme responsable de la « mise à l’écart » communautaire.
Face aux tueries de jeudi et vendredi, ce sont des cadres de Bouna qui ont publiquement affiché leur unité à la salle des conférences de la Cité financière, à Abidjan, vendredi après-midi.
ANGE KOUMAN
Infoduzanezan
Le conflit entre éleveurs et agriculteurs de jeudi 24 mars qui a fait 5 morts a pris d’autres proportions, ce vendredi. Les violences ont redoublé d’intensité et dépassé les limites de la ville de Bouna, avec l’entrée en scène des dozos (chasseurs traditionnels). Le bilan est lourd : au moins 20 morts. Des victimes reparties entre les localités de Bouna, Saye, Ditoureouo, Yalo et Sitedouo. Cinq éléments des forces de l’ordre figurent parmi ces morts. Si l’élément déclencheur a été la destruction des cultures par les bêtes d’éleveurs peulhs, la tournure qu’ont pris les événements dans la mi-journée de vendredi semble dépasser le simple antagonisme entre agriculteurs et bouviers. Des personnes, dans l’ombre, souffleraient la braise communautaire et identitaire. Résultat : plus de 15 morts enregistrés en une seule journée. Avant les violences de ces derniers jours, des informations récurrentes parvenues à infoduzanzan.com ont fait état de profondes divisions entre cadres de cette région. C’est au sujet de la désignation de la figure traditionnelle devant siéger à la Chambre nationale des rois et chefs traditionnels, au nom de la région. Nos sources ont affirmé que ces dissensions éclateraient en conflit communautaire. En effet, la communauté lobi se serait sentie lésée parce qu’elle n’aurait pas de représentant dans cette Chambre créée par Décret, en mai 2015. Des rancœurs sont nées de cette situation chez certains de ses cadres, qui ont accusé une importante personnalité aux origines peuhles comme responsable de la « mise à l’écart » communautaire. Face aux tueries de jeudi et vendredi, ce sont des cadres de Bouna qui ont publiquement affiché leur unité à la salle des conférences de la Cité financière, à Abidjan, vendredi après-midi. ANGE KOUMAN

Copy the BEST Traders and Make Money : http://ow.ly/KNICZ

00:32 Écrit par Shlomit | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |

Les commentaires sont fermés.