Shlomit
topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

23/03/2016

Le supposé braquage de la BCEAO: De la rigolade...

Procès du braquage de la BCEAO: La Défense confond le juge


Le camp Gbagbo dans cette affaire de braquage des agences de la BCEAO est poursuivi pour « vol en réunion par effraction portant sur des caves à la BCEAO et des numéraires ; complicité de vol en réunion par effraction ; destruction d’une installation appartenant à autrui ; détournement de deniers publics ». Les huissiers de justice Antoine Oulaï Crépin, Yacouba Kéïta, Edmond Amonh Loesse, Gnéplé Séri, Kouadio Brou, André Marie Té Beignand et Lucien Séka Monney qui ont dressé les procès-verbaux de constat après ce «braquage» sont également poursuivis pour ‘’complicité’’.
Pour la Défense, « tous ces actes ont été posés en période de crise pour des raisons d’Etat et les raisons d’Etat ne se justifient pas ». C’est en janvier 2011, en pleine crise postélectorale, que l’agence nationale de la BCEAO avait fait l’objet d’une réquisition de la part du gouvernement Aké Ngbo.
C’est cette réquisition que les actuelles autorités assimilent à un braquage pour lequel des cadres pro-Gbagbo sont traqués par la justice des vainqueurs. Or les agences régionales de la BCEAO de Bouaké, Korhogo et Man avaient été effectivement braquées par l’ex-rébellion qui s’est muée en FRCI par la volonté d’Alassane Ouattara et ses soutiens occidentaux. Pour le braquage desdites agences en zones ex-rebelles, il n’y a eu ni enquête ni poursuite contre les auteurs pourtant connus.
ivoirebusiness

16:10 Écrit par Shlomit | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer | Pin it! | | |

Les commentaires sont fermés.